WOLF'S GANG - Apocalypse (Emanes Metal) - 23/01/2012 @ 08h17
Quoi qu'on dise, le heavy metal en France possède un sacré vivier. Des groupes cultes des années 80 encore en activité, à toutes les jeunes formations qui se forment depuis une dizaine d'années, le heavy français est loin d'être au point mort. Ne nous mentons pas, ce heavy made in France a (et fera) toujours grincer des dents. La cause principale de cette abjection si je puis dire est principalement dû au fait que certains groupes français chant(ai)ent en... français ! Et quand ceux-ci osent utiliser la langue de Shakespeare, les critiques sur l'accent pleuvent dès lors à tout va, mais ça c'est une spécificité de notre pays. Personnellement, les paroles en français dans le heavy, ça me pose peu de problème : ADX, Malédiction, Sortilège, Blasphème, etc., j'ai toujours bien aimé.

Voyant alors que le groupe Wolf's Gang utilisait uniquement des textes dans notre belle langue, mon intérêt pour le groupe s'est accru. D'ailleurs, merci au label de m'avoir fourni le livret contenant les paroles, il est en effet très agréable de se pencher sur les sujets traités, surtout quand ces derniers sont intéressants. Avec Wolf's Gang, je peux vous assurer que les textes sont tout sauf bidons. Pas question ici de niaiserie, de contes invraisemblables, de fantasy et d'histoires de cul. Il est vrai que je fais un important focus sur les paroles, mais quand elles sont dans notre langue, elles ont pour moi une grande importance. Je détaillerai les sujets plus loin, simplement avant, je tiens à dire que Wolf's Gang propose des textes absolument pas pompeux et philosophiques, assez 'simple' à comprendre dans la forme, mais très terre-à-terre dans le fond.

Petite présentation s'impose donc avant, pour ce groupe bourguignon né 6 années auparavant (2005). La traditionnelle démo pour un groupe qui débute, sort en 2008 sous le nom, «Larmes Fatales». S'en suit une phase de compositions qui aboutit cette année à la sortie du premier full-length de Wolf's Gang, «Apocalypse». Enregistré sous la houlette de Fred Rochette (qui a travaillé avec ADX notamment), cette première longue production est dotée d'un son moderne, au point pour valoriser le travail des musiciens. Musicalement, Wolf's Gang, c'est du pur heavy metal, où en terme d'influences, l'album 'transpire' parfois le ADX, Sortilège ou bien sûr Iron Maiden (le morceau «Martyres de nos Clans» ressemble pas mal à du Maiden post-2000 par exemple). Le chanteur, Frédéric Bailly possède un chant clair, assez haut perché, qui ne nous vrille pas les tympans avec des montées suraiguës, mais utilise plutôt des intonations mélancoliques, chantant le désespoir de la France (et du monde). Les paroles sont loin d'être gaies, c'est pourquoi en les suivant, on comprend parfaitement l'aspect de 'détresse' et le profond accablement qu'elles nous transmettent. Faits historiques, («Guerre de Cent Ans», «Maréchal de Fer», «Génocide»), d'actualités, comme «Crash» évoquant les crashs d'avions qui avec une sécurité et des contrôles plus renforcés pourraient être évités, «Toxique Luxure» dénonçant le pognon que se font certaines sociétés avec le nucléaire, ou des faits plus 'humains', mais non moins tragiques: «Le Couloir de la mort» au titre suffisamment évocateur ou «Mon Combat», dernières paroles recueillies au chevet d'un mourant, triste comme réel.

Si le chant n'est pas toujours totalement juste, et parfois me semble monotone, l'investissement qu'y met Frédéric fait plaisir aux oreilles, on entend bien le gars concerné par les textes, qui tente du maximum qu'il le peut de faire passer des émotions. Le constat plus global, après avoir écouté plusieurs fois l'album, c'est de dire qu'il est solide et intéressant du début à la fin. A part peut-être «Génocide» qui présente à mon goût de manière un peu trop répétitive des envolées vocales assez hautes, tous les autres titres ont retenu positivement mon attention. Pour un premier album, le groupe fait preuve d'une maîtrise qui fait plaisir à entendre, et si quelques détails sont à améliorer, Wolf's Gang semble connaître son sujet comme il se doit. Si les morceaux font au minimum 4min30, il est difficile de s'ennuyer en l'écoutant : exemple avec le riff de «Maréchal de Fer», morceau à la démarche conquérante, que l'on se délecte à écouter, et dont la mémorisation se fait dès la première écoute. Du break planant en plein milieu d'un «Crash», à l'intensité du tonnerre de «Apocalypse» en fin d'opus, en passant par les mélodies de tout bord et les paroles très touchantes de «Mon Combat», cet album sans être extraordinaire est vraiment bon et agréable à suivre. Le groupe donne toutefois l'impression de se répéter sur des refrains un peu construits à l'identique (surtout les 3 premiers titres), où le tempo se voit ralentit, et certains mots chantés avec plus d'insistance ; définitivement, ce heavy à la française n'a pour moi rien à envier aux Anglais ou Aux allemands, et si parfois l'aura de la Vierge de Fer plane sans que cela soit le fruit du hasard (comme sur «Docteur Satan», classique dans la forme mais agencé à la perfection pour le reste), Wolf's Gang sait jouer du heavy avec talent et simplicité. «Apocalypse» est pour un premier jet, plus que correct, et place pour moi Wolf's Gang parmi les dignes représentants du heavy français pour les années à venir. En espérant qu'ils durent plus longtemps que Malédiction...




Rédigé par : gardian666 | 15/20 | Nb de lectures : 12247




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker