YUGAL - Illusion of time (Autoproduction) - 04/09/2013 @ 07h55
Alors YUGAL, c'est 5 potes qui en avril 2009 et du côté de Vannes en Bretagne, ont décidé de fonder un groupe de Thrash imprégné de gammes orientales. Après une démo en 2011 qui leur permet de donner des concerts aux côtés de TREPALIUM et NO RETURN, les revoici gonflés à bloc avec un EP où (selon la fiche promo) le "thrash metal oriental va ravager le plancher de chaque scène qu'il aura foulé". Belle note d'intention, mais qu'en est-il réellement ?

Quand on lit oriental accolé au mot Metal, on pense tout de suite à des groupes comme ORPHANED LAND ou MYRATH. Mais YUGAL, ce qu'il aime, c'est donner dans un Thrash bestial assez old-school (les choeurs virils à la BIOHAZARD et la production allant dans ce sens), mais pour le côté oriental, on a beau chercher et à part des soli ainsi qu'un passage à la guitare accoustique venant tout droit du flamenco, on a du mal à en trouver la moindre trace...

Pourtant, la musique de YUGAL est loin d'être inintéressante et c'est avec 'The mad passenger' (titre entouré par 2 interludes accoustiques) que tout le talent du groupe est mis en avant : compo à tiroir, chorus s'imbriquant les uns dans les autres, riffs sauvages supportés par une batterie furieuse sur lesquels vient se poser la voix du chanteur qui fait beaucoup penser à Max Cavalera. Car c'est bien du côté du SEPULTURA tribal qu'il faut aller chercher et ce n'est certainement pas 'Wicked shadows' qui dira le contraire, avec son côté 'Kaiowas' très marqué.

Mais comme toute bonne carte de visite qui se respecte, le groupe a voulu trop bien faire en écrivant des titres qui auraient gagné à être plus courts afin de ne pas trop diluer l'impact de leur Thrash. La production, quant à elle, est honnête et met en avant tous les accents de la musique riche de YUGAL. Néanmoins, où est passée la grosse caisse ? Elle se fait bien trop discrète dans le mixage et c'est dommage, surtout pour un tel jeu de batterie et dans le style pratiqué.

Passées toutes les petites erreurs dûes aux débuts d'un groupe, on retiendra surtout que YUGAL, c'est pas vraiment oriental mais bien brutal ! Et qu'avec une telle énergie qui ne demande qu'à être canalisée, le groupe offre là une bien belle preuve de ce qu'il sait faire. Ne reste plus qu'à concrétiser sur la durée d'un album, c'est bien là tout le mal qu'on leur souhaite.


Rédigé par : Youpimatin | 6,5/10 | Nb de lectures : 11654




Auteur
Commentaire
hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 04/09/2013 à 08h13 - (108914)
Sympa ce cd, bon groupe en devenir!



dsl
IP:91.151.76.50
Invité
Posté le: 05/09/2013 à 10h03 - (108928)
YU GAL YU GOUT

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker