OBITUARY - The End Complete (Roadrunner) - 22/12/2012 @ 21h29
Quand on repense à la presse metal française du début des 90s, on réalise que les rédactions focalisaient sur la scène US au détriment de notre scène européenne, jugée vieillissante ou trop confidentielle selon les cas. Par la suite les choses ont changé et un certain équilibre a été trouvé, mais à l'époque c'était comme ça.
Et quel exemple plus flagrant que le death metal pour illustrer ce constat?
Mes premières découvertes, au détour des couloirs du bahut, avaient pour noms Cannibal Corpse, Deicide, Obituary et Morbid Angel. Souvenez-vous... les adeptes du gore Cannibal Corpse (période Chris Barnes) aux prises avec la censure, Glen Benton adressant 'ses respects' à l'Amérique puritaine, l'aura mystique et occulte des compos de Morbid Angel... Et Obituary dans tout ça? Le combo des frères Tardy n'a jamais disposé d'arguments extra-musicaux aussi spécifiques que leurs collègues. Et vous savez quoi? Leur identité musicale suffit amplement.
Mais avant d'attaquer la kro, piqûre de rappel bio:

1984: Possessed sort sa 1ère Demo nommée Death Metal. Mantas devient Death.
Formation de nombreux groupes dont Executioner.
1985: Executioner sort sa légendaire Demo, Metal Up your Ass.
1986: Un homonyme thrash de Boston contraint les Floridiens à modifier leur nom en Xecutioner.
1987: Xecutioner partage un split avec 4 groupes dont Sadus et R.A.V.A.G.E. (futur Atheist).
1988: Arrivée du bassiste Daniel Tucker. Xecutioner devient Obituary et signe chez Roadrunner.
1989: Sortie du 1er album, Slowly we Rot. Obituary devient l'un des pionniers et chefs de file du death metal. Arrivée du bassiste Frank Watkins et du fameux soliste James Murphy (ex-Death).
1990: Sortie du 2ème album, le référentiel Cause of Death (et son artwork somptueux signé Michael Whelan).
1991: Obituary assoit sa domination live, avec en point d'orgue le Dynamo Open Air.
James Murphy s'en va fonder Disincarnate. Retour d'Allen West au poste de soliste.
1992: Sortie du 3ème album, The End Complete, enregistré comme d'habitude par Scott Burns aux Morrisound.

Allez je vends la mèche. I'm in Pain qui ouvre The End Complete m'a traumatisé à une époque où le hard rock, la scène alternative et le thrash se taillaient la part du lion dans ma discothèque naissante. Ce 3ème Obituary est tout simplement le 1er album de death metal auquel j'ai instantanément adhéré. Pourquoi? Parce que je n'avais jamais été confronté à pareil attentat sonore avant. Imaginez un parpaing boueux (?!) lancé du haut d'un toit que vous auriez le temps d'apercevoir avant de vous le ramasser dans la tronche... Invraisemblable, inexorable, fatal...
A cette époque Obituary avait tout pour écrabouiller son monde et c'est sans surprise qu'on découvre que The End Complete a cartonné: best-seller du groupe avec plus d'un demi-million de copies vendues dans le monde et meilleure vente de l'histoire de Roadrunner pour le TS. Pas mal non? Et c'est mérité, car Obituary dispose de tout ce qu'on est en droit d'attendre d'un groupe de metal digne de ce nom: un vocaliste exceptionnel, des riffs et un son marquant durablement les esprits, sans oublier un batteur inspiré amenant relief et énergie.

Obituary est une formation archétypale du death old-school. Rien ne manque. Ce grain incomparable des productions de l'époque, cette incroyable lourdeur. Le groove constant de l'interprétation. Typique du genre, l'alternance de tempos lents (renvoyant dans les cordes les fans de doom) et d'accélérations frénétiques. Les leads déchirants et décharnés aérant les structures aux moments opportuns (point trop n'en faut)... Mais venons-en aux faits. Vu de loin, considérer The End Complete comme un Cause of Death 2 (voir un Slowly we Rot 3) est tentant, mais vu de loin seulement, car une somme de détails les distingue. Le premier point de comparaison est évident, il s'agit du visuel. Passer après celui du fantastique Cause of Death était mission impossible. The End Complete se contente d'une illustration d'Andreas Marschall en adéquation avec son intitulé. Correct. Côté production difficile de viser juste en 2012 à moins d'avoir éprouvé le flot de rééditions et autres remasters paru depuis 1998. The End Complete me paraît avoir un mixage plus équilibré et un son plus cru, mais ça relève de l'anecdotique.

Outre l'habituelle production signée Scott Burns aux studios Morrisound, c'est musicalement que les variations sont les plus perceptibles. La première que l'on remarque, c'est le retrait des samples qui contribuaient à l'atmosphère et à la profondeur de Cause of Death. Utiles mais pas indispensables. La deuxième c'est le changement de guitariste soliste. Certes James Murphy surclasse Allen West en terme de technique et de créativité, mais d'une part je préfère voir Murphy s'exprimer chez Testament (voir ma kro de Low) ou en solo, d'autre part West restera à jamais LE soliste d'Obituary. Membre fondateur du groupe, Allen West a largement contribué aux compositions des 1ers albums, il a d'ailleurs coécrit 4 des 9 morceaux de ce 3ème opus (dont le génial Back to One). Concernant les frères Tardy, j'ai à l'esprit le principe des vases communicants, car les vocaux de John me paraissent moins ultimes que sur Cause of Death (même si la cascade de growls d'In the End of Life fait son effet), au contraire des parties de Donald qui me semblent mixées plus fort. J'aime vraiment ce batteur car s'il n'est pas un monstre de technique, associé aux riffs de Trevor Peres, il n'a pas son pareil pour nous inciter au headbang. C'est le genre de batteur qui apporte un plus aux compos en faisant ce qu'il faut quand il faut. En clair un modèle d'efficacité (l'intro d'I'm in Pain). Quant à la basse de Frank Watkins, elle contribue à la puissance des rythmiques sans être réellement audible, à l'exception des breaks de Corrosive.

Avec The End Complete, Obituary propose un style plus direct et rentre-dedans, néanmoins les ralentissements n'ont pas disparu (voir In the End of Life), les breaks étant simplement fondus dans un ensemble plus compact. Ce 3ème album possède les défauts de ses qualités. Je conçois que l'efficacité des premiers morceaux puisse se transformer pour certains en redondance ou en lassitude vers la fin, mais choisir le bon moment pour écouter un album peut s'avérer déterminant. Je reste de toute façon très client de The End Complete et de sa cargaison de tueries. Et s'il y a bien une chose sur laquelle on sera tous d'accord, c'est que peu importe notre préféré, les premiers Obituary défoncent tout. Quant aux autres... vous aimez le death? vous souhaitez découvrir le genre? Alors envisagez The End Complete d'Obituary. Tout est dit.




Rédigé par : forlorn | 1992 | Nb de lectures : 1633


Auteur
Commentaire
vincesnake
Membre enregistré
Posté le: 22/12/2012 à 22h32 - (28640)
Voila, tout est dit dans la kro.

Un album de Death à posseder absolument dans sa discothèque!



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 22/12/2012 à 23h22 - (28642)
Et le clip feux d'artifices qui passait en boucle sur metal express. je me souviens aussi de la thnklist interminable.

Gros fan de death à cette époque j'achetais tout ce qui venait de Floride, Il a tourné cet album, des centaines de fois et puis...rien, comme tu dis, lassitude et redondance, pas ressorti depuis au moins 15 ans.



Desekrate
IP:5.48.92.160
Invité
Posté le: 23/12/2012 à 00h32 - (28643)
Pour moi certainement le meilleur...rien à jeter dessus : compos,production.
Ils ont touché la perfection avec cet album....et le titre Rotting Ways...un hymne !!!

Gargoylian
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 09h23 - (28647)
Très bon album. Et le titre éponyme avec son riff qui tourne en boucle à la fin..... Et le logo sur la pochette. Magnifique !

Félicitation à toi Forlon pour cette chronique magistrale.



GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 11h00 - (28648)
Leur meilleur avec Cause of death.

Un album qui m'a vraiment marqué la première fois que je l'ai écouté.

Superbe chronique en tout cas Forlorn



Blind
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 11h06 - (28649)
Un album que j'ai découvert il y a bientôt dix ans et que je réécoute régulièrement et toujours avec plaisir.



Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 11h34 - (28650)
Excellente chro.
Leur meilleur album !
Le suivant est aussi très bon...



hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 12h23 - (28652)
Bon alors je révise ce que j'ai écrit, je me le suis remis, il est excellent!!! Le son est très bon, pas trop vieilli, c'est lourd de chez lourd. Un son aussi heavy avec un accordage en ré, çà devrait donner des leçons aux 7/8 cordistes.

excellente cho Forlorn.



Desekrate
IP:5.48.92.160
Invité
Posté le: 23/12/2012 à 12h40 - (28653)
@hammerbattalion : nos gars n'avaient effectivement pas besoin de gadgets à 8 cordes !!

nocturnus1977
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 12h58 - (28655)
un classique, et puis c'est tout

Nekromantik
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 13h02 - (28657)
Le meilleur album pour moi et le 1er a integrer une touche "core", un classique ni plus ni moins!



christ
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 14h26 - (28663)
Super Chro. entièrement d'accord avec tout ce qui a été dit !
Pour moi c'est Le Groupe qui a donné les bases du groove au death metal !!




TyrannyForYou
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 15h22 - (28665)
Il tourne encore régulièrement celui-là :)
Des riffs qui tuent, un son gluant mais audible, un feeling extraordinaire...
Et cette voix, mon dieu cette voix !!
Bref, Obituary quand c'était encore bien !



chevrette49
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 16h14 - (28666)
Un putain d'album!!!
Une putain de chronique!!!
Un put.... tiens je vais me le remettre!!!...

jaquouille
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 20h44 - (28670)
très bon album, mais Cause of Death lui est largement supérieur et Slowly we rot également, non ?
sinon le groupe est toujours au top même si bcp ont pris la mauvaise habitude de leur dégueuler dessus :-(




evil
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2012 à 22h24 - (28671)
Idem que jaquouille, pas mal, mais peu intéressant car y'a mieux par le même groupe, les avis qui le présentent comme fabuleux me font penser à des chiens affamés qui trouvent un os par terre, pas grand chose à se mettre sous la dent, enfin bon, en tout cas, album que j'ai revendu car pas assez bon



Morbid Tankard
Membre enregistré
Posté le: 24/12/2012 à 16h43 - (28676)
Beurk. Y'a que le premier de bien.



RBD
Membre enregistré
Posté le: 16/03/2013 à 20h22 - (29056)
C'est l'une de mes références absolues du Death Metal (donc même devant "Cause of Death"...). Agressif, sobre (plus de samples), ultra carré, obscur, aux compos mémorisables (la ressemblance des derniers titres m'apparaît plus comme une insistance que comme une redondance à ce niveau de qualité).
La chronique est très complète, pas la peine que j'en rajoute sur le fond. Sachez simplement que si je suis monté à Paris exprès pour la tournée "spéciale vieux titres" de fin 2012, c'était bien pour enfin entendre des titres de cet album là en live.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker