WALLS OF JERICHO - No One Can Save You From Yourself (Napalm) - 08/04/2016 @ 00h41
Huit ans. Huit longues années passées sans toi. Je t'avoue en toute franchise que ce fut long. Très long, Trop long. Au début, après nous être quittés en 2008 avec ton dernier album, « The American Dream », j'étais un peu chonchon contre toi. Ta dernière offrande de hardcore thrashisant était sympa mais, loin de ce dont tu étais capable auparavant. Il faut dire que tu nous avait collé de bonnes claques en pleine gueule avec « All Hail The Dead » et surtout « With Devils Amongst Us All ». Mais bon, tu es parti en me, voire, en nous, la laissant sur une demi-molle en cette fichue année de 2008. Alors je me suis dit que tu allais te rattraper sur le prochain, qu'il ne s'agissait que d'une passade. Tes prestations live étaient toujours aussi excellentes. Il n'y avait pas de quoi avoir peur. Et pourtant.

Pourtant, les années ont passé et, à part en concert, je ne t'ai pas revu traîner sur ma platine. Enfin, si, en me repassant le passé, mais sans nouveauté, malheureusement. Et puis le temps a filé. Trois ans. Rien. Cinq ans. Rien. Sept ans. Toujours putain de rien. Et puis, un jour, il y eut ce message. Ce message, où plutôt cette image, postée par ton label sur son mur Facebook, avec cet cover et TON nom d'inscrit dessus ! Tu ne peux pas imaginer toutes les émotions, les sentiments, qui sont passés en moi à cet instant. Au début, j'ai cru devenir fou. Être dans un rêve, puis, me réveiller et me maudire d'y croire encore, et encore. Mais non, cette fois-ci, c'était vrai. Tu étais bel et bien de retour et, pour ne pas me laisser languir trop longtemps, tu as publié un nouveau titre très rapidement, au doux nom de « Relentless ».

Mon dieu que ce fut bon. Une vraie patate de forain en pleine tronche. Rien que ça. Tu es vraiment de retour, près à nous rejouer de mauvais tours. Mon WALLS OF JERICHO, te revoilà, remonté comme à la grande époque, avec des titres coup de poing et la rage au fond du slip. Mon WALLS OF JERICHO, tu es remonté sur le ring, histoire de montrer que la bête est loin d'être morte, qu'elle a pris son temps, pour des raisons que l'on peut comprendre, mais qu'aujourd'hui elle a décidé de reprendre sa couronne et de ne plus la lâcher. Car avec ce cinquième opus, tu es bien pressenti pour faire partie de la sélection qui concourra pour la palme du meilleur skeud d'hardcore-metal de 2016. Tu es revenu avec la furie, l'envie d'en découdre, avec 13 titres qui tapent dur et qui font mal.

Objectivement, tu nous la refais à l'ancienne. Tu nous sers ce qu'on attend de toi et tu sais quoi ? C'est PAR-FAIT comme ça. Candace est au top vocalement, toute en rage (le début de « Relentless », aïe aïe aïe) et force moins que sur le précèdent rejeton. Tes compos sont directes, thrashisantes, mais elles peuvent sonner plus punk/hardcore, plus mélodique, comme sur le très bon « Fight The Good Fight ». Mais dans l'ensemble, tu n'es pas revenu pour enculer les mouches et ce ne sont pas les « No One Can Save You From Yourself », « Cutbird » ou « Anthem » qui me feront mentir. Tu as mis le paquet, à grands coups de two step, de riffs écrasants, de mélodies, et d'une hargne qu'on n’espérait plus. Tu poses l'ambiance avec « Reign Supreme », tu fais voler les poings sur « Wrapped In Violence », tu casses des chicos via « Damage Done » et ses riffs SLAYERiens, mais surtout, tu nous redonne le braquemart.

WALLS OF JERICHO, que c'est bon de te retrouver avec un retour fracassant, que l'on espérait plus. Tu reviens en pleine forme, avec une prod' de dingue (tu l'aimes bien la batterie sur celui-ci, hein), tu ne nous la fais pas à l'envers avec un opus mi-figue mi-raisin, et, surtout, surtout, tu nous offre un retour écrasant, plein de vie et d'énergie. Tu nous fais saliver quant à tes prochaines prestations live qui, avec ces nouveaux morceaux, seront encore plus fracassantes. Vivement.

Bravo, et merci, WALLS OF JERICHO. À bientôt. Et pas dans huit ans.








Rédigé par : Velvet Kevorkian | 16/20 | Nb de lectures : 7819




Auteur
Commentaire
bangala
IP:92.88.122.109
Invité
Posté le: 08/04/2016 à 00h50 - (119790)
Excellent retour, excellent album !!

magibus
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2016 à 10h05 - (119794)
Oui

J ai bien reçu la grande baffe dans ma gueule que je suis venu chercher.

zaze78
IP:193.108.73.47
Invité
Posté le: 08/04/2016 à 10h07 - (119795)
D'accord avec Bangala excellent album du début à la fin avec ce petit morceau chanté (et non hurlé) par Candace qui nous permet de souffler un peu...

Meridian
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2016 à 12h48 - (119796)
2008 - J'avais accroché au rageur et groovy "The American Dream".

2016 - J'ai vieilli de 8 ans, ce qui m'emmerde profondément mais passons. J'ai écouté le petit nouveau (dont je n'attendais rien de spécial) et je dois avouer qu'il m'en a touché une sans bouger l'autre : les compositions sont vraiment simplissimes, sans relief ni groove ; les musiciens semblent en panne d'inspiration.

Concernant l'image maintenant : le cliché "superwoman"/"struggle for life" mis en avant par le groupe est ridicule et a certainement influé sur mon jugement - je tenterai l'expérience une seconde fois dans les semaines à venir, au cas où.

CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2016 à 13h15 - (119797)
Un poil moins enthousiasme que la chro mais un poil seulement : un virgule donc Car deux titres dispensables dont le dernier et "Fight the good fight". Le reste, c'est du velu.



CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2016 à 13h32 - (119798)
Sinon perso "The American Dream" était bien trop gonflé aux anabolisants Metal. Gavant. Là, on a un retour assez oldschool et ça fait du bien. Mais au pas niveau de "With Devils Amongst Us All". Concernant le cliché que Meridian dénonce, il est inhérent au HxC et pas plus ridicule, dans ce cas, que celui d'un Freddy Cricien. Bien moins idiot, en tout cas, que les clowneries de la scène macho-beatdown.

Daubenstock
IP:82.125.31.135
Invité
Posté le: 08/04/2016 à 13h45 - (119799)
Album en carton pate, ça plait aux ricains tant mieux!

CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2016 à 14h19 - (119800)
Je suis Savoyard merci. :)

darkangel91
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2016 à 17h29 - (119803)
bonne baffe de printemps! j’adhère!

Maxgrind
IP:78.122.6.150
Invité
Posté le: 08/04/2016 à 19h56 - (119804)
Je rejoins la liesse générale. Musicalement, ça avoine comme il faut, parfait pour soulever de la fonte et suer comme un goret !

Après, Candace est un pec trop dans son délire muscu mais bon, je ne lui en veux pas, elle est mignonne comme garçonne :)

jayftbx
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2016 à 19h41 - (119807)
Chiant. Esprit Bagarre proche du néant. De l'Arena HxC, comme Hatebreed. Zéro groove. Je passe.



Cöuille . Mölle
IP:80.12.59.181
Invité
Posté le: 12/04/2016 à 22h46 - (119823)
Zéro groove !!????!!!?? Bah merde...

Prod' mortelle, Candace en très grande forme, parties batterie énormes... du très bon WOJ.

Soit, ça ne révolutionne rien mais c'est tellement bien fait que ça passe tout seul. Je leur en demande pas plus donc ça me va très bien.

jpsauser
IP:185.24.184.195
Invité
Posté le: 29/04/2016 à 09h49 - (119943)
Vraiment à chier cet album. Il feraient mieux d'arrêter ça devient pathétique.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker