SEPTICFLESH - Esoptron (Season of Mist) - 18/09/2013 @ 08h05
Quelques mois après la réédition de "Mystic Places of Dawn", premier album du groupe, Season of Mist continue son exploration de la discographie des génies grecs de SEPTIC FLESH en nous proposant pour l'été une nouvelle version de "Esoptron", le deuxième album du groupe originellement sorti en 1995 chez Holy Records et qui n'avait, à ma connaissance, jusque là pas connu de ressortie, si ce n'est une licence accordée à Irond pour le marché russe en 2003.

Comme pour la nouvelle version du premier album, SOM n'a pas fait les choses à moitié et nous délivre l'intégralité de la panoplie des ingrédients indispensables à toute réédition digne de ce nom: remasterisation, nouvel artwork, bonus tracks et sortie en plusieurs versions. Prenons les choses dans l'ordre et commençons par la nouvelle pochette. Je ne suis d'habitude pas super fan des nouveaux visuels pour les rééditions mais j'avoue n'avoir jamais été fan des pochettes de SEPTIC FLESH sauf celle du premier album, je ne suis donc pas mécontent de voir cet album revenir avec un artwork renouvelé d'autant que ce visuel noir sur fond de vieil argent rend très bien, tout au moins sur la version digipack que j'ai en ma possession. Le livret de 16 pages propose une autre version du visuel de la pochette et outre les paroles de tous les titres, y compris les bonus tracks, il contient sur six pages une présentation (en anglais) de l'album signée de la main de notre collègue Zoltar. On notera également que, comme pour le premier album, celui-ci sort sous le nom de SEPTICFLESH et non plus SEPTIC FLESH, petit détail qui à son importance.

Le tour de l'objet étant fait, il ne nous reste plus qu'a l'écouter histoire de voir ou plutôt d'entendre ce que vaut cette version remasterisée. Même si je dois bien avouer que le son du premier album était loin d'être parfait, je n'étais pas convaincu par le travail effectué sur "Mystic Places of Dawn". J'avais l'impression qu'avec ce lifting, l'album avait perdu une bonne partie de ce qui faisait son charme et que la mode du "si c'est plus fort, c'est mieux" avait fait une nouvelle victime. Mon jugement n'était sans doute pas le plus objectif, je fais partie de ceux qui ont découvert SEPTIC FLESH avec ce premier album, qui se sont pris une sacrée mandale dans la gueule et pour qui il demeure un authentique chef d’œuvre. Je n'ai pas le même rapport affectif avec ce deuxième album. Ce n'est pas que je ne l'aime pas, je l'écoute encore avec plaisir assez régulièrement mais il n'a pas le même caractère sacré que le premier et le petit rafraîchissement qu'a subi le son ne me pose ici aucun problème. Il rend une seconde jeunesse à cet album (dont la production d'origine était assez moyenne une fois de plus) avec un son plus puissant surtout au niveau des aigus.

En plus des onze titres de l'album, cette réédition nous propose trois bonus tracks. Il y a tout d'abord "Woman of the Rings", un titre qui se trouvait sur le volume 1 de la Holy Bible puis dans une version remasterisée sur le maxi "The Eldest Cosmonaut" sorti en 1998. Il y a ensuite deux titres live enregistrés en 1999 lors d'un concert à... Lille. Et là j'en viens à me demander dans quelle grotte je pouvais bien être à ce moment là puisque je ne suis pas allé à ce concert et que je n'ai même pas le souvenir qu'il ait eu lieu. Ces deux titres au son plutôt bon sont "Crescent Moon" un titre du premier album et "Brotherhood of the Fallen Knights" qui lui est extrait de "A Fallen Temple", le quatrième album du groupe sorti en 1998.

"Esoptron" n'est pas mon album favori de SEPTIC FLESH. Sans avoir été déçu à sa sortie, je n'ai pas retrouvé la même magie qu'avec le premier. L'absence de Chris Antoniou sur celui-ci, parti étudier dans une grande école de musique en Angleterre, n'y est peut-être pas étrangère. Pour un avis plus complet sur cet album, je ne saurais que trop vous conseiller la kronik Remember qu'en avait fait Silenius en 2006.

Rendez-vous en octobre pour la réédition du troisième album "Ophidian Wheel" dans une version également remasterisée et incluant des bonus tracks.



http://www.septicflesh.com/ - 158 visite(s)

Esoptron - 105 téléchargements


Rédigé par : Sheb | Réédition/ | Nb de lectures : 12883




Auteur
Commentaire
SeyrArno
Membre enregistré
Posté le: 18/09/2013 à 09h54 - (109104)
je préfère le visuel original
mais ca permet de pouvoir l'acheter pas cher

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 18/09/2013 à 11h56 - (109106)
Le remastering est juste parfait ! Quel boulot !!



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 18/09/2013 à 11h58 - (109107)
J'ai l'original acheté à sa sortie, je trouvais l'artwork et le son nazes (pas taper), presque 20 ans après je les trouve toujours cheap et sans charme, mais j'aime les morceaux, je vais peut-être me laisser tenter. Il y des rééditions qui valent le coup, d'autres non (Death, Pantera, Megadeth...).



RunForestRun
Membre enregistré
Posté le: 18/09/2013 à 14h41 - (109111)
J'ai pas écouté mais vu le massacre, que dis-je, le sabotage qui a été fait sur le son de la réédition de Mystic Places of Dawn, je garderais mon original si j'étais toi...


Payday
IP:78.226.21.232
Invité
Posté le: 19/09/2013 à 17h04 - (109136)

Holy Records me manque. :(

Lordjok
Membre enregistré
Posté le: 21/07/2014 à 10h50 - (112861)
[ quote ]
Youpimatin:
Le remastering est juste parfait ! Quel boulot !![ /quote ]
oui

[ quote ]
RunForestRun
J'ai pas écouté[ /quote ]

mais c'est de la merde...ah ah


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker