WORMED - Planisphaerium / Quasineutrality (Willowtip/Hammerheart/Season of Mist) - 18/10/2012 @ 07h58
Oups, voilà encore un truc que j’aurais peut-être pas dû prendre… Il faut dire que WORMED, groupe espagnol formé en 1998, bénéficie d’une promo alléchante à l’occasion de la réédition complète de ses œuvres. Présenté simplement comme « le futur du Death-Metal » (eh oui…), le groupe m’a surtout titillé l’esprit de par son apparat sci-fi et futuriste. Mais musicalement, c’est une autre histoire, et contrairement à ce que j’ai pu croire, il n’y a rien de Cyber là-dedans, juste du Brutal Death… tendance Slam (pas GRAND CORPS MALADE, le Death à vocaux bien gore, m’voyez).

Willowtip a donc décidé de remettre au goût du jour WORMED qui s’était fait remarquer par les amateurs de Slam Death un peu « expérimental ». Nous voici donc avec dans un premier temps, la réédition de Planisphaerium, le premier album du groupe sorti en 2003 via Macabre Mementos Records. Ce même label avait déjà réédité la bestiole en 2005, avec en bonus les démos Floating Cadaver In The Monochrome (1999) et Voxel Mitosis (2001). C’est cette réédition qui est donc ré-rééditée (et remasterisée) aujourd’hui, avec les mêmes bonus, pour 45 minutes de Death prétendu « innovatif » au total. Autant dire que je n’aime pas ce que font les Espagnols sur cet album. Pourtant, il n’y a pas grand-chose à redire sur l’exécution de leur Brutal Death technique complexe et redoutable, qui reste cependant assez contrôlé, entre CRYPTOPSY et ORIGIN, sans sweepings ou branlette quelconque, juste du Death bien sombre et rapide qui s’autorise quelques ralentissements poisseux à la MORBID ANGEL. Mais à vrai dire, j’ai du mal à voir ce que ce groupe a d’exceptionnel à part les assauts frénétiques et maîtrisés de leurs musiciens. Les 25 minutes de l’album d’origine sont assez linéaires, et deviennent vite assez lassantes, ne s’autorisant que rarement quelques sorties de clous (on notera juste le break acoustique de "Geodesic Dome"), ce qui la fout mal pour un groupe présenté comme « expérimental ». Du reste, c’est une question de goût, mais je trouve la prod bien trop étouffante (avec ce fichu son de batterie-casserole inhérent au genre Slam Death), et ce chant « gruik gruik » monocorde a tendance très vite à me gaver même si je salue à juste titre la performance gutturale du chanteur. Bref, je passe mon tour. Encore plus sur les morceaux démo, forcément moins bien produits et avant tout destinés aux fans qui veulent avoir ces morceaux sur galette.

Plus intéressant, nous avons dans un second temps la réédition, au format digipack, du single Quasineutrality sorti en 2010, dernière sortie de WORMED à ce jour. Les deux morceaux d’origine sont accompagnés d’un remix de "Voxel Mitosis" rebaptisée "Votrex Mitosis", plus une version Live de "Tunnel of Ions" enregistrée en Suisse en 2011, à l’occasion du festival Mountains Of Death, ce qui fait de cette nouvelle version de Quasineutrality « V2 » un EP de 17 minutes. Mieux produit, le groupe s’éloigne ici du Slam Death, dont il ne reste guère que les vocaux qui sont ici un peu sous-mixés (ouf !). Et son Brutal Death se complexifie d’avantage, avec des accélérations qui prennent à la gorge et des passages très techniques. On ressent bien plus ici l’aspect sci-fi et inventif de l’art de WORMED, grâce à de légères incursions d’électronique, et aux ambiances assurées par les couches de guitare (cf. l’excellent "Uncoloured Plasma Orifices Transported"). "Undeciphering the Inquantificability" convainc sans problème grâce à ses structures qui alternent passages qui dépotent et tempos plus pesants. Le remix de "Voxel Mitosis", lui, propose quelque chose de vraiment différent, une relecture indus/technoïde bien sombre et dépouillée du morceau d’origine, assurée par le growler Phlegeton lui-même. Quant au morceau Live, il bénéficie d’un son de bonne qualité, mais reste vraiment un bonus sans plus. Vous l’aurez compris, cet EP m’a plutôt titillé l’oreille et me semble bien plus aventureux que Planisphaerium qui propose du Slam Death qui a mal vieilli.

Certes, je ne suis absolument pas amateur de Brutal Death tendance Slam donc mon avis ne vaut pas grand-chose. Le groupe a beau être présenté comme expérimental, mais Planisphaerium reste réservé aux amateurs de Slam Death qui sont capables de saisir les subtilités du genre (surtout le chant porcin). WORMED semble être considéré comme culte dans le milieu, cette réédition est donc tout simplement une bonne occasion pour les amateurs qui n’ont jamais entendu parler des espagnols de se pencher dessus. En revanche, et pour un panel plus large d’aficionados de Brutal Death, tenter une écoute de Quasineutrality me semble indispensable tant WORMED prend une autre dimension et devient très prometteur en seulement 2 morceaux. Si WORMED poursuit cette direction pour ses prochaines œuvres (un album était prévu pour le printemps 2012), j’y jetterai une oreille sans a priori. En attendant, ces rééditions remettent WORMED sous les projecteurs, avant une suite qui je l’espère saura confirmer tout leur potentiel.


Rédigé par : ZeSnake | Rééditions/ | Nb de lectures : 13130




Auteur
Commentaire
Keyser
Membre enregistré
Posté le: 18/10/2012 à 11h45 - (104195)
Excellent groupe, que ce soit le classique Planisphaerium ou le prometteur dernier promo qui annonce du lourd pour le prochain album.



Desanusor
IP:83.115.73.53
Invité
Posté le: 23/10/2012 à 20h47 - (104359)
Printemps 2013 pour le nouveau CD...

Sinon effectivement c'est même plus que culte dans le milieu pour beaucoup Planiphaerium est le meilleur CD du style. Je reste assez d'accord avec toi dans ton analyse cependant tu aurais pu souligner le jeu de batterie sur le CD que tu n'aimes pas qui est super inventif et rechercher.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker