WOODS OF YPRES - Against the Seasons (Autoproduction) - 16/06/2003 @ 09h45
C’est avec un plaisir tout ingénu que je présente ce duo canadien (Ontario) au nom encore étranger des sphères de haute reconnaissance, état de fait qui ne saurait perdurer longtemps dès l’instant où cet album 5 titres aujourd’hui épuisé aura été repressé et distribué professionnellement. Woods of Ypres est à mes yeux tout bonnement le jeune groupe non signé le plus talentueux depuis Elvira Madigan. Qui plus est ils évoluent dans un style propre à déclencher des vagues de chair de poule chez tout mélomane éduqué à une pitance noble et exigeante. Tout de même férus d’accélérations très enlevées, parfois largement imprévisibles, Woods of Ypres ne manqueront pas de ratisser large parmi les amateurs d’un dark metal atmosphérique bien corsé. Les titres gravitent autour des sept minutes, mais développent des schémas tellement riches et creusés que leur déroulement tout à fait naturel s’en trouve ne jamais tomber sous la barre du « prenant » sur un baromètre de plaisir d’écoute. En fait, le groupe effleure avec chaque nouvelle idée un équilibre impressionnant de puissance sonore, de technique et d’essence musicale. Production nickel pas trop poncée, vocaux blacks bien en évidence, clarté et espace pour chaque intervention d’un nouvel instrument dans le flux des compos. Les riffs sont idéalement modelés sur le tempo : plaisamment aérés lors des passages évoquant une virée en forêt (coucou Agalloch !), chargés d’une pointe plus acerbe quand l’agressivité prend le dessus (coucou Dissection !). La mention de ces deux groupes est loin d’être innocente puisqu’il est pour ainsi dire impossible de ne pas penser en plusieurs occasions soit à « The Mantle », soit à « Storm of the Light’s Bane », dont « Against the Season » recouvre l’esprit avec une facilité – voire même une éminence – qui force le respect et éloigne le spectre du plagiat : Woods of Ypres font leur petite recette sans piquer leurs plans à droite et à gauche, et si leur cuisine possède l’arôme et la finition des mets trois étoiles, c’est parce que les ingrédients et le savoir-faire sont du calibre dont se servent les grands chefs (miam…). La force majeure de cet album réside dans un assortiment de riffs pénétrants capables individuellement de porter le poids d’une chanson entière dans sa traîne. Les éléments collatéraux au genre que sont le chant clair et les diversions acoustiques ne sont pas en rade et témoignent même d’un soin particulier, pour ne pas dire de prédispositions exceptionnelles lorsque l’on écoute la voix nébuleuse du chanteur enrober les atmosphères de sa sérénité, et puis surtout ces partitions de guitare classique (je dis bien classique et pas folk) qui combinent pureté argentine et doigté endurci de très longue date. La carte postale qui illustre cet album pourrait être celle des étendues boisées du Grand Nord extrême, une poignante et sauvage immensité transie par la neige épaisse et tantôt baignée des copeaux de jade d’une aurore boréale. Cliché ? Non, évocation et excellence… Woods of Ypres sont pour l’heure campés à l’ombre du succès d’Agalloch, mais encore un album dans cette veine en améliorant encore ce qui peut l’être, et le rapport de force pourrait bien s’inverser de façon surprenante !




Rédigé par : Uriel | 17/20 | Nb de lectures : 9116




Auteur
Commentaire
Ender
Invité
Posté le: 18/06/2003 à 22h03 - (4089)
hum cela donne envie, je t'ai déjà écouté pour In the Woods et je l'ai pas regretté, on va voir si ca fera pareil ce coup ci

solarfall
Invité
Posté le: 19/06/2003 à 11h42 - (4094)
J'ai téléchargé 2 extraits sur ton conseil, Uriel, et ca m'a l'air carrément bon !!!
Sinon, j'aimerais que tu me parles un peu plus des différents grades du "baromètre de plaisir d’écoute" :o)

Matt
Invité
Posté le: 25/06/2003 à 12h20 - (4193)
Comme pour Agalloch je suis conquis. C'est plus que bon, c'est excellent! Comment un tel groupe peut-il ne pas être signé? Quand on voit les merdes qui innondent le marché y a des fois on se demande!

shadowtiny
Invité
Posté le: 15/08/2003 à 14h41 - (4915)
completement d'accord avec matt...c domage...
sinon, niveau musique...ça se dispense de comentaire...sublime...

langoustator
Invité
Posté le: 30/12/2003 à 01h43 - (6567)
J'avais mis un post-it "Woods of Ypres - à écouter" sur mon écran à l'époque où cette chronique avait été publiée, et j'ai enfin pu l'enlever cette semaine (vive Noël et les jours fériés qui l'accompagnent).
Qu'ils ne soient pas signés me semble en effet assez anormal, mais d'après ce que j'ai pu lire ailleurs, c'est parce qu'ils n'ont pas cherché à l'être (si c'est pas troo comme attitude ;) ). Quoi qu'il en soit, j'ai vraiment bien accroché à cette originale offrande, évidemment on pense à Agalloch, mais cela s'estompe assez vite devant la qualité de la musique. Mon seul regret: au bout de la demi-heure d'écoute, je me suis senti comme à la fin d'un bon bouquin, le mot fin arrivant trop tôt.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker