EVIG NATT + DWELLINGSOULS (Autoprod.) - 21/03/2015 @ 20h10
Le viking metal. Souvenez-vous des premiers albums d'Enslaved, Borknagar, Vintersorg... ou encore des débuts de Falkenbach, Windir, Mithotyn, Månegarm, Thyrfing... Particulièrement riche et productive, la période 1995-2000 a notamment vu cette génération prendre la relève d'un Quorthon nageant alors en pleine confusion artistique. Parmi ces conquérants, Einherjer et son hymne éternel:
Far Far North. Formé en 1993 sur les cendres de Beelzebub (contraint au split par l'Inner Circle), ce groupe norvégien a cumulé dans sa première décennie d'existence: une orientation versatile, des remaniements réguliers et de fréquents changements de labels. Les rênes d'Einherjer étant fermement tenus par le guitariste Frode 'Grimar' Glesnes et le batteur Gerhard 'Ulvar' Storesund, certains des musiciens impliqués, avides de liberté artistique, ont pris la porte.
C'est le cas du bassiste Stein Roger Sund auquel nous allons nous intéresser.


Ce dernier quitte donc Einherjer fin 1997 avec la ferme intention de former son propre groupe. Sa rencontre avec le batteur Harald Helgeson, fraichement débarqué d'Enslaved (l'album Eld), et le claviériste Nils Johansen (ex-Fatal Dream), aboutit à la création de Thundra (black viking). 2 ans plus tard, le line-up est passé de 3 à 6 membres, et à la traditionnelle Demo succède un premier album produit et mixé par Stein Roger Sund: Blood of Your Soul. Sorti en mars 2000 chez Spikefarm Records (Finntroll, Shape of Despair), il passe malheureusement inaperçu faute de promotion. La situation se tend puis se bloque, provoquant la fuite en avant des Norvégiens. Sans renoncer à Thundra, certains prennent le parti d'évoluer individuellement, au sein de formations telles que Pictures of Pain (extreme prog), Throne of Katarsis (black metal) et Zeno Morf (heavy metal). Mais vous l'avez compris, la présente chronique est consacrée aux projets initiés par Stein Roger Sund. Ça tombe bien ce dernier n'en manque pas. Quelques mois après la sortie du 1er album de Thundra, ses anciens comparses d'Einherjer le sollicitent pour assurer les parties de basse de leur 3ème album autoproduit: Norwegian Native Art. Suite à cette expérience, Stein s'attache à développer l'activité de son Black Dimension Studio et lance coup sur coup 2 nouveaux projets.

1/ DWELLINGSOULS - Demo 2003 - à télécharger via mon compte dropbox: voir ICI


1. The Embrace & the Awakening (4:28)
2. Sanctuary (6:58)
3. Epitaph (5:44)

Cette fois, Stein Roger Sund a composé un matériel qui rappellera de bons souvenirs aux amateurs des prods Cacophonous ou Nocturnal Art. S'appuyant sur 2 camarades de Thundra, il met en boite courant 2003 une Demo 3 titres de black symphonique dominés par les claviers et les blasts. Il délègue les vocaux à Thor Erik Helgesen ainsi que toutes les parties de guitares. Habitué à jongler avec les pseudos et les one-man-band de BM, le leader de Throne of Katarsis offre une performance solide en dépit d'un mixage défavorable. Ses riffs abrasifs à la Snorre Ruch tiennent la route et ses vocaux criards n'ont pas grand chose à envier à la concurrence (Shagrath et Nagash au hasard). Quant aux parties de batterie, Harald Helgeson s'en donne à coeur joie en matière de blasts et maltraite sa double pédale. Cependant les compositions intelligemment construites lui ménagent nombre de breaks et de changements de rythmes. Last but not least, Stein Roger Sund cumule basse et claviers/piano. Etonnamment son instrument de prédilection répond ici aux abonnés absents, noyé sous de multiples couches synthétiques.
Si certains passages vous sembleront familiers (l'entame de The Embrace & the Awakening sonne très COF période Dusk), cette impression de déjà entendu n'enlève rien à la qualité de son orchestrale performance. En résumé les 17 minutes de cet enregistrement (naguère placé en free download) passent à la vitesse de l'éclair et mettent en appétit. Mais avant de parler d'album complet, il va falloir être patient. Plus que patient...

Entre les efforts consentis pour relancer Thundra, le temps consacré au Black Dimension Studio et le développement de son nouveau groupe Evig Natt, Stein Roger Sund met DwellingSouls au placard quelques temps. Lorsqu'il reprend ce projet en mains en 2006, Thor Erik Helgesen et Harald Helgeson ne sont plus dans le coup, ce dernier s'investissant notamment dans l'organisation du Karmøygeddon festival. En effet Stein a choisi de se reposer exclusivement sur de la BAR et de s'entourer de nouveaux membres: le guitariste Roy Kenneth Hansen et le vocaliste Thommy Fredriksen. Un album entier a bel et bien été composé (9 titres dont les 3 de la Demo), mais ce dernier est semble-t-il resté dans les cartons faute de label intéressé. Près de 10 ans plus tard, le Norvégien n'a officiellement toujours pas mis un terme à DwellingSouls, alors qui sait... Si vous aimez le black symphonique 90s porté sur les tempos speed vous devriez apprécier cette petite madeleine de Proust.

Edit du 03/11/2015: DwellingSouls semble réactivé, il est même annoncé à l'affiche de l'édition 2016 du Karmøygeddon festival. Voici les liens facebook et bandcamp.

2/ EVIG NATT - Demo 2004

En décembre 2002, Stein Roger Sund fait la connaissance de Kirsten Jørgensen sur l'île de Karmøy, au sud ouest de la Norvège. Séduit par le timbre inhabituel et personnel de cette chanteuse, il fonde Evig Natt (nuit éternelle) en sa compagnie. Se chargeant de toute l'instrumentation et des vocaux, il s'attèle au processus de composition.
Une Demo-album de 36 minutes voit le jour courant 2004 (également placée en téléchargement libre à l'époque). Elle comprend 5 morceaux ainsi qu'une reprise de Walking in the Air, chanson composée par le britannique Howard Blake en 1982 pour The Snowman, une référence dans le domaine de l'animation (utilisé en milieu scolaire, nominé aux Oscars, etc). Il s'agit bien du titre remis au goût du jour par Nightwish en 1998 sur son 2ème album, le fantastique Oceanborn. Si la musique d'Evig Natt m'a surpris? Euphémisme tant le style proposé s'éloigne du terrain de chasse habituel de Stein Roger Sund. L'entame de Nemesis of Heart dévoile un riffing doom appuyé, des growls profonds et des choeurs lyriques à l'arrière plan. On croirait presque une chute studio de Tristania époque Widow's Weeds. Le temps d'y penser que Kirsten Jørgensen entre en scène. Oubliez l'habituel registre soprano, son timbre, à mon sens plus proche de l'heavenly ou de la pop, n'est pas sans rappeler celui d'Emma Hellström, des excellents et regrettés The Provenance (voir les kro VS). Ils sont du reste l'une de leurs influences avouées.
Entre gothic doom symphonique et viking black, chacun des titres contribue à forger l'identité d'Evig Natt.
En effet le riff principal d'I Am Silence ne fait aucun mystère du passif de son compositeur. In my Darkest Hour et My Demon connaissent également de franches accélérations (blasts à l'appui) dans leur 2ème partie. Conduit par un piano omniprésent, My Demon bénéficie d'une entame de toute beauté à l'atmosphère nostalgique, introspective et spirituelle, quasi-grégorienne. La principale réussite de cet enregistrement? L'équilibre trouvé entre les différents ingrédients: pesanteur doom et frénésie black, riffs metal et arrangements piano/claviers, chant féminin et growls. Limpide et efficace, In My Death I Dream of You se détache du lot par sa qualité d'écriture, ainsi que par la diversité de son intrumentation. Outre le chant de Kirsten, on profite d'une intro enrichie de parties acoustiques et de breaks mélancoliques mettant en valeur la basse. Quant au crescendo final, il bénéficie d'un judicieux et poignant solo de guitare. Grand morceau à découvrir ci-dessous.


Retrouvez cette Demo en écoute intégrale (moins Walking in the Air) sur lastfm
Les versions retravaillées disponibles sur le premier album "I Am Silence" via le player audio du site officiel

La suite de l'aventure? Riche en projets divers et variés. A peine la Demo sortie, Kirsten Jørgensen s'expatrie un temps en Angleterre où elle intègre la Paul McCartney’s Institute for Performing Arts (LIPA). La chanteuse y rencontre Tom Poole-Kerr, un guitariste et ingénieur du son qui deviendra son mari. Le couple retourne en Norvège en 2005 où il fonde Reism, un groupe d'inspiration US conciliant influences indus et rock mainstream. Leur 1er album sort peu après. De son côté Stein Roger Sund partage son temps entre la production (Pictures of Pain), la scène (bassiste live de Throne of Katarsis) et la composition. En la matière l'année 2006 est faste pour cet hyperactif. Si l'album de DwellingSouls est relégué aux oubliettes, il n'en est rien pour celui de Thundra, l'apprécié Worshipped by Chaos, qui sort en février chez Black Lotus Records, label de Magus Wampyr Daoloth (Necromantia, ex-Rotting Christ, etc). Et Evig Natt dans tout ça me direz-vous? Eh bien le Norvégien a transformé ce projet en groupe à part entière. Outre Kirsten Jørgensen, Harald Helgeson et Thor Erik Helgesen sont une fois encore de la partie. Evig Natt apparait sur le sampler 2006 du Karmøygeddon festival (en compagnie de groupes locaux dont Thundra, Pictures Of Pain et Zeno Morf) et signe chez Omvina Records (Nocternity, Horna, Wyrd). Sorti en 2007, le premier album d'Evig Natt se nomme I Am Silence et comprend les 5 compositions originales de la Demo (dans un ordre modifié) ainsi que 2 inédits (A Final Lament et Fallen). La carrière du groupe est lancée et se poursuit encore aujourd'hui, le 3ème album devant sortir courant 2015. L'occasion idéale pour découvrir Evig Natt n'est-ce pas?

Stein Roger Sund
1995-1997, 2000: Einherjer
1998-2015: Thundra
2002-2007?, 2014 à nos jours: DwellingSouls
2002 à nos jours: Evig Natt
2011: Vesen (guest)
?-?: Throne of Katarsis (live)
+ production


Rédigé par : forlorn | 2004 | Nb de lectures : 1092


Auteur
Commentaire
Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2015 à 13h47 - (31624)
Vraiment pas mal ce Dwellingsouls qui aurait pu faire fureur à l'époque.
Merci pour la découverte Forlorn.

En revanche, suis moins fan de Evig Natt. Sur l'extrait youtube, la chanteuse est loin d'être juste et ça casse un peu tout le truc, à voir avec le nouvel album



Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2015 à 21h07 - (31626)
Même avis que Youpimatin !

forlorn
Membre enregistré
Posté le: 03/11/2015 à 19h03 - (31774)
Allez zou un up... Aussi étonnant que ça puisse paraitre, Dwelling Souls est à l'affiche de l'édition 2016 du Karmøygeddon festival. Stein Roger Sund n'a visiblement pas renoncé à son side-project, puisqu'il existe une page facebook et bandcamp. Ajout de ces liens à la kro.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker