WATAIN - The Wild Hunt (Century Media) - 27/09/2013 @ 07h57
Watain est un trio fier. Il nous fait face, dos au mur, à portée du fusil. Le peloton d’exécution est-il prêt à tirer?
A vos postes. Amorcez les fusils. En joue. Feu.

Les suédois ont tout compris. Pour être sous le feu des projecteurs, il est préférable de sortir de l’underground et d’adoucir son propos. Etre trop extrême te cantonne à une notoriété faible, à jouer dans des salles vétustes devant un parterre clairsemé. Non, ces musiciens l’ont déjà fait, ils veulent maintenant la gloire et savent comment s’en approcher, davantage depuis que les maîtres norvégiens et suédois ne tiennent plus les rênes du black mélodique. Les discours provocateurs et l’obédience sataniste du groupe les ont mis en lumière, et leur permettent de sortir du paysage consensuel en créant le buzz, puisqu’en aucun cas, vous comme moi, ne voulons laisser passer le train sans avoir notre mot à dire sur ce nouvel opus. Watain, avec calcul et intelligence, sait s’adresser à toute la frange Metal. Fini les peinturlures satanistes, Danielsson et ses acolytes optent pour un look cuir, garant de cette nouvelle démarche, dans sa version classe et prétentieuse, proche de ce que porte Satyr. Sorti chez Century Media et enregistré au Necromorbus, cet album «grand public» est propulsé par un label ayant flairé l’opportunité, et leur donnant une visibilité sans précédent. Tout au long de ces 11 titres, les scandinaves nous démontrent qu’ils sont des artistes libres de nous offrir ce dont ils ont envie. J’aime cet état d’esprit, mais malheureusement la qualité sur The Wild Hunt n’est que partiellement au rendez-vous.

Le trio a constamment su faire évoluer sa direction musicale. Entre les 2 premiers albums, très black dans le sens noble du terme, et Sworn to the dark, facile à siffloter, surtout en saison estivale, le contre-pied fut stupéfiant. Retour ensuite à une jolie copie carbone de Dissection avec Lawless darkness, trop long mais plutôt bon. The Wild Hunt leur offre aujourd’hui la possibilité de baisser le pied en quittant les eaux poisseuses du black metal pur et dur pour nous offrir un album aux très fortes connotations heavy, aux arrangements atypiques, aux prises de risques certains, et s’autorisant la conquête de chemins divers. Le black metal dit classique -froid et haineux- n’est pas présent une seule seconde dans cette cinquième offrande. Watain laisse sa curiosité se balader à droite à gauche, avec des passages surprenants, de nombreux riffs thrash, ce chant clair que l’on retrouve sur 2 morceaux, et surtout beaucoup de heavy. Je n’aborderai pas le sujet Dissection, évident une fois de plus, car c’est surtout Bathory qui saute aux oreilles et sert de rampe de lancement à ces nouveaux titres. Mélodique à souhait, le nouvel opus développe une facette plus épique et plus mélodique, et l’héritage laissé par Quorthon est très présent.

The Wild Hunt se découpe en 2 parties assez distinctes. La première est très conventionnelle, correcte mais franchement prévisible (De Profondis, Black Flames March, The Child Must Die en sont des exemples révélateurs). Elle manque de punch, en nous rabâchant trop de clichés pour que cela soit entièrement convaincant. Les intentions sont louables, et on y trouvera quelques moments savoureux, mais l’on ressort avec le sentiment d’un combo qui utilise les ficelles qu’il connait si bien, et où l’excès d’automatisme apporte une forme de banalité. Ils fournissent une version trop policée de leur précédent opus, sans qu’aucun morceau ne soit franchement essentiel. L’album prend son réel envol avec They rode on, la pièce centrale de cette galette, qui même si elle peut estomaquer dans un premier temps, est en totale adéquation avec la nouvelle démarche du groupe. Cette ballade, puisque c’est bien de cela qu’il s’agit, n’est pas sirupeuse comme l’on en trouve si souvent, et ne tombe même pas à côté de la plaque, puisqu’elle est réellement épique. Mais est-ce que cet excès d’opportunisme est ce dont nous avons envie à l’écoute d’un album de black? Est-ce ce à quoi nous pouvons prétendre lorsque l’on insère un album de Watain dans sa chaine-hifi? La réponse est non, mais le groupe a le mérite de prendre des risques. Ce titre risque de sonner le glas pour une bonne part de sa fanbase, mais très certainement attirera aussi une nouvelle frange d’adeptes. They rode on, plutôt bon pour le style pratiqué, jette une ombre sur cette galette et peut être considéré comme un coup de poignard par les plus réfractaires. Il amène en douceur, c’est le cas de le dire, la seconde partie de l’album, beaucoup plus aventureuse. Les morceaux y sont éclectiques mais maladroits, et confirment les nouveaux désirs de la bande d’Uppsala. On y trouve à boire et à manger, des chants aériens, une intro tribale de mauvais goût pour le titre Outlaw que je trouve particulièrement mauvais, l’incorporation de sonorités flamenco puis d’un accordéon, une bonne chanson cachée de thrash, de l’acoustique… Tel un brainstorming, le groupe a jeté toutes ses idées dans cette dernière partie, avec plus ou moins de réussite.

Je suis passé par tous les sentiments à l’écoute de ce skeud pas anodin, et suis encore incertain sur mon jugement même après un grand nombre d’écoutes. Il regorge d’idées de qualité mais est plombé par des choix discutables et quelques plans gauches presque de mauvais gout. Leur nouvelle sortie n’est pas mauvaise, loin de là, elle est juste bancale et inégale. Relativement longue, aventureuse et presque expérimentale, les swedish se mettent en danger, mais la prise de risque n’est pas entièrement satisfaisante. J’émets tout de même l’hypothèse que l’on reviendra dessus dans les années à venir, en réalisant qu’elle n’a pas été jugée à sa juste valeur.

Watain vient tout simplement de sortir son Black Album, une pierre importante à son édifice, mais qui trouble son auditoire plus qu’il ne le conquiert.


Rédigé par : Bras cassé | 12,5/20 | Nb de lectures : 14120




Auteur
Commentaire
Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 27/09/2013 à 08h19 - (109272)
Voila, Watain sort son black album, c'est exactement ce que j'ai pensé aussi. Mais moi j'aime beaucoup le Black Album.

GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 27/09/2013 à 08h55 - (109274)
Je suis passé par tous les sentiments en l'écoutant : enthousiasme, ennui, envie de lui redonner une chance ... le gros souci c'est qu'aucun titre ne marque vraiment l'attention contrairement aux précédents albums où il y'avait des "hits".

Il y'a de l'idée mais contrairement à "Lawless Darkness" qui était compact et qui avait une âme, là il manque quelquechose pour s'y attacher pleinement, et surtout la deuxième partie est plombée par ces titres mous du genou ...

Dommage car en raccourcissant l'album on aurait pû avoir une très grosse claque



Stink
IP:109.1.135.52
Invité
Posté le: 27/09/2013 à 09h54 - (109275)
100% d'accord avec la kro.
Moi qui suis très friand de Casus Luciferi, j'ai trouvé que They rode on est le meilleur morceau de cet album. Le reste est au mieux chiant, au pire totalement pourrave. J'ai vraiment halluciné sur la deuxième partie avec l'outro flamenco (qui me donne envie de gueuler Olééééé !!), le morceau à la indian spirit, et l'accordéon pour finir en beauté... nan mais sans dec...

senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 27/09/2013 à 11h15 - (109278)
pour moi 2-3 titres de pas mal, le reste est assez mou du gland .. et ce chant clair mes amis ..berk... enfin ça reste quand meme moins moisi que le dernier satyricon ...

King Diamond
IP:62.160.253.121
Invité
Posté le: 27/09/2013 à 11h32 - (109279)
@Stink: mon bon Stink, ça aurait pu être bien pire, imagine qu'ils aient injecté des touches hardcore à leur musique pour sonner comme du sous-Kickback.....ouarf!!!!

Tetanos
Membre enregistré
Posté le: 27/09/2013 à 13h03 - (109281)
Je le trouve très bon.
Surprenant mais après plusieurs écoutes les inspirations Dissection et de Bathory son hyper présentes et bienvenues.
Je fais pourtant parti de ce qu'on appel le "fan base" vu que j’écoute depuis le début.
Le chant clair ne m'a pas choqué une seule minute. Si ce n'est que j'ai de suite pensé a Quorthon (qui n'étais pas vraiment le meilleurs chanteur de tous les temps) même si je suis ultra fan de Bathory.
Pas une once de déception bien au contraire.



Stink
IP:109.1.135.52
Invité
Posté le: 27/09/2013 à 14h50 - (109283)
@King Diamond : Hahaha ! Salaud ! ;-)

V.R.S.
Membre enregistré
Posté le: 27/09/2013 à 14h56 - (109284)
Très bon Watain ! acheté le jour de sa sortie

Asta
IP:77.56.97.177
Invité
Posté le: 27/09/2013 à 19h43 - (109288)
Album déroutant à la 1ere écoute mais qui se bonifie avec quelques écoutes supplémentaire en mettant de côté le background du group

Paul
IP:193.111.141.55
Invité
Posté le: 27/09/2013 à 20h01 - (109289)
meilleur que le précédent> Un bon 13/20 mais pas plus

Amduscias
IP:77.201.232.139
Invité
Posté le: 28/09/2013 à 07h31 - (109291)
Eh bien depuis toutes ces années... Toujours soutien total de ma part et cet album assez "osé" me plait beaucoup, beaucoup plus que Lawless Darkness, qui ne m'apparaissait que comme une redite de Sworn, à part dans ses moments de grâce (Waters Of Ain, évidemment.)
Les deux premiers titres mis en écoute avant la sortie de l'album sont les moins bons, je me suis dit en les écoutant que Watain était en perte de vitesse... Et l'effet de surprise est là. Très réceptif au morceau titre, à They Rode On... Et Sleepless Evil, et son côté vraiment old school, limite Nifelheim.
Comme d'habitude avec Watain, c'est un album que j'apprécie à fond en lisant les textes, c'est là que les morceaux s'avèrent les plus parlants. En particulier They Rode On et The Wild Hunt, bien sûr. Qui rappellent bien des choses. Je n'ai absolument aucun doute sur la sincérité de la démarche de Watain, ils font exactement ce qu'ils veulent depuis le début et continuent sur leur lancée, ils se sont donné les moyens de leurs ambitions et font leur truc. C'est vrai que les morceaux les plus typiquement "Watain" ne sont pas les meilleurs du disque, mais vu la qualité du reste, ça ne me dérange pas.

spvfjrz
IP:31.32.135.31
Invité
Posté le: 28/09/2013 à 11h38 - (109292)
"Mais est-ce que cet excès d’opportunisme est ce dont nous avons envie à l’écoute d’un album de black? Est-ce ce à quoi nous pouvons prétendre lorsque l’on insère un album de Watain dans sa chaine-hifi? La réponse est non, mais le groupe a le mérite de prendre des risques."

Beaucoup ont tendance à oublier qu'avant d'être un groupe de "black", ou de "death", un groupe fait de la musique, et par conséquent, jouent ce qu'ils veulent entendre, ce qui leur plait (ou "ce que le public veut entendre" pour une bonne partie aujourd'hui); et ce qui les inspire. Ce qu'on appelle "Black Metal" (pour ne pas citer de groupe ou de période précise) est devenu tellement commun et quelconque que maintenant on a son "cahier des charges", et on "s'attend à du "black metal" et alors "ce n'est pas ce à quoi l'on peut prétendre quand on met l'album de blablablablabla..."
Comme si c'était aux groupes de s'adapter à un son (où plutôt à un cliché), le monde à l'envers !

JC
IP:92.147.106.61
Invité
Posté le: 29/09/2013 à 22h07 - (109304)
très déçu
10/20


Dittohead
IP:90.32.155.252
Invité
Posté le: 29/09/2013 à 22h28 - (109305)
J'ai le sentiment d'un album fourre-tout, ou le bon côtoie le très médiocre. Et puis cet album est vraiment trop long.

Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 30/09/2013 à 20h56 - (109316)
Album sympa mais maladroit oui. They Rode On n'est pas mauvaise entant que telle mais n'a rien à foutre sur l'album tellement elle fait tâche et semble mal placée juste avant le début assez brutal de Sleepless Evil.
J'ai aussi du mal à voir la marque de Bathory... Peut-être parce que je n'aime pas l'album de Quorthon qui avait le cul entre deux chaises à savoir Blood Fire Death. En tout cas on est très loin d'un Under The Sign of the Black Mark ou du côté ultra épique et émotionnelle des Nordland!



kadabelo
IP:91.88.118.118
Invité
Posté le: 30/09/2013 à 21h30 - (109317)
J'ai écouté plusieurs fois cet album et au final je le trouve bordélique, trop rarement inspiré? L'idée de la chronique avec le côté "brainstorming, on met toute nos idées" j'ai l'impression que c'est ça. Aucune émotion, aucun feeling en l'écoutant. Et pour moi si un disque ne me procure émotion pour du Watain c'est que c'est raté. On verra par le futur, en espérant que leur attitude n'empire pas avec le temps. Au final je préfère le dernier Satyricon, déroutant lui aussi mais au moins il m'a donné quelques sensations !

Celin
IP:212.198.215.57
Invité
Posté le: 01/10/2013 à 14h07 - (109322)
J'ai l'impression que la plupart des gens qui ont commenté cet album ne sont pas des fans du groupe.
The Wild Hunt est un très bon album de Watain. Ils évoluent ! Quoi de plus normal pour un groupe après 15 ans à faire de la musique. Musicalement c'est beaucoup plus riche que du simple BM mais au fond ça sonne toujours aussi malsain et démoniaque et c'est ça qu'est bon.
Et pour tout ceux qui adulent Sworn to the dark et chie sur Lawless Darkness rentrez chez vous vous n'avez rien compris.

zero brain
IP:31.32.135.31
Invité
Posté le: 02/10/2013 à 12h44 - (109334)
" They Rode On n'est pas mauvaise entant que telle mais n'a rien à foutre sur l'album tellement elle fait tâche et semble mal placée juste avant le début assez brutal de Sleepless Evil"

Et la palme est attribuée à...

Führoncle
IP:92.103.160.178
Invité
Posté le: 04/10/2013 à 09h43 - (109364)
du black metal easy listening mais ça passe bien et finalement j'aime beaucoup cet album alors que Lawless m'avait laissé de marbre. Bon, quelques ratés comme Outlaw (sans doute leur plus mauvais titre) mais Watain ose et c'est tout à leur honneur.
Le coté Bathory très prononcé n’étant pas pour me déplaire.

DarkCed
Membre enregistré
Posté le: 21/10/2013 à 20h59 - (109587)
comme dit plus haut, déception car aucun morceau ne retient l'attention. Je l'ai écouté 4 ou 5 fois et je serai incapable de ressortir un seul riff ou de citer un morceau qui m'ait intéressé. Pas très inspiré, tout simplement.

Quand à la balade, c'est ce qui arrive à un groupe qui sort de son domaine de compétence : c'est juste mauvais et sans intérêt. Et le solo est franchement risible de niaiserie...



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker