Spécial Dave McKean par forlorn
publication le : 02/11/2014
Un Top n'engage que son auteur. Nos goûts étant conditionnés par nos connaissances, un Top est toujours susceptible d'évoluer. (traduction: je ne parle que de ce que je connais). L'objectif de ce Blog est de susciter le débat, d'encourager les échanges. Soyez curieux et n'hésitez pas à proposer le votre.

Dans le metal, l'iconographie a toujours été primordiale. Du premier vinyle de Black Sabbath à nos jours, nombre d'artistes se sont distingués, contribuant à façonner notre imaginaire. La liste est longue, très longue. Après l'Américain Travis Smith, le Suédois Kristian 'Necrolord' Wåhlin, le Belge Kris Verwimp, et le Britannique Dan Seagrave, c'est au tour de son compatriote DAVE MCKEAN.



En 1986 cet artiste polyvalent croise la route d'un jeune auteur: Neil Gaiman. Les 2 hommes entament une étroite collaboration dont Violent Cases (1987), l'Orchidée Noire (1988-1989) et surtout la fameuse série Sandman (1989-1996) sont les principaux jalons. Par la suite, ils réaliseront également plusieurs livres pour enfants. Dave McKean accède à la notoriété grâce à son travail pour le roman graphique de Grant Morrison: Arkham Asylum (1989). Sa technique innovante mixant peinture, photo et collage révolutionne l'industrie des comics qui dès lors s'orientera vers un style plus élaboré. Le Britannique rencontre aussi le succès en solo (scénario + dessin) avec la série Cages (1990-1998).



Au fil des ans Dave McKean multiplie les thèmes et les supports: de la collection "Postcards from..." mettant en valeur plusieurs villes européennes à l'artbook Squink en passant par la collection de timbres Mythical Creatures. Le Britannique se fend aussi de plusieurs livres de photographies et de 2 recueils de nouvelles, dont Pictures that Tick - Volume 2 sorti récemment. Le dessin et l'illustration ont amené Dave McKean à s'investir dans la musique et le cinéma. Collaborateur du festival de Raindance, le Britannique livre son premier trailer dès 1997. Quelques années plus tard parait le DVD Keanoshow, une compilation de ses oeuvres naviguant entre courts-métrages, séquences d'animation et clips musicaux. Entre temps, Dave McKean a réalisé son premier film, MirrorMask, avec la complicité de Neil Gaiman. Son deuxième long-métrage, Luna, est sorti en septembre.




Quant à la musique, sa production est pléthorique, le Britannique s'ouvrant sans distinction à la pop, au jazz, au rock/metal ou à l'electro/indus. On va le voir, de nombreux visuels sont devenus iconiques. Il est intéressant de noter que l'implication de Dave McKean débouche parfois sur des oeuvres ambitieuses comme le comic réalisé pour The Last Temptation d'Alice Cooper ou le livret de Voodoo Lounge de The Rolling Stones, tous 2 parus en 1994. Pianiste de jazz confirmé, Dave McKean a également crée le label Feral Records en compagnie du saxophoniste Iain Ballamy. Le Top 5 ci-dessous se divise en 2 parties, la première consacrée aux visuels metal, la seconde aux oeuvres 'hors' metal. L'habituel coup du 2 en 1. Gardez à l'esprit qu'il n'est question que des visuels, pas de la musique. Pour un aperçu plus exhaustif de l'oeuvre de Dave McKean, c'est par ici.


* Les Visuels Metal *


5/ DISINCARNATE - Dreams of the Carrion Kind (1993) (Death Metal - US)



Un style hybride représentatif du travail de Dave McKean à cette époque.
Voir aussi As the Flower Withers de My Dying Bride et Shades of God de Paradise Lost.

4/ TESTAMENT - Low (1994) (Thrash Metal - US)



Un travail classieux dévoilant une autre facette de son travail.
A ranger avec le Burn my Eyes de Machine Head ou encore le Black Vanity de Cemetary.

3/ JAMES MURPHY - Feeding the Machine (1999) (Metal Prog - US)



Une symbolique intéressante illustrant un album de qualité que je vous encourage à découvrir.
Voir ci-dessus les liens du Top 5 de James Murphy et de la chronique de Feeding the Machine.

2/ DALI'S DILEMMA - Manifesto for Futurism (1999) (Metal Prog - US)



Le one-shot d'un éphémère groupe de metal prog comprenant le claviériste Matt Guillory (pilier de James LaBrie en solo, Zero Hour, etc) et le batteur Jeremy Colson (LD/50, Marty Friedman, Steve Vai). Ce visuel me renvoie systématiquement à la nouvelle de Stephen King: Machine divine à traitement de textes.

1/ FEAR FACTORY - Demanufacture (1995) (Cyber Thrash - US)



Un visuel iconique illustrant à la perfection la thématique des Californiens pour ce qui reste leur chef d'oeuvre. Simplicité = efficacité.


* Les Visuels Hors-Metal *


5/ MICHAEL NYMAN - La Leçon de Piano (1993) (BOF/Classique - Angleterre)



Un registre naturaliste inhabituel pour Dave McKean qui a illustré les différentes éditions de cette BO composée par Michael Nyman pour ce film culte réalisé par la Néo-Zélandaise Jane Campion.

4/ STABBING WESTWARD - Darkest Days (1998) (Rock Indus - US)



Sous-estimé en Amérique et méconnu en Europe malgré le soutien des médias, ce groupe méritant a lui aussi fait appel à Dave McKean pour réaliser le visuel de ce concept-album en 3 actes produit par Dave Jerden. Pour rappel, la chronique d'Ungod est également disponible.

3/ COUNTING CROWS - This Desert Life (1999) (Rock Mainstream - US)



Vous vous souvenez de Mr. Jones? Ce morceau passait en heavy rotation sur nos ondes il y a 20 ans. Pour leur 3ème album, les Américains ont fait preuve de goût en piochant dans la collaboration Gaiman/McKean (The Day I Swapped My Dad for Two Goldfish).

2/ LOWCRAFT - One of Us (1999) (Electro Rock - US)



Originaire de Portland, ce groupe méconnu a bénéficié d'un investissement particulier de Dave McKean.
Outre les visuels, ce dernier a également réalisé leur premier clip (voir ici).

1/ FRONT LINE ASSEMBLY - Implode (1999) (Electro-Indus - Canada)



Dave McKean chasse ici sur les terres du cinéaste canadien David Cronenberg.
On peut aussi voir cette oeuvre comme un aboutissement du thème initié sur Renewal de Kreator.

A votre tour. Partagez vos préférences et anecdotes.
Nb affichages: 6171
Auteur
Commentaire
grompf
Membre enregistré
Posté le: 02/11/2014 à 11h45 - (2904)
Shades of God - Paradise Lost
Et surtout Renewal - Kreator (avec sa pochette dépliante...) sont dans mon panthéon

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 02/11/2014 à 13h23 - (2905)
Le pochette du FF est énorme.

vincesnake
IP:88.136.121.157
Invité
Posté le: 02/11/2014 à 14h52 - (2906)
Chouette dossier. Je connaissais pas le nom de l'artiste mais j'adore son taf et certaines de ses pochettes font parties de mes préférées depuis longtemps.

Burn my eyes, Low : un régal visuel et auditif.

celles du Kreator et du Dream Theater aussi autant pour l'image que pour la musique.

Le Fear Factory à bien marqué son époque également.
et pleins d'autres...

C'est sympa de faire une connexion entre toutes ces pochettes que l'on croise souvent.

Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 02/11/2014 à 19h29 - (2907)
Du beau boulot comme d'habitude ! Il faut absolument s'arrêter sur les couvertures de Sandman car le travail réalisé notamment sur les premiers numéros est assez surprenant, tout en 3D. Malheureusement on ne peut pas s'en rendre compte à partir des livres, mais voici des visuels des originaux des couvertures des tomes 1 et 2, détenus par le "comic art dealer" Scott Eder bien connu du milieu :

cdn.comicartfans.com/Images/Category_18168/subcat_56615/mckean-sandman1-cover.jpg

cdn.comicartfans.com/Images/Category_18168/subcat_56615/mckean-sandman2-cover.jpg

Son galeriste pour la France et la Belgique est Huberty & Breyne Gallery, il y expose assez régulièrement. J'aime moins ce qu'il fait aujourd'hui, son style étant très ancré dans les années 90, mais à l'occasion n'hésitez pas.

www.petitspapiers.be/?fond=rubrique&id_rubrique=120

Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 02/11/2014 à 21h41 - (2908)
Personnellement, je serais bien curieux de voir ce que donnent ses films... :)

Jeff Hannimalman
IP:81.242.68.104
Invité
Posté le: 03/11/2014 à 00h34 - (2909)
Super ce top, j'en ai appris un paquet.
La pochette de FF reste la plus réussie pour moi, il met en PLEIN dans le mile avec celle là.

Bon, si maintenant qqn pouvait m'expliquer ce que signifient les visuels (et les clips) de Tool, ce serait grandiose! :-)

excelwhite
Membre enregistré
Posté le: 03/11/2014 à 03h20 - (2910)
La pochette de Darkest Days de Stabbing je l'ai toujours trouvé attirante et c'est drôle ça fait plusieurs fois je l'écoute depuis quelques semaines.

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 03/11/2014 à 21h44 - (2912)
Encore un excellent top l'ami ! Grâce à lui, j'apprends que c'est McKean qui a fait Counting Crows et la pochette de la BO de la Leçon de Piano, rien que pour ça un grand merci.

Pour moi, Burn My Eyes, Shades of God, Low, le Disincarnate et Stabbing Westward


hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 05/11/2014 à 23h10 - (2913)
Alors là, je tombe sur le c..., première fois que j'entends parler de lui, pourtant je possède un paquet des albums avec ses covers, pourtant j'étudie les crédits avec minutie, il est crédité sur Renewal? Je trouve la cover magnifique, je ne l'ai pas sous la main là et je crois que c'est une question qui a été posée dans les remember.

J'ai également lu les Sandman, je n'avais jamais fait le rapprochement... Vais me coucher moins con ce soir!



matthieullica
Membre enregistré
Posté le: 09/11/2014 à 01h24 - (2915)
Celui qui m'a donné envie de faire ce métier en 1997.

Une dizaine d'ouvrages du monsieur dans ma bibliothèque et dans ma discothèque, je ne compte pas...

C'est par exemple l'une des influences majeures de Seth Siro Anton comme pour un nombre incalculable de graphistes.

Les groupes de metal l'ont archi-demandé dans les années 1990 pour son côté sombre alors que le genre musical n'est pas sa tasse de thé. Je me rappelle avoir revendu un disque de jazz expérimental "FOOD" qu'il avait illustré où, comble du raffinement, en adéquation avec le visuel créé, une feuille de laurier sauge était glissée dans le packaging. Classe.

Le Darkest Days m'avait pas mal intrigué à l'époque. Un disque que j'ai acheté pour sa pochette. Chimères & onirisme comme trame de fond à chaque fois.

Low, Demonic, The Gathering pour Testament, le Feeding the Machine de James Murphy qui reste mon préféré, Demanufacture ET Obsolète aussi très classe (voir l'intérieur somptueux du digipack) pour Fear Factory. C'est con mais son travail pour l'épique Burn my eyes de Machine Head me plait moins. Le Chamber of one de Dearly Beheaded davantage.

Encore merci à l'auteur du billet, The Mighty Forlorn!


jfaCCKe8QEt
IP:5.188.211.170
Invité
Posté le: 10/03/2017 à 13h49 - (3916)
“... injuring the outer world with other than traditional procedures of warfare” – Rebecca WestMs. West had in mind that part of the anti-social and criminal class enlisted by the Fascists to terrorize, brutalize, intimidate, and demoralize. An apposite description of islam, muslims and the shared social, cultural, and political pathogens they spread and the war they wage – all out and without exaestions.Plecpe, someone, anyone, any European... get pissed.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker