WEH - En Natt Kom Doed (Soulseller) - 06/08/2012 @ 09h14
Alors que sa compilation de démos Origins avait à peine atteint les étals fin 2010-début 2011, le norvégien E. annonçait déjà le titre de son premier véritable album En Natt Kom Doed. "une nuit vint la mort", si mes notions de norrois ne me trompent pas. Tout un programme qui a finalement vu le jour en mars 2012, toujours chez Soulseller.

Je ne vous referai pas le petit historique déjà balayé dans la précédente chronique. Weh officie toujours dans un dark/folk à faire fondre le cœur endurci d'un dictateur coréen. Origins compilait des démos et enregistrements inédits, dont les plus anciens laissaient apparaître des vocaux gutturaux. Le lien avec le metal a bel et bien disparu ici, et seul le chant mélancolique de E. accompagne les gratouillis de sa guitare acoustique.

Je trouve que le bonhomme tout triste a fait des progrès vocalement. On sent qu'il atteint parfois son plancher sur les vocalises les plus basses, mais cet album tient bien la route musicalement. C'est évidemment extrêmement important quand l'instrumentation est limitée au strict minimum comme ici. Et le résultat est bon, il faut le reconnaître. Si tous les morceaux ne sont pas mémorables, E. a un certain talent pour trouver quelques mélodies qui trottent dans la tête. Mention spéciale à l'émotion qui se dégage du morceau-titre. En Natt Kom Doed est un album qui plaira aux amateurs de Nebelung ou des débuts d'October Falls, voire les metalleux qui ont apprécié les albums acoustiques d'Ulver ou d'Empyrium.

Dans un style minimaliste où la concurrence existe, le moindre détail peut toutefois faire la différence. Et cette mort qui vient le soir n'est pas exempte de quelques défauts. Comme évoqué plus haut, je pense que E. ne devrait pas partir trop bas dans ses vocaux, afin de ne pas se pousser dans les ultimes retranchements. Quand il susurre dans les plus basses fréquences, le résultat n'est pas toujours très joli. Heureusement, ces moments restent rares. Le second détail, plus gênant, concerne la production qui a laissé filtrer les sonorités "chuintantes". Beaucoup de "s" appuyés sifflent et personnellement ces sautes dans le spectre me dérangent un peu. C'est normalement un souci qui se règle au mixage des pistes de voix, mais encore faut-il savoir le faire à la maison. Bon, et quitte à râler jusqu'au bout, le livret est aussi ultra-minimaliste et je trouve les illustrations un poil moches avec leur côté "mal résolues".

En Natt Kom Doed est une bonne sortie. Véritable album, bien plus cohérent que la compilation de démos, il me séduit bien plus. Weh vient se classer dans les formations dark/folk intéressantes, mais reste encore bien en-deçà des Allemands dans le domaine.

http://www.weh.erikevju.com - 169 visite(s)


Rédigé par : Prince de Lu | 15/20 | Nb de lectures : 11650




Auteur
Commentaire
XXuK
Membre enregistré
Posté le: 06/08/2012 à 10h30 - (103245)
Tiens, ça m'intéresse...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker