WHITECHAPEL - Whitechapel (Metal Blade) - 13/07/2012 @ 07h54
Il y a ceux qui détestent ce groupe. Sûrement les mêmes pour lesquels le DeathCore est, dans le meilleur des cas, une insulte sonore blessante.
Il y a ceux qui adulent ce groupe. Qui, de toute façon, ne liront pas cette kro.
Il y a ceux qui téléchargeront l’album, comme les précédents, et comme les suivants, et qui se le passeront en fond sonore en jouant à la Ouiiiii.
Il y a ceux qui n’existent qu’au travers des autres, qui voudront se faire remarquer, et qui de toute façon critiqueront ce nouvel album (sans l’avoir écouté, mais là n’est pas le but).

Et puis, il y a ceux qui s’en foutent, qui ne savent pas quoi penser de WHITECHAPEL, ou qui ont déjà entendu le groupe entre deux apéro en festival, et qui se souviennent vaguement d’un truc un peu bourrin et un peu défoulant.
Cette kro s’adresse avant tout à eux.

Je suis comme vous, moyennement intéressé par WHITECHAPEL et par le DeathCore, et pourtant curieux d’entendre 'Whitechapel', après les avoir vus en concert.
Whitechapel fait partie de cette jeune génération de metalleux, se prosternant devant Suffocation /Dying Fetus, et qui ont tous voulu monter un groupe de Metal de la Mort un soir de cuite. Sans trop d’expérience ni de talent technique, mais avec de l’énergie et de la fougue à revendre. Avec plus ou moins de réussite.

D’emblée, évacuons les défauts récurrents : WHITECHAPEL semble avoir tiré quelques leçons du passé, et nous propose (enfin) une prod’ plus organique et moins creuse. Pas encore personnelle, elle éclipse (un peu) le gonflage exagéré aux hormones de studio.
Une satisfaction n’arrivant jamais seule, le groupe vient également de s’apercevoir qu’il y avait 3 guitaristes dans le groupe ; et de plus en plus de passages offrent de gentilles superpositions d’accords. Pas grand-chose d’extraordinaire, mais déjà une révolution au vu du passé discographique des lascars.

Mais la surprise vient avant tout de l’approche musicale : WHITECHAPEL s’essaye en effet à la diversité et aux ambiances. Sans délaisser les Mosh Parts et la grosse brutalité qui a fait son succès, WHITECHAPEL ose, et convainc. Enfin, presque.
Adjoignant riffs Metalcore, breaks lourds, blast-beats Brutal Death et incursions ratées de polyrythmie à la mode Djent, WHITECHAPEL s’aventure dans une évolution tempérée, avec une certaine réussite. Chaque titre est, ô miracle, légèrement différent des autres, et dissemblables par les structures, mélodies, dosages de blast et de breaks.
Le groupe joue également sur les soli et quelques passages acoustiques pour accentuer cet effort de démarcation, amplifiant ainsi son potentiel d’accroche.

Problème : il ne suffit pas de 3 pauvres riffs acoustiques pour accentuer une ambiance, ni de deux mélodies pour conserver l’attention d’un auditeur, et sur ce point le groupe a encore beaucoup à apprendre. Nombre de passages sont aussi attractifs que le discours d’un politicien ayant le charisme d’un poulpe. Mais puisons dans notre réserve d’indulgence : WHITECHAPEL œuvre dans style extrêmement codifié et linéaire, l’apprentissage est donc long. Et ils sont sur la bonne voie...

WHITECHAPEL s’embourbait auparavant dans la même fosse à purin que CARNIFEX ou JOB FOR A COWBOY, et s’agrippe aujourd’hui aux bords pour s’en sortir, en s’inspirant pour cela de groupes comme DEVILDRIVER ou CHIMAIRA. Avec une relative réussite.
Les morceaux préservent leur dynamisme grâce à un format court, grâce à l’absence de redondance dans les structures, et surtout via l’ajout de quelques riffs mélodieux, qui aident à rendre 'Whitechapel' plus attractif que ses erreurs passées.

D’accord, le résultat demeure éculé et bancal, les riffs en papier mâché et les Mosh-Parts pour grabataires ankylosés sont encore présentes, et Phil Bozeman aurait mieux fait de rester bloqué dans ses growls linéaires plutôt que de s’essayer aux cris aigus.
Mais, pour qui attendait à s’emmerder ferme durant une grosse demi-heure, la surprise est au rendez-vous. Moins violent qu’au début de l’histoire du groupe, 'Whitechapel' est un album solide, varié, et en hausse qualitative. Le groupe semble avoir pris conscience de la nécessité d’évoluer, et c’est déjà un grand pas en avant.

Prochaine étape : essayer de proposer un peu plus de riffs intéressants...
A tous les déçus des précédents albums, à tous les blasés du DeathCore : Tentez l’expérience ‘White’...

http://thediseased.com/ - 147 visite(s)

Page sociale du groupe - 114 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 13,5/20 | Nb de lectures : 13211




Auteur
Commentaire
ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 13/07/2012 à 10h53 - (102953)
j'entre dans aucune de tes catégories Ju ^^
un bon album de Whitechapel, au moins aussi bon que le précédent. je ne trouve pas qu'ils sont encore en phase d'apprentissage, au contraire ils ont maintenant bien trouvé leur style, ça s'éloigne un peu du Deathcore mais c'est parfaitement cohérent, avec quelques passages terribles et carrément bien torchés. le problème ce que ce n'est pas inoubliable et que des groupes plus "progressifs" comme Slice The Cake commençent à réduire des groupes comme Whitechapel à des formations plus classiques qui n'apportent pas grand chose au shmilblick. maintenant, c'est un album bien cool pour qui aime le Death moderne couillu bien produit et ricain dans l'âme... après on apprécie ou déteste le genre et il y a rarement de la demi-mesure.

madcore
IP:188.73.27.109
Invité
Posté le: 13/07/2012 à 12h52 - (102955)
très très bon album pour ma part, il passe en boucle

Rainsong
IP:89.94.96.109
Invité
Posté le: 14/07/2012 à 10h16 - (102961)
Idem pour moi,un bon album bien couillu que j'écoute beaucoup

Zero
Membre enregistré
Posté le: 15/07/2012 à 11h59 - (102965)
...comme pour le précédent, 100% d'accord avec zesnake..



..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 15/07/2012 à 21h45 - (102970)
@Snake
Héhé, oui mais toi tu es une catégorie de fan à part entière, ça compte pas. :)

Moui il est couillu cet album, et surtout assez bien foutu, aucun soucis là dessus.
Le problème, c'est quand même son côté générique. les riffs sont carrément plats, même les groupes de brutal death ricain (pourtant réputé pour leur platitude créatrice) font mieux, et c'est le gros défaut à mon sens....


jfac
IP:109.8.19.212
Invité
Posté le: 18/07/2012 à 19h42 - (103042)
bonne decouverte pour ma part , je ne connaissait pas avant et j'ai pris un bon pied!!

Zero
Membre enregistré
Posté le: 28/07/2012 à 13h29 - (103164)
...tant pis pour la platitude des riffs, l'efficacité des compos, l'aspect froid/clinique et le son hyper dynamique sont leurs points forts et c'est ce que je recherche chez ce genre de groupes...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker