DEPARTMENT OF CORRECTION / AGATHOCLES - Ultra Grindcore vs Slumbering Sludge (Dooweet) - 11/09/2014 @ 07h34
Terminé, le temps des splits enregistrés avec un vieux 4 pistes dans une cave.
Si l’aspect ultra underground peut parfois être un poil en retrait, les amateurs de son et de Grind en ce qui concerne cette kro ne peuvent que se réjouir d’avoir désormais à leur disposition des Splits et Ep avec un son à la fois équilibré et rendant hommage aux compos. Et toujours bien éloigné des prod’ plastiques et impersonnelles.

Ce split entre ces deux acteurs de la scène UG Grind possède un son vraiment top. Puissant sans être trop saturé en basses, et équilibré tout en gardant une sorte de rugosité personnelle. C’est important, le son. Et là, ça pète.

AGATHOCLES, les insatiables grindeux belges, qui sortent des splits plus vite que leur ombre, s’associent aux parisiens de DOC, insatiables compositeurs, bien parti eux aussi pour sortir des splits plus vite que leur ombre.

AGA n’a plus rien à prouver, plus rien à craindre. Ils sont une figure de proue dans l’UG, aux côtés de BLOCKHEADS et NAPALM DEATH. Et se permettent, justement, d’évoluer. Les connaisseurs remarqueront le détail qui a son importance : Sur ce split, AGATHOCLES, c’est 1 seul titre, de 6 minutes.
Un titre long et torturé, sinueux et rampant, qui associe Sludge et Grind dans une ambiance lourde et oppressante…
Éloigné de son style habituel, AGA évoque AGUIRRE ou FISTULA, et s’essaye avec brio au sludge crasseux et cru.

Aga est étonnant. Déconcertant. Déstabilisant. Et décevant en ce qui me concerne. J’aime Aga pour son énergie décuplée et sa rage immédiate, et je ne retrouve pas ces deux attributs ici, malgré une qualité musicale réelle et une approche pourtant bien crade. Surprenant, sans aucun doute, car on ne s’attend pas à ça.

Avec DOC, pas de surprises, on est en terrain connu. Et on se prend une bonne petite torgnole dans la face, avec le plaisir masochiste de remettre ça dès que c’est terminé.
Petite, la torgnole, pour la durée (5 nouveaux titres, 5:40 au compteur).
Mais forte en intensité, dans la pure continuité de l’indispensable split avec STRONG INTENTION.

Mixé et masterisé par by Dan O'Hare (guitarist of Brutal Truth), ces morceaux possèdent un super son, à la fois cru et puissant.

Toujours débordant d’énergie, nos parisiens !
Cette énergie décuplée, naturelle et communicative, qui rend leur Grind toujours autant efficace et percutant.
Jouant avec plaisir et passion, puisant dans ses influences Punk, Crust ou Metal, pour créer un Grind à la fois ultra violent et personnel, DOC avance sans complexe. Avec force et fracas, ravageant tout sur son passage.

Ces 5 titres sont un poil moins dingues que leur précédent split, plus cohérents, mais toujours aussi explosifs et intentes. Le chant schizo de Greg est toujours aussi percutant.
La maturité s’affirme de plus en plus, split après split, mais DOC arrive superbement bien à préserver son impulsivité et son authenticité, pour un résultat grindement chouette !






Rédigé par : ..::Ju::.. | Ultra Slumbering Grind Sludge/ | Nb de lectures : 10417




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker