WIZARD'S BEARD - Four Tired Untertakers (Altsphere) - 28/03/2012 @ 08h07
Leur premier album n’a pas un an que voici déjà le successeur de "Pure Filth". Les Anglais de WIZARD’S BEARD n’ont pas chômé en 2011, puisqu’en même temps que leur tournée européenne, ils ont écrit ce second album, "Four Tired Undertakers". Et c’est le label doom français qui monte, Altsphere (ROTE MARE, (DRAMA), SURTR…), qui sort ce nouvel opus. Le groupe qui donc psycheDOOMelic pour une distribution un peu plus large. En effet, si en France Altsphere se charge de la distribution, au Royaume-Uni PlasticHead fera le boulot, et pour le reste du monde, c’est Twilight Vertrieb qui se chargera de rendre disponible la bête.

Pour ceux qui ne connaissent pas WIZARD’S BEARD, petite piqure de rappel. Il s’agit de quatre infâmes anglais, un chanteur, un guitariste, un bassiste et un batteur, formé à Leeds. En 2011, ils sortent leur premier essai, "Pure Filth", qui aura une distribution élitiste de l’excellent label psycheDOOMelic. Les voici donc pour leur second album. Au niveau de la musique, on a affaire à du lent et du pas beau.

Se réclamant de EYEHATEGOD, GRIEF ou WEEDEATER sur la bio de l’album, le groupe ratisse un peu plus large. L’influence sludge est effectivement assez visible, comme la pustule sur le nez de ma tatie. Mais le sludge c’est sale, ça ne sent pas bon et c’est haineux, très haineux. Il manque à WIZARD’S BEARD un peu de crasse et de haine pour se réclamer complètement du genre. Pourtant, un titre comme "Daemon" ne déplairait pas aux fans des groupes suscités. Le chant est également éructé comme le ferait un Dixie Collins de WEEDEATER. On sent que Craig (le chanteur) en a gros, et qu’il est colère, voire frustration. Le quatuor arrive effectivement à installer une atmosphère poisseuse, hargneuse, dont on a du mal à se dépêtrer. Cette atmosphère est rendu un peu moins dense par ses parties plus doom trad.

Car si les Rosbifs tapent dans l’écuelle du sludge, ils vont aussi chipper quelques croquettes dans celle du doom plus traditionnelle. Les riffs du premier titre, "Subirse el Muerto", se réclament complètement d’un héritage REVEREND BIZARRE. Certains passages au tempo particulièrement leeeeent rappellent également ce genre maudit. Le son de guitare, s’il est très gras, n’est pas particulièrement craspouille, autre preuve. Les doomsters sentent quand même moins des pieds que tous ces punks qui font du sludge.

Niveau compos, le groupe privilégie l’efficacité à la complexité. Les morceaux sont assez basiques, pas très originaux voire même simplistes mais font mouche. Et je préfère largement qu’un groupe ait ce défaut, et arrive à poser des ambiances moites qui collent parfaitement à la musique, qu’un autre qui se prend le chou et essaie de faire unique, original, mais qui reste stérile point de vue atmosphère. Et dans cette bataille, WIZARD’S BEARD fait mouche. C’est bête et sale, nickel !

Pour résumer, WIZARD’S BEARD fait un doom un peu sale, assez sympa à écouter. Certes, les Angliches ne révolutionnent rien, mais leur musique respire l’authenticité et la dévotion à des influences assez variées, qui me parlent. Et pour ça, "Four Tired Undertakers" est un bon album, qui mélange les genres et qui pourra plaire à un auditoire plus large que s’il n’avait tapé que dans l’un ou l’autre genre. Un bon second album pour un groupe efficace.

http://www.wizardsbeard.co.uk/index.php - 150 visite(s)

Des extraits - 90 téléchargements


Rédigé par : Skay | 14/20 | Nb de lectures : 11360




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker