ZLANG ZLUT - Zlang Zlut (Czar of Crickets) - 01/12/2014 @ 07h34
Depuis l'ascension d'APOCALYPTICA dans le monde de la musique métallique, l'incursion des violoncelles dans les morceaux à poil ne choque plus grand monde. Les suisses de Zlang Zlut, à la différence des finlandais chevelus, ne sont que deux et oeuvrent dans le duo déroutant puisqu'ils sont, et vous l'aurez compris, au poste de batteur et de violoncelliste. Et c'est pas du Jazzounet acnéique ou du rock de pucelles qu'ils jouent hein... c'est du Waok n'woal musclé Monsieur !

ZLANG ZLUT envoie donc un Hard rock hybride, rythmique et énergique coincé quelque part entre AC/DC, PRIMUS, CLUTCH ou THE MELVINS. Étrange assemblage de multiples sonorités venues d'un peu partout, les chansons de cet album ne font pas "barrées" pour autant, la facilité d’accès de ce premier album album éponyme restant manifeste. ZLANG ZLUT fait preuve d'une belle hétérogénéité dans son propos musical en restant axé sur la musicalité et le groove.
Jamais chiant, toujours mouvant et dynamique, on est presque surpris par le classicisme de certaines chansons tant l'outil d'expression du violoncelle fait entendre a des moments des sons différents de ceux qu'on entend d'habitude. En effet, sur un autoradio tout pourri, le son du violoncelle ne sauterait pas tout de suite aux oreilles et il faudrait quelques minutes peut-être pour s'apercevoir de la sonorité étrange des cordes. Evidemment installé devant d'honnêtes baffles, la spécificité du violoncelle électrique arrive à se faufiler dans nos oreilles, le brillant des cordes, la légèreté de la saturation explosant à de nombreuses reprises. Mais bon, c'est quand même fou d'entendre cet instrument sonner de la sorte comme ici ! Un peu coincé entre la slide, la fretless et la six cordes cradingue, ça sonne vraiment bien dans un contexte rock. Écoutez le riff gras de "Let It go" ou l'énorme riff metal absolument bluffant de "Flood"... c'est aussi jobard que le solo cinglé de "Pretend" ou le refrain de "Mad".

La belle et confortable assise technique dont disposent Fran Lorkovic et Beat Schneider leur permet de cisailler leur son et de proposer un album assez intéressant qui gagne la partie grâce à l'audace de son approche et l'impertinence de la démarche. A découvrir.




Rédigé par : Pamalach | 14/20 | Nb de lectures : 9680




Auteur
Commentaire
FEDAYKYN
IP:62.100.132.209
Invité
Posté le: 05/12/2014 à 12h35 - (115065)
C'est vraiment pas mal je trouve.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker