WITCHTRAP - Vengeance Is My Name (Hell's Headbangers) - 28/08/2012 @ 08h26
Ainsi donc, les trois quarts de la scène black/thrash seraient obsédés par le vieux thrash teuton des années 80. Véridique, mais incomplet. En fait, je dirais surtout que ces parfois gamins qui n’étaient même pas encore nés alors que ‘Kill’Em All’ était déjà vieux de quelques années font surtout des rêves mouillés en pensant à UN groupe en particulier : KREATOR. Et encore, celui qui dans un monde parallèle se serait arrêté, en gros, après son troisième album. Et dans ce créneau on ne peut plus restreint et alors que derrière WITCHBURNER, WITCHING HOUR, DEATHHAMMER ou encore CRUEL FORCE essayent tous de mettre en avant leur belle veste à patches, les Colombiens ne se mouchent pas avec le coude…

Formation en trio, ces mecs-là sont rétrogrades et le revendiquent haut et fort. En gros, si Mille Petrozza avait encore plus carburé à la NWOBHM mais avait volontairement décidé de ne pas évoluer en tant que musicien après la sortie de ‘Pleasure To Kill’, le résultat sonnerait sûrement un peu comme ‘Vengeance Is My Name’ à la pochette très metaaaaaaaaal (parce que désolé les tarlouzes mais un mammouth, c’est metaaaaaal et puis c’est tout). Et fidèles à la gouaille propre au genre, là où d'autres se seraient cachés de honte, eux n'ont aucun problème à oser par exemple balancer un titre nommé "Metal" où ils haranguent les "hordes de metalheads à headbanger jusqu'à ce que mort s'ensuive", à la 'Wayne's World' mais sans aucune trace d'ironie...

Sauf qu’à la différence de leurs deux précédents albums sortis en 2002 et 2006, cette troisième tentative de photocopie même pas voilée met (un peu) d’eau dans son vin en ajoutant un petit côté limite rock n’roll par moments. Si par politesse on mettra de côté l’intro à la guitare acoustique très « Jeux Interdits », un titre comme « Queen Of Hell » par exemple ose taper dans un hard-rock rugueux avec chorus de guitare et break de basse assez étonnant pour un groupe comme WITCHTRAP, même si le tout reste quand même sacrément ancré dans les années 80.

Bref, bien qu'il pue toujours autant la bière bon marché et les clichés par paquet de douze, le schmilblick avance d’une case ici et cela fait plutôt bien. Reste que face aux deux bestiaux maousse costauds lâchés dans la nature par la scène norvégienne – à savoir les vétérans d’AURA NOIR et surtout les fous furieux de NEKROMANTHEON – WITCHTRAP sonnera largement plus fauché et lo-fi, bref encore plus underground, avec ce que cela a de bien ou de mal. Reste ce foutu mammouth…

http://witchtrap.cjb.net/ - 112 visite(s)

facebook - 138 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 12/20 | Nb de lectures : 11107




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker