WINDS OF GENOCIDE - Usurping the Throne of Disease (Pulverised) - 24/03/2015 @ 07h42
Oui, après Marissa Martinez et CRETIN, voici donc venir le deuxième groupe de metal extrême cette année dont la chanteuse pourrait donner du fil à retordre à ses collègues masculins et pour cause : Kat ‘Shevil’ Gilham était elle même un mec jusqu’à il y a un peu, avec entre autre une première partie de carrière dans la seconde moitié des années 90 dans le milieu du death (MORSTICE) puis du doom trad (BLESSED REALM). Voilà pour l’anecdote car on parle bien d’anecdote vu que franchement, ce ‘détail’ n’affecte en rien la perception que l’on pourrait avoir de ce premier album qui arrive après plus de trois ans de retard…

Ne vous laissez piéger par la pochette de Mark Riddick très death old-school, on reste avant tout ici dans le registre du crust ou du D-beat si vous préférez, cette forme de hardcore/metal très répétitive assénant sa vérité à coup de titres de deux minutes maximum. Cela dit, tout cela était surtout vrai avant. Oui avant, à l’époque de leur démo (‘The Arrival of Apokalyptic Armageddon’) ou de leur split CD d’avec ABIGAIL. Certes, le crust reste le terreau sur lequel la grosse majorité de ce premier album s’est construit. Sauf que l’on arrosé ce gazon maudit avec une grosse dose de pesticide black-metal et une paire de titres ici font plus que flirter avec eux, notamment « Into the Darkness of Eternal Winter » pour ne citer que lui. Cette fascination, on la retrouve d’ailleurs aussi dans les textes car si ‘Usurping the Throne of Disease’ reste fidèle aux canons du genre D-beat et son obsession pour la guerre et l’annihilation de l’individu par la société moderne, il l’a coulé dans un enrobage quasi-apocalyptique où l’on croise, limite, des loups hurlant à la pleine lune au détour d’une forêt enneigée.

Comme pour enfoncer le clou, bien que le groupe soit anglais, en plus d'une sensibilité quasi-grind par moments, le quota ‘Swedish’ est ici particulièrement élevé. En plus d’avoir enregistré le chant et réalisé le mixage à Stockholm dans le studio de Fred Estby de feu DISMEMBER, on peut dire que leur son est très metal et en même temps très sombre. D’ailleurs, même le côté purement crust de WINDS OF GENOCIDE, en plus de bien sûr largement s’inspirer grandement d’EXTREME NOISE TERROR, a lui aussi un sacré arrière-goût de scandinave car on retrouve chez eux la force brute d’ANTI-CIMEX. On a même droit à un titre « Till Graven » aux paroles (enfin là pour le coup trois lignes certes) intégralement en suédois !

Par contre, tout aussi fier qu’il soit de porter des t-shirts BATHORY et de sa fascination pour le Grand Bouc, WINDS OF GENOCIDE n’échappe pas totalement non plus à une certaine redondance propre au D-beat, genre qui n’hésite pas à jouer sur la répétition et la simplicité quitte à en lasser certains. Leur batteur manque un chouia d’imagination et tout aussi cru soit elle, leur musique ne réussit pas totalement à égaler l’intensité cataclysmique d’un DISFEAR par exemple. Mais surtout, peut-être que le plus grand détracteur de WINDS OF GENOCIDE, ce sont ces musiciens eux-mêmes vu que deux d’entre eux ont réussi l’année dernière - dans un style certes différent mais bon – a faire quelque chose de plus intéressant avec le premier album d’UNCOFFINED, chroniqué dans ces pages d’ailleurs. Et puis surtout, même s’ils ne tapent pas à 100% dans le même style, tout cela arrive après BASTARD PRIEST par contre…

Mais voilà, du haut de ces 33 minutes, à aucun moment ‘Usurping’ ne faillit vraiment non plus, restant déterminé à tout prix à fusionner crust, death-metal et black d’une façon très spontanée et prête à l’emploi tout en zigzaguant entre les bombes. Moi, ça me suffit…




Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 14/20 | Nb de lectures : 8806




Auteur
Commentaire
gardian666
Membre enregistré
Posté le: 24/03/2015 à 21h43 - (116247)
Pas vraiment mon domaine de prédilection mais ça latte bien la tronche ce genre d'albums.

Et puis c'est plutôt encourageant pour un premier effort.

CROM
IP:82.122.50.52
Invité
Posté le: 25/03/2015 à 19h31 - (116258)
Mignon oui mais sans plus

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker