ZERO RESET - Closed In A Box (Nadir/Season Of Mist) - 14/11/2013 @ 08h13
C’est un réflexe très con, dont je ne suis pas forcément fier d’ailleurs, mais que je ne peux pas contrôler. Quand je reçois le promo d’un groupe italien, je me méfie toujours car si j’adore ce pays et si certains de mes groupes préférés sont transalpins (Reprisal, Sentence, From The Dying Sky), l’Italie possède le don d’enfanter énormément de groupes exécrables et ce dans tous les styles, avec une particularité pour le metal. ZERO RESET vient de la région de Gênes et s’inscrit dans la catégorie des promos italiens de seconde zone. Ça aurait pu être pire ceci dit, il aurait pu être de troisième ou de quatrième zone. Ici, ZERO RESET est sauvé par le son et la qualité professionnelle de sa production, pour la musique, c’est fort différent.

Le groupe pratique un genre hybride de funk-néo metal dansant tout doit sorti de ce que le néo-métal et la fusion des années 90 ont pu faire de pire. Pour résumer ZERO RESET aurait aimé être Faith No More ou Linkin Park à la place de Faith No More ou Linkin Park. Seulement voilà, il n’y a qu’un Faith No More et les italiens n'ont pas le talent nécessaire pour produire des hits à la L.P. « Closed In A Box » se contente d’envoyer un ersatz de metal gentillet, funky et un peu foufou rehaussé de claviers au son plus que limite. Le tout sous des riffs prétendument groovy et saccadés mais qui ont été littéralement fossilisés par les innombrables recuissons successives. Le moindre riff a été entendu mille fois ou aurait été mis de côté par n’importe quel groupe de qualité. Mais ici, non, il semblerait que ce soit le meilleur que ce que ce groupe peut livrer. Sans parler des totalement dispensables ballades éléctro de fin de disque et de la voix vaguement rappée qui rappelle celle de One Minute Silence, cet obscur groupe de néo-metal anglais qui s’est reformé dans l’indifférence la plus générale.

« Closed In A Box » c’est douze titres, oui c’est très long, d’un néo-funk metal qu’on ne pensait plus jamais entendre après 1997 mais pourtant si. Pourtant ce n’est pas inécoutable, le son global est bon, les gars ont fait un effort sur l’artwork et l’univers visuel du groupe mais musicalement c’est d’un inintérêt absolument total. Parfois le chanteur essaie de se prendre pour Mike Patton et là ce n’est même pas la peine d’en parler je crois. Voila, imaginer du mauvais Linkin Park mixé avec de l’insipide néo-metal genre Linea 77 (tiens, des italiens encore…) et des claviers qui piquent les oreilles. « Closed In A Box », je crois que c’est l’avenir que je réserve à ce disque.

http://www.zeroreset.net/ - 118 visite(s)

Dark Box - 117 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 9/20 | Nb de lectures : 10770




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker