WITCHTHROAT SERPENT - Sang Dragon (Deadlight) - 03/06/2016 @ 08h18
Deadlight Entertainement

En collaboration avec

HAMMER FILMS

Présentent

SANG DRAGON

Un film de

WITCHTHROAT SERPENT





Seq 1 – Ext. Nuit / Cimetière abandonné.
Un cimetière abandonné dans la campagne anglaise. Au loin, un manoir décrépi, sombre et humide. Une pluie fine, un brouillard épais entoure la grille d’entrée du cimetière. Une musique inquiétante se fait entendre, tribale, intrigante, portée par une basse grondante et une guitare aiguë. Stridente. Au loin quelques percussions résonnent.

Seq 2 – Ext. Nuit / Cimetière abandonné.
La basse et la guitare explosent, « A Caw rises from my Guts » débarque. Voix plaintive, guitares pleines de fuzz, l’atmosphère s’épaissit encore, le mystère rôde et n’est jamais loin. Le groupe avance en rang serré dans le cimetière en direction du château attenant. L’ombre d’Electric Wizard plane sur la musique qui se dégage de cette lande brumeuse. Malgré l’humidité ambiante, la musique est chaude, grasse et réchauffe le corps et le coeur de nos trois héros sûrs d’eux après un premier album plein d’occultisme et de puissance réussi.

Seq 3 – Ext. Nuit / Cimetière abandonné.
Un « Siberian Mist » entoure maintenant le groupe qui cherche toujours à fuir le cimetière. Un riff de basse funèbre et méphitique résonne. Lourd. Puissant. Inquiétant. Le signal qu’il se passe ici des choses que la morale réprouve. Le son grésille, cahote, vibre si fort que la terre boueuse et humide en tremble sous les pas du groupe qui, bien décidé à jouer la carte du doom funèbre mais groovy, avance bille en tête. Quelques petites notes de guitares viennent apporter un peu de nuances à une basse qui écrase tout sur son passage. Éclatement de fuzz et de martèlement cérémoniaux. Le « Sang Dragon » coule, la terre devient meuble et rouge, la musique est si dense qu’il est difficile d’en sortir, elle écrase sous sa masse, torrent de boue entrecoupé de lames rouillées et effilée qui pénètre les chairs. Le « Sang Dragon » est en train de couler et de tout emporter sur son passage. Cette voix qui semble invoquer milles bêtes et souffrir milles tourments force le groupe à avancer. La peur les tenaille mais ils en ont vu d’autres. Darvulia, Sektarism.

Seq 4 – Ext. Nuit / Plaines brumeuses.
Fort de son expérience, le trio sudiste égaré en terre grand britonne, avance avec confiance, le « Siberian Mist » dense et puissant se lève mais reste en esprit de nos hommes qui découvrent « Lady Sally ». Elle est là, tristement enfermée dans le château. Les accords de guitares, toujours aussi fuzzy, se font plus mélancoliques. La lourdeur et présente mais enrobée d’une profonde et prégnante tristesse. La voix l’implore, l’appelle, la convoque, l’invoque. « Lady Sally » se découvre peu à peu et s’impose comme une femme forte, personnage essentiel de « Sang Dragon », elle lui amène densité, rythme infernal et sonorités encore plus poisseuses. La forêt sombre l’habite. Les percussions sont plus fortes et précises que jamais. La beauté de « Lady Sally » est aussi douce que sauvage. Indomptable.

Seq 5 – Ext. Nuit / Bois Noirs.
« Into The Black Woods ». Nous y voilà. Là où aucune personne sensée n’oserait mettre les pieds. La peur se fait entendre dans la voix, la densité des voix est hallucinante, à peine éclairée par un solo lumineux qui permet à notre trio d’avancer inexorablement. Que dire de ce riff au groove diabolique et de cette montée de batterie ? De cette colère qui émane de la voix. Crier, hurler pour se rassurer. « Into The Black Woods » personne ne vous entends crier sauf cette voix déchirée, perçant les ténèbres et la noirceur de ces bois pour imposer la force de la musique. Le trio sudiste est en train de réussir là ou les vieux routiers d’Electric Wizard ont échoué lors de leurs dernières aventures.

Seq 6 – Ext. Nuit / Château.
Après une longue, trop longue marche derrière les yeux verts, WITHTHROAT SERPENT arrive enfin au terme de son épopée. Un accès de violence, de colère, de vitesse résonne dans les couloirs du château. Inhabituel de leur part, eux, qui cultivent la lourdeur et la puissance tellurique. Ils accélèrent le tempo pour créer la surprise et montrer qu’ils sont là, avec plus de cordes à leur arc qu’on ne pourrait le penser. Leur son est toujours aussi lourd et habité, vivant, fourmillant, grouillant. Fuzzy et épais, plus que jamais. Le « Sang Dragon » est là, rassemblé, uni, terminé par la présence envoûtante et pleine de force de ce « Mystical Devotee » qui vient conclure ce voyage aussi hallucinant que marécageux. Un voyage ombrageux et sombre, puissant et plein de groove diabolique, de fuzz écrasant, de sonorités occultes convoquant tout à la fois Black Sabbath le Grand Ancien ou le Sorcier Electrique. Lors de ce dernier combat, grâce au « Sang Dragon », à « Lady Sally » et au « Siberian Mist » l’élève a désormais dépassé le maître des lieux qui, terrassé par la puissance et la connaissance du doom électrique du trio, gît sur le sol, aux pieds du WITCHTHROAT SERPENT triomphant.


THE END




Ecouter. Télécharger. Acheter. - 90 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 16.5/20 | Nb de lectures : 6478




Auteur
Commentaire
gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 03/06/2016 à 10h57 - (120279)
Cuisant, en effet.



Worthless
Membre enregistré
Posté le: 03/06/2016 à 23h41 - (120294)
Album énorme. Certains titres me filent des frissons.
Ta chronique est réussie!

Bla$t
IP:82.233.205.186
Invité
Posté le: 04/06/2016 à 09h56 - (120295)
J'avais envie d'aimer, mais après avoir écouté la moitié de l'album je trouve que c'est vraiment trop proche d'Electric Wizard.
Alors oui la prod est enorme, c'est bien foutu mais j'ai l'impression d'entendre une copie...

sludge jm
Membre enregistré
Posté le: 04/06/2016 à 10h41 - (120296)
moi je trouve qu'ils se sont bien éloignés du modèle sur cet excellent album, et j'ai hâte de pouvoir me le procurer en vinyl (quand et où ?)!!!!



Azerty
IP:79.81.23.173
Invité
Posté le: 05/06/2016 à 10h49 - (120304)
Bonne chronique ! Bonne album ! Très puissant et poisseux ! La voix plaintive me transperce ! J'adore !

IkeA
Membre enregistré
Posté le: 06/06/2016 à 10h43 - (120309)
Très très bon, oui !



BassFrog
IP:80.215.91.227
Invité
Posté le: 07/06/2016 à 21h01 - (120350)
Excellent album.
Ce qu'il faut, là et quand il le faut.

Parfait !

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 09/06/2016 à 11h31 - (120364)
Bah je rejoins sludge jm sur le coup.
Leur premier album était ma foi déjà bien bon et très (trop ?) proche d'ELECTRIC WIZARD. Un copié-collé dirons même certain.
Pour cette galette, le petit truc qui manquait à leur précédent méfait, ben il est bel et bien présent aujourd'hui. Autrement dit, cet album est largement au dessus et dépasse même de beaucoup l’éternel exemple du "SORCIER ELECTRIQUE" (ce qui n'est pas bien dur en ce moment vous me direz...).
Bravo donc les gars.
A écouter d'urgence.

le botch
IP:85.171.214.94
Invité
Posté le: 11/06/2016 à 20h37 - (120392)
Excellente surprise !
J'ai bien fait d'y jeter une oreille curieuse car je suis tombé littéralement sous le charme... Achat direct donc ! Hangman's Chair, Mars Red Sky et maintenant Witchthroat Serpent... L'hexagone n'est donc pas avare en groupes singuliers et créatifs !!!!

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2016 à 05h10 - (120393)
@ le botch : Ne pas faire l'impasse également sur SURTR, STANGALA, THE BOTTLE DOOM LAZY BAND, CHILDREN OF DOOM ou bien encore les merveilleux FATHER MERRIN.

le botch
IP:85.171.214.94
Invité
Posté le: 12/06/2016 à 09h32 - (120397)
Je vais m'écouter tout ça. Merci Francis !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker