WITH ALL THE RAGE - Yesterday… Now… Tomorrow… Ever (SG) - 25/10/2012 @ 07h56
WITH ALL THE RAGE nous viennent d’Italie, de Lascari pour être plus précis, ville de la province de Palermo (vous voyez où c’est ? C’est bon, je continue) et sévissent depuis 2010. Le groupe pratique un power metal typé US transpirant le PANTERA/LAMB OF GOD à fond les ballons. Et les ballons sont lâchés cette année avec la sortie de leur premier album « Yesterday… Now… Tomorrow… Ever ».

Un « Yesterday… Now… Tomorrow… Ever » dégoulinant de grosses guitares et de rythmiques groovy comme à l’ancienne. Le power/groove metal de nos six Ritals n’a rien à envier à celui de ses confrères, et pères, d’outre-Atlantique. Leur gros metal tabasse, avec des rythmes lourds et groovy (normal), doublé d’une basse vrombissante comme il se doit, et accompagné d’un déluge de riffs tranchant comme l’acier. Le chant de Luca Cirrito n’est pas sans rappeler celui de Randy « le cogneur de Prague » Blythe avec ses intonations similaires et un style de chant également fort ressemblant. On sent l’influence du bonhomme quoi. Mais ne nous arrêtons pas à ça, car musicalement, WITH ALL THE RAGE tient plus que bien la route déjà goudronnée par ses pères (références cités un peu plus haut). Ça suinte par tous les pores ce power metal typiquement ricain, aspergé de bières et de whisky.

Le groupe balance 7 titres vraiment efficaces et sans fioritures qui passent impeccablement. C’est bien joué, ça fait bouger la tête et remuer le popotin, que demander de plus. WITH ALL THE RAGE maîtrise son style et sait faire sonner ses titres : « With All The Rage », « Cemetary park Revisited », « A Good Day To Die” en sont le parfait exemple. Varié et, mine de rien, inspiré, leur metal façon truker italien tartine sans ménagement et ce pour le bonheur de nos douces et chatouillantes oreilles d’amateurs de gros son. Le très poétique « Plug In Your Ass » démontre que Mr. Cirrito a un sacré coffre, en temoigne ce hurlement final chronométré dans les 25 secondes, qui conclut le titre d’une fort belle manière. Quelques relents thrash, dignes du SEPULTURA de la grande époque, sont aussi perceptibles sur un titre tel que « Who’s Killed My Dog ? » (spa moi). Le groupe y va également de sa petite power ballade, avec le morceau « Inside », et ça passe plutôt bien. Au final, l’album passe nickel et fait son job, c'est-à-dire nous faire secouer la crinière.

La production est plus que correcte, même si le son des guitares aurait mérité un peu plus de gras. Mais on ne va pas chipoter pour si peu. « Yesterday… Now… Tomorrow… Ever » est un très bon album dans son genre, ne proposant rien de neuf c’est vrai, mais envoie la rillette comme il se doit et c’est bien ça le principal. Il n'y a pas que Buitoni qui fleure bon le sud de l'Italie.

www.withalltherage.com - 152 visite(s)

Plug Dans Tes Fesses - 115 téléchargements


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 14/20 | Nb de lectures : 12760




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker