Spécial Andreas Marschall par gardian666
publication le : 23/11/2014
Un Top n'engage que son auteur. Nos goûts étant conditionnés par nos connaissances, un Top est toujours susceptible d'évoluer. (traduction: je ne parle que de ce que je connais). L'objectif de ce Blog est de susciter le débat, d'encourager les échanges. Soyez curieux et n'hésitez pas à proposer le votre.

Dans le metal, l'iconographie a toujours été primordiale. Du premier vinyle de Black Sabbath à nos jours, nombre d'artistes se sont distingués, contribuant à façonner notre imaginaire. La liste est longue, très longue. Après l'Américain Travis Smith, le Suédois Kristian 'Necrolord' Wåhlin, le Belge Kris Verwimp, et les Britanniques Dan Seagrave et Dave Mckean, voici venu le tour de l'Allemand ANDREAS MARSCHALL.



Né en 1961 à Karlsruhe, c'est au début des années 80 à Berlin que Andreas fait ses premiers pas dans le monde de l'illustration, en tant que dessinateur de comics. Outre son travail sur environ 130 artworks liés à des groupes de metal, il a également conçu des affiches de films et des illustrations de livres.

En 1991, Andreas Marschall devient réalisateur et monteur de vidéos musicales et fonde la société de production "Cut and Run". On lui doit le clip de "People of the Lie" de Kreator ou encore la 'comédie musicale horrifique' Hallucintative Comas avec... Kreator, mais aussi des vidéos clips de Moonspell, Extrabreit, Guano Apes, etc.

Il a également travaillé comme monteur pour la télévision et le cinéma (Küstenwache, As Far As My Feet Will Carry Me), réalisant des publicités et courts métrages.
Il a par ailleurs travaillé en tant que scénariste pour la société "Schmidtz Katze Filmkollektiv (The Cold Heart, film Fantastique / Drame - financé par MFG)
En 2004, il réalise son premier long métrage "Tears of KalI", un innovant thriller horrifique et psychologique sur les thérapies new-age en Inde dans les années 80.

Ça c'est pour la présentation du monsieur qui a donc été bien occupé en dehors de tout son travail avec nos artistes préférés.

Sa première réalisation pour une production metal serait la pochette du "Rock from Hell - German Metal Attack" (1983). Ce split réunissait alors Running Wild, Grave Digger, S.A.D.O., Iron Force, Railway et Rated X.



C'est kitsch et cliché mais en 2014, on voit des choses bien plus laides...

Dans les années 1980, Andreas se fera très discret dans ses collaborations avec des groupes de metal, ce n'est réellement qu'à partir de 1989 qu'il va devenir un illustrateur clairement attaché à notre scène.

Sans non plus citer toutes ses œuvres (disons que ce billet est un top5... élargi), je commencerais par évoquer rapidement quelques artworks qui m'ont interpellé et qui à défaut d'être mes favoris d'Andreas, méritent un peu d'attention :

Mania - Changing Times (1989) :



Sans cet avant-bras et la main (et le logo assez laid du groupe), je trouve cette illustration assez parlante et bien conçue. Il s'agit d'ailleurs de l'unique album de ce groupe de Speed/Power Metal allemand, qui splitta en 1990.

Mordred - Fool's Game (1989) :



Cet artwork a un côté décalé et intriguant qui donne envie de déceler tous les détails présents. Une curiosité et un visuel à part dans la carrière d'Andreas.

Dimmu Borgir - Godless Savage Garden (1998) :



J'ai toujours eu un petit faible pour ce visuel "fantaisiste" qui se laisse regarder détail par détail.

In Flames - Whoracle (1997) :



Nouvelles teintes vertes et sortie Nuclear Blast. J'ai revendu cet album il y a quelques années mais j'ai toujours apprécié son visuel encore une fois assez fouillé.

Night in Gales - Towards the Twilight (1997) :



Le triptyque se répète : Nuclear Blast - 1997 - Andreas Marschall.
Il s'agit là de l'artwork du premier album de ce groupe de death metal mélodique allemand. On en parle aussi dans les news ces derniers jours.

Et forlorn l'a chroniqué l'année dernière, c'est à lire ICI.


Le TOP5 Andreas Marschall :

5. Obituary - The End Complete (1992) :



J'y apprécie particulièrement le logo et le côté "désolation" de ce visuel, pas forcément très riche en couleurs ou détails, mais qui ne tombe pas non plus dans le cliché malgré un titre aussi tentant.

A noter que "The End Complete" est l'un des albums de death metal qui s'est le mieux vendu dans le monde (plus de 100 000 exemplaires rien qu'aux USA).

4. Depressive Age - Symbols for the Blue Times (1994) :



Encore un titre d'album parfaitement retranscrit dans cet artwork, qui pourrait presque être l'ombre d'un cliché légèrement retouché. Ce cadre marron associé à ce fond me faisant penser à un champ d'épis de blé, est une vraie réussite.

Il ne s'agit pas d'un groupe de funeral doom ou gothic metal, mais bien de thrash technique/progressif allemand. C'est ici la pochette de leur 3ème album, paru sur feu-Gun Records.

3. Sodom - Agent Orange (1989) :



Une pochette célèbre de ce qui est à mon goût l'un des tout meilleurs albums de thrash teuton. Ce fût la première des 5 collaborations entre Sodom et Andreas et elle dépeint une des facettes de la guerre du Vietnam, notamment l'utilisation par l'armée américaine des avions d'assaut AC-47.

La pochette arrière nous montre notamment un avion américain déversant l'agent orange (défoliant à l'origine de plusieurs maladies et malformations des populations autochtones) sur un village vietnamien.

D'un point de vue commercial cet album connut un grand succès, il s'agira du premier album de thrash allemand à faire son entrée dans le German album charts, à la 36ème position. Plus de 100 000 copies de "Agent Orange" ont été écoulées rien qu'en Allemagne.

2. Immolation - Here in After (1996) :



Immolation et Andreas Marschall, c'est une belle histoire qui a duré tout de même plus de 10 ans et le travail sur 5 albums studios. C'est Sven de Caluwé (Aborted) puis Pär Olofsson qui ont pris le relais, proposant des artworks pas forcément vilains, mais à mes yeux moins talentueux que ceux d'Andreas.

Le concept de la pochette de "Here in After" vient du groupe et je trouve le rendu particulièrement réussi. Il s'agit pour ce qui est du côté musical, de l'un de mes albums préférés du groupe. 3 ans plus tard et "Failure For Gods", Immolation revenait avec encore un artwork imagé.

1. Blind Guardian - Imaginations from the Other Side (1995) :





Tout en subjectivité, l'association Blind Guardian/Andreas Marschall est l'une des plus belles, si ce n'est la plus belle sur la scène heavy metal européenne des années 1990.

4 pochettes bien distinctes qui nous font voyager dans des univers fantastiques et retranscrivent à chaque fois une petite partie des thématiques de chaque album.

J'aurais pu choisir "Somewhere Far Beyond" ou "Tales from the Twilight World", mais ma préférence va au visuel de l'excellentissime "Imaginations from the Other Side" dont la cover arrière vaut tout autant le coup d'œil.

Pour l'anecdote à l'époque, Hansi Kursch était passionné par les légendes arthuriennes et le folklore général autour de Camelot. Cela ne ressort pas forcément de manière évidente sur l'artwork, contrairement à certains textes, traitant directement ces sujets ("Bright Eyes" et "Mordred's Song" par exemple).


Pour en finir avec cet article, je dirais simplement que certaines parties de carrière sont associées à jamais au travail d'Andreas. Je ne suis pas toujours fan de ses œuvres mais parmi les collaborations à retenir il y aurait :

Running Wild dans les années 1990.



Grave Digger durant la même période.



Kreator au début des années 90 et 2000.



Parmi ses artworks les plus récents, je noterai le retour de sa collaboration avec Hammerfall, ré-intégrant leur mascotte Hector, la sanguinolente pochette du dernier Obituary, les jolis dessins pour Orden Ogan et cocorico, le visuel du "Place Your Bets" des français d'Holy Cross.

En bonus, les trailers de 2 films qu'il a réalisé :

Nb affichages: 6999
Auteur
Commentaire
hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 23/11/2014 à 14h20 - (2953)
Pas mal, pas mal, il en a faits tellement, on reconnait bien sa patte. Par contre que 130? Pour m'amuser je vais compter combien j'ai de ses artworks dans ma disco (oui çà m'amuse).



toad
IP:193.252.203.34
Invité
Posté le: 23/11/2014 à 15h19 - (2955)
très bon

j'ai toujours trouvé que les 5 premiers immolations pouvaient se voir comme une suite logique, une sorte d'histoire...

Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 23/11/2014 à 15h38 - (2956)
Hé, hé, hé... C'est marrant mais, suite à la news sur Orden Ogan, je pensais justement à un Top 5 sur Andreas Marschall... :)

Le ciel de Whoracle ressemble beaucoup à celui de The Jester Race, je trouve...

Mon top 5 comprendrait sans doute les artworks de : The Jester Race (In Flames), Coma of Souls (Kreator), Agent Orange (Sodom), Tunes of War (Grave Digger) et Nexus Polaris (Covenant)... Mais, bon, j'ai réservé mon propre top à ceux que j'ai dans ma discothèque car, sans ça, le choix est encore plus compliqué... :)

J'aime beaucoup ceux de Running Wild...

Quant à celui de Depressive Age, il m'évoque assez l'univers de Tim Burton...




6trouille
IP:83.155.209.175
Invité
Posté le: 23/11/2014 à 17h33 - (2957)
Un artiste majeur qui s'est parfois un peu autoparodié, mais il laisse une pelletée d'artworks classiques, le coquinou !
Je plussoie, celui d'Imaginations from the other side est à couper le souffle !! o_O

Avis aux petits curieux.
Pour découvrir la photo qui a servi de base à la réalisation de la pochette d'Agent Orange, faites une recherche avec ces mots, sur gogol image :
"plane-firing-7-62-mm-ge-miniguns-during-night-mission-in-vietnam"

;-)

Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 24/11/2014 à 00h12 - (2958)
6trouille : merci pour l'info sur la pochette de Sodom... :)

Jeff Hannimalman
IP:81.245.255.253
Invité
Posté le: 24/11/2014 à 01h39 - (2959)

La double pochette Blind Guardian tue par son concept. Mais ma préférée reste The End Complete et son apocalypse tout en sobriété.

6trouille
IP:46.218.90.86
Invité
Posté le: 24/11/2014 à 12h11 - (2960)
Moshimosher : de rien. ;-)

Souvent les artistes s'inspirent du réel. C'est vraiment fun de retrouver les photos originales.
D'ailleurs ça vaudrait l'ouverture d'un topic sur le forum. :-)

Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2014 à 01h58 - (2961)
Il me semble avoir lu quelque part qu'Andreas Marschall avait au fil du temps donné ou vendu très peu cher l'essentiel de ses originaux, et qu'il en nourrissait quelques regrets. Bon ce n'est pas mon artiste de pochette favori, certaines citées ici sont même d'un mauvais goût caractérisé. Son travail sur Failure for Gods, Unholy Cult, Coma of Souls et The End Complete se démarquent nettement, dès qu'il est en fait dans une certaine et relative sobriété graphique. Quant à ses films, Masks a beaucoup de mal à se départir de l'influence d'Argento et manque singulièrement d'originalité, mais c'est à voir à l'occasion. Pas vu Tears of Kali.

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2014 à 12h16 - (2962)
Intéressants ces koms, on apprend des trucs.

philoxera
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2014 à 12h25 - (2963)
Le top du mauvais goût allemand on dirait. Je dirais qu'il met des chaussettes avec ses sandales.

Kraken
Membre enregistré
Posté le: 25/11/2014 à 21h37 - (2964)
Mer 6 trouille !!!

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 27/11/2014 à 16h56 - (2966)
J'ai découvert le taf d'Andreas Marschall il y a un peu plus de 20 ans avec Fool's Game de Mordred et The End Complete d'Obituary.

L'article de gardian666 montre bien son hégémonie sur la scène allemande. Peu familier des formations heavy/thrash à l'époque, j'étais plus au courant de ses réalisations pour l'écurie Nuclear Blast, notamment In Flames, Night in Gales, Covenant, Dimmu Borgir...

Mon Top 5 ressemble à ça:

5/ Covenant - Nexus Polaris (1998) (super album, je porte encore régulièrement le TS)
4/ Immolation - Here in After (1996)
3/ Sodom - Agent Orange (1989) (qui me fait penser à du Luis Royo)
2/ Blind Guardian - Nightfall in the Middle-Earth (1998) (chronique à venir)
1/ Mordred - Fool's Game (1989) (que je regrette d'avoir vendu)

Mention spéciale pour le visuel de Masquerade in Blood de Sodom, avec des personnalités politiques de la scène internationale.

gardian666
Membre enregistré
Posté le: 27/11/2014 à 19h52 - (2967)
Ouch, le "Nightfall" c'est vraiment un gros morceau et une oeuvre tellement à part dans le monde du metal. Peut être pas mon BG préféré, mais il contient son lot de titres fabuleux.



Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 27/11/2014 à 22h36 - (2968)
@forlorn : effectivement, super album que ce Nexus Polaris... :)

Quant à Luis Royo, j'ai aussi pensé à lui en voyant certaines pochettes.

Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 28/11/2014 à 16h53 - (2969)
Ah oui Luis Royo ? Je leur trouve très peu de points communs, Royo étant tout de même d'une infinie délicatesse en comparaison. Je penserais beaucoup plus à des illustrateurs comme Clyde Caldwell ou Jeff Easley, les tauliers de l'illustration AD&D en fait.

jaquouille
Membre enregistré
Posté le: 29/11/2014 à 10h58 - (2970)
pas d'accord avec ton top 5, mais des goûts et des couleurs... par exemple, l'anthology d'obituary est bien plus belle que celle de End Complete
anyway... un bon illustrateur qui sait encore nous surprendre comme sur le dernier obituary justement


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion







Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker