WE ALL DIE (LAUGHING) - Thoughtscanning (Kaotoxin/Season of Mist) - Selection VS du 17/01/2014 @ 08h04
Je ne sais pas si vous connaissez Déhà, personnellement je n'avais que vaguement entendu parler de lui avant de m'intéresser à ce projet. Un rapide coup d'œil sur Metal Archives vous apprendra que ce musicien belge de 28 ans est ou fut engagé dans plus d'une trentaine de projets avec lesquels il a déjà sorti plus d'une cinquantaine de démos ou albums. L'univers musical de notre homme est très varié, les groupes dans lesquels il officie, s'exprimant dans des styles aussi variés que le black metal, le grindcore, le folk metal ou encore le funeral doom. Son univers musical s'étend cependant bien au delà de la sphère purement metal et on le retrouve également dans des projets de reggae, de harsh noise ou encore de hip-hop. Il était donc fatal qu'un jour ou l'autre une rencontre avec Arno Strobl allait se produire, car dans le genre zicos iconoclaste et à l'esprit ouvert et aventureux en voilà un qui est loin d'être le dernier de la classe. Les quatre albums de CARNIVAL IN COAL et, plus récemment, celui de 6:33 en sont des exemples plus que suffisants.

Résumons, nous avons donc deux musiciens talentueux, aux discographies respectives plus qu'honorables et à l'ouverture d'esprit dont la largeur n'est plus à démontrer. On pouvait donc s'attendre à tout d'une collaboration entre ces deux là et bien malin celui qui aurait pu avoir la moindre petite idée du résultat qui s'avère tout bonnement fabuleux et assez étonnant. "Thoughtscanning" est donc le premier album de WE ALL DIE (LAUGHING), c'est ainsi que s'appelle ce projet dont le nom vient d'un titre de THE ANGELIC PROCESS, duo de shoegaze/drone américain qui s'exprimait dans le courant des années 2000. Cet album se compose d'un seul et unique titre de 33 minutes. Voilà qui est étonnant quand on connait l'attachement d'Arno Strobl au format single traditionnel. La première écoute est également très déconcertante. On pouvait s'attendre à ce que fusion, disco, funk et autres joyeusetés auxquelles l'ami Strobl nous a habitués sur ses précédentes réalisations, soient de la partie mais il n'en est rien. Aucune raison de se réjouir à l'horizon de cette galette, notre homme a sans doute voulu casser l'image de "rigolo" qui lui colle à la peau depuis toujours et prouver qu'il pouvait également parfaitement s'exprimer dans un metal extrême des plus dépressifs, car c'est bien de cela dont il s'agit ici: un pur album de metal progressif, extrême et sombre.

Avec une telle durée, on pense bien entendu immédiatement au monumental "Crimson" d’EDGE OF SANITY, véritable pierre angulaire et référence en la matière. Il faut dire que les albums de ce style ne sont pas très nombreux et que la concurrence n'est pas très importante. La ressemblance entre les deux albums s'arrête cependant là. "Crimson" était jouissif par l'accumulation de riffs plus inspirés et excellents les uns que les autres, la structure du morceau n'étant pas la priorité de Dan Swanö à l'époque. La démarche de WAD(L) est toute autre. Le morceau accumule peut-être moins de plans fabuleux (quoique, je n'ai pas fait le compte mais je peux vous assurer que cet album, enfin ce titre ne manque pas de moments de pure jouissance) mais c'est surtout la structure du morceau qui est impressionnante de cohérence. L'enchaînement de moments calmes et de passages ou la rage se déchaîne, encadrée par des montées en puissance des plus épiques relève de la perfection. Le chant est lui aussi de toute beauté. Arno Strobl s'exprime en chant clair mais aussi et c'est une première en growls, registre qu'il partage avec son camarade, outre cela, on trouve également du chant hurlé, dépressif, plus typé black. L'ensemble est vraiment une très belle réussite, on sent que les deux hommes ont vraiment tout donné et qu'ils expriment des émotions sincères venues du plus profond de leurs tripes. Outre EDGE OF SANITY, quelques autres noms viennent vaguement à l'esprit après quelques écoutes, sans qu'aucun nom ne soit jamais vraiment flagrant. On pense à OPETH pour le côté death progressif, à ANATHEMA pour les émotions à fleur de peau. Quelques autres noms surgissent parfois à l'esprit mais de manière encore plus fugace tant cet album est original et ne ressemble à absolument rien de ce qui a pu être fait dans le domaine jusqu'à aujourd'hui.

Oubliez toutes vos idées préconçues sur Arno Strobl, oubliez CARNIVAL IN COAL et 6:33, WAD(L) est d'un tout autre bois, bien plus dur et plus précieux car unique. Ne soyez pas non plus effrayé par la durée de ce morceau, on ne s'ennuie pas une seule seconde à l'écoute de cette pièce monumentale à la richesse incroyable, qui se déguste telle une bière fraîche un soir d'été. Si vous voulez une raison supplémentaire de vous procurer cet album, j'ajouterai que la version limitée en digisleeve est agrémentée d'un bonus track, une reprise d'un titre d’Amy Winehouse. Je ne vous vanterai pas les qualités d'Arno Strobl dans ce domaine, si vous connaissez la discographie de CARNIVAL IN COAL, vous savez ce dont il est capable dans ce domaine. Déjà un très sérieux prétendant au titre de l'album de l'année.



https://www.facebook.com/wealldielaughing - 232 visite(s)

Toughtscan - 322 téléchargements


Rédigé par : Sheb | 19/20 | Nb de lectures : 13954




Auteur
Commentaire
jerem
IP:92.147.87.190
Invité
Posté le: 17/01/2014 à 09h44 - (110749)
ouh là, ça sent l'enflammade de début d'année ça

tool
IP:83.158.156.224
Invité
Posté le: 17/01/2014 à 09h44 - (110750)
un ovni en effet !!!

bn
IP:212.243.142.30
Invité
Posté le: 17/01/2014 à 11h49 - (110751)
Une bien bonne surprise !
Mais le potentiel de noirceur d'Arno s'était quand meme un petit peu découvert avec Carnival, par exemple avec la chanson D.O.A.

Alcyone
IP:109.219.20.176
Invité
Posté le: 17/01/2014 à 13h51 - (110752)
Excellent album qui s'appréhende de suite malgré sa structure et qui révèle tout de même sa richesse musicale et émotionelle à chaque écoute.

DerelictEarth
IP:46.218.139.90
Invité
Posté le: 17/01/2014 à 17h21 - (110754)
Excellent album en effet, vraiment à réecouter plusieurs fois ...

Dav
IP:90.7.188.12
Invité
Posté le: 17/01/2014 à 20h32 - (110755)
Bonne découverte,vraiment sympas !!!

Adacrar
IP:86.76.198.75
Invité
Posté le: 20/01/2014 à 23h23 - (110762)
Très bon presque trop court^^

Warhammer
Membre enregistré
Posté le: 21/01/2014 à 10h30 - (110766)
j'ai d'habitude du mal avec les albums composés d'un seul morceau, mais là ça m'intéresse, surtout avec Arno.

Polaroid
IP:91.151.76.50
Invité
Posté le: 21/01/2014 à 10h51 - (110767)
Ben moi ça fait des années que j'essaie d'apprécier ce que fait Arno , et j'y arrive jamais. Je respecte beaucoup ce gars pour sa passion et son originalité, et a chaque fois qu'il sort un truc je me laisse tenter, mais ya rien a faire ça passe pas.

Le côté patton trop appuyé me fatigue, les passages "death" ou juste brutaux sont assez mauvais (jamais entendu un vrai bon riff par exemple). Bonne continuation à lui tout de même : )


walkingbedd
IP:194.254.117.28
Invité
Posté le: 21/01/2014 à 13h46 - (110770)
commence bien

AkiraToriyama
Membre enregistré
Posté le: 21/01/2014 à 23h15 - (110772)
la comparaison à edge of sanity me fait doucement rire

je trouve ça fade , chiant, voir soporifique

même si je salue l'effort



krystal
IP:82.228.53.100
Invité
Posté le: 27/01/2014 à 22h39 - (110823)
Bah moi je trouve ça.....énorme.

J'ai pensé à Edge of Sanity en premier, même si rien ne peut dépasser les demi-dieux suédois, c'est certain.

Je trouve quand même le son énorme, la voix est superbe, c'est inspiré, varié, foufou...ça tue point !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker