VINTERSORG - Fragments And Alternatives - The Experiment (Autoprod.) - 07/11/2015 @ 20h04
Le CV d'Andreas Hedlund est riche, très riche. Le Suédois a fait ses premières armes au début des années 1990s, écumant nombre de formations adolescentes (Masticator, Blackburning Evening, Vargatron, Cosmic Death). Multi-instrumentiste inspiré doublé d'un chanteur au timbre immédiatement reconnaissable, il marque l'année 1998 de son empreinte en dévoilant coup sur coup les premiers albums d'Otyg et de son projet solo Vintersorg. Explorateur infatigable, Andreas Hedlund n'a jamais cessé d'expérimenter, son metal viking naviguant aux confins du black, du folk et du prog. Devenir le frontman de Borknagar ne l'a ni changé ni même freiné, le Suédois saisissant la moindre opportunité pour entreprendre de nouveaux projets (Cronian, Fission, Gravisphere, Havayoth, Waterclime).
Depuis 1998 il est apparu sur pas moins de 25 albums studio.
Voici un bref rappel de sa prolifique carrière:

Andreas 'Vintersorg' Hedlund:

1991-?: Masticator
?-1995: Blackburning Evening
1994-1996: Vargatron
1995-2002, 2012-?: Otyg
1996 à nos jours: Vintersorg
1997: Cosmic Death
2000: Havayoth
2000 à nos jours: Borknagar
2002 à nos jours: Fission
2005 à nos jours: Cronian
2005 à nos jours: Waterclime
2008 à nos jours: Gravisphere
2013: Okular (guest)

Toutefois les connaisseurs n'auront pas manqué de froncer les sourcils. "Fragments And Alternatives - The Experiment? Je n'ai jamais entendu parler de cet enregistrement, d'ailleurs il n'est référencé nulle part."
C'est exact, pour la simple et bonne raison qu'il s'agit d'un projet d'EP qui n'a pas abouti, autrement dit un bootleg. Pour être tout à fait franc, cette chronique inhabituelle a plus vocation à valoriser les initiatives individuelles de certains acteurs de l'ombre que le travail de Vintersorg en lui-même.


L'histoire commence au début des années 2000 sur le forum officiel de Vintersorg, lorsque 2 activistes mettent en commun leurs possessions et savoir-faire. Le premier à s'employer, Zwendelaer, a enregistré et filmé le dernier concert donné par Otyg à Asten-Heusden aux Pays-Bas en 1999. Bien des années plus tard, ce Néerlandais a obtenu l'accord du groupe pour mettre la version audio à disposition. A noter que le concert quasi-entier n'est apparu sur youtube qu'en 2013. Unique enregistrement live connu d'Otyg, ce bootleg comprend un morceau inédit, Gastkramad, extrait de Djävulen le 3ème album resté inachevé. Un beau cadeau pour les fans. Quant à Skald, ce Suédois a ouvert un fan-site consacré aux débuts de Vintersorg. Son patronyme I Trollskogens Drömmande Mörker se réfère à la 2ème Demo d'Otyg. En contact avec les membres du groupe, il a réalisé plusieurs interviews et possède des reliques à faire rêver les collectionneurs les plus acharnés. Avec ce site, Skald nous donne l'occasion de découvrir leur biographie détaillée, la traduction des paroles (du vieux suédois vers l'anglais), une galerie de photos et surtout une section download particulièrement fournie comprenant les 3 Demos d'Otyg
(21 titres inédits), le fameux Live In Asten-Heusden, ainsi que des enregistrements relatifs à Vintersorg.
Nous y sommes. Abordons cet EP: Fragments And Alternatives - The Experiment -> à télécharger ici

1. Tidens Härold
2. Norrskensdrömmar (A Coruscanting Nightsky Forging)
3. Till Fjälls (Evolution Mix)
4. Cosmic Genesis (Space Jazz version)
5. Vålnader I Eterns Höjder


Les plages 2, 3, 4 sont des remix de morceaux piochés dans la période black pagan de Vintersorg et passés à la moulinette prog/expérimentale. Norrskensdrömmar est extrait de l'EP Hedniskhjärtad paru en juillet 1998, Till Fjälls du 1er album éponyme paru en décembre de la même année et Cosmic Genesis du 3ème album éponyme paru en novembre 2000. Quant aux instrumentaux (plages 1 et 5), si Tidens Härold était bien prévu pour cet EP, Vålnader I Eterns Höjder était destiné à un projet distinct nommé Naturanden lorgnant vers les BO de films (voir cet échange entre Skald et Vintersorg). Pour bien se replacer dans le contexte, en 2003 Vintersorg était en pleine phase d'expérimentations. Sorti l'année précédente, Visions from the Spiral Generator avait surpris son monde et la section rythmique se composait de Steve DiGiorgio (Death, Sadus, Testament) et Asgeir Mickelson (Borknagar, Spiral Architect). Ici rien de tout ça, juste Mr V. dans son coin testant des idées. La première chose que l'on remarque à l'écoute de cet EP c'est le contraste entre le son des instrumentaux et celui des remix. Les premiers semblent relativement aboutis contrairement aux remix en rough mode, c'est à dire dépourvus de finitions et d'une production digne d'une sortie officielle. Maintenant un mot sur chacun.

L'atmosphère médiévale de Tidens Härold rappellera de bons souvenirs aux lecteurs des premiers Metallian et de la scène autrichienne, Summoning en tête. Le remix de Norrskensdrömmar (A Coruscanting Nightsky Forging) débute presque comme un morceau d'Amethystium (pour ceux qui connaissent ce one-man band norvégien d'ambient/new-age) avant de raccrocher au riff d'origine. A l'instar des autres remix, il nous permet de découvrir une étape de la création. En effet avant d'aboutir à un résultat définitif, le compositeur teste ses idées qui se superposent de façon indigeste, les ingrédients sont mal dosés, proéminents ou manquants... Pour Till Fjälls les éléments synthétiques (BAR/claviers) n'apportent rien et ne font que dénaturer la composition. Pour Cosmic Genesis par contre c'est autre chose. D'une part parce que ce 3ème album inaugurait les aspirations progressives de Vintersorg (et accessoirement l'arrivée du 2ème homme, le guitariste Mattias Marklund), ensuite parce que les expérimentations y sont plus poussées: BAR, claviers, breaks jazzy (piano/trompette). Quant à l'instrumental de clôture, Vålnader I Eterns Höjder, il révèle le potentiel de Vintersorg en matière de musique d'ambiance. Entre passages minimalistes austères et le souffle épique de ceux plus orchestraux, il donne clairement envie d'en entendre plus. Qui sait de quoi demain sera fait.


Si vous êtes accro à l'univers musical de Vintersorg, la visite au site I Trollskogens Drömmande Mörker s'impose afin de récupérer des raretés telles que ce Fragments And Alternatives - The Experiment.
Quant aux autres, soyez curieux, farfouiller dans le grenier de Mr V. pourrait vous plaire. C'est par ICI.
_______________________________________________________________________________________________

Pour conclure, je tiens à revenir sur les cas de Zwendelaer et Skald, car ces 2 activistes sont aussi des musiciens expérimentés. Récompenser leur générosité par un coup de projecteur sur leur carrière respective me parait la moindre des choses.

Jonglant avec les pseudos (Zwendelaer, Mephistopheles, Heer Antikrist, Hal Stormer, Jack Hellfire, Johnny Hällström), le Néerlandais n'a a priori jamais dévoilé son identité. Principalement guitariste, on le retrouve aussi vocaliste/chanteur, pianiste ou batteur. En 20 ans d'activité musicale, il s'est également confronté à différents genres: folk metal (Grimm, Gauhaert), doom (Hooded Priest), black/thrash (Zwartketterij) et plus récemment heavy metal avec The Spirit Cabinet. Pour plus d'infos, direction son profil sur metal-archives.

Voici ses principaux faits d'arme (featurings exceptés):
1996-2010: Grimm (folk metal)
1999-2008, 2012-2014: Zwartketterij (black/thrash)
2005: Gauhaert (celtic raw metal)
?-?: Hooded Priest (doom metal)
2014 à nos jours: The Spirit Cabinet (heavy metal)

Quant à Skald, si le Suédois a parfois changé de pseudo (Gjallar, Hebbe), son identité est connue, il s'agit de Henrik Kindvall. Vocaliste du groupe de folk metal Skald depuis 2005, il est également passé par la case black metal (Nidrike). Son actualité comprend un projet en gestation (At Dawn) et surtout le 1er album de Soijl (melodic doom/death) en compagnie d'un ancien camarade de Nidrike: Mattias Svensson (également ex-Saturnus et Vanmakt). Pour plus d'infos, direction son profil sur metal-archives.

Voici ses principaux faits d'arme (featurings exceptés):
2005 à nos jours: Skald (folk metal)
2007-2009: Nidrike (black metal)
?-?: At Dawn (?)
2014 à nos jours: Soijl (melodic doom/death)


Rédigé par : forlorn | 2003 | Nb de lectures : 853


Auteur
Commentaire
Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 07/11/2015 à 23h31 - (31775)
Malgré les imperfections, plutôt intéressant ce bootleg... Mention spéciale pour le dernier morceau ! Quant à la version de Cosmic Genesis, elle m'évoque un poil Perdition City d'Ulver...

En tout cas, cette chronique (notamment la seconde partie) va me valoir (demain, pas aujourd'hui... un peu tard...) une bonne p'tite exploration dans les confins du web... :)

Pour le moment, je vais me réécouter Hedniskhjärtad (un peu plus de vingt minutes de pur bonheur) !




Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker