VUYVR - Incinerated Gods (Throatruiner) - 04/11/2014 @ 07h52
Les suisses de VUYVR reviennent avec un e.p après que leur premier disque « Eiskalt » nous ait très agréablement surpris. Je vous avais dit de les tenir à l’œil et je ne m’étais pas trompé. « Incinerated Gods » montre une belle évolution de la part des suisses. Outre un petit changement de batteur, le groupe abandonne le blackened core pour se lancer à corps perdus dans le Black Metal. Alors ouais, j’entends déjà les vrais hurler au scandale et à l’imposture parce que, malgré tout, quand même, les suisses osent balancer quelques petits plans hardcore ou orthodox black metal de-ci de-là. Et bien messieurs braillez tant que vous voulez, VUYVR n’en à cure et continue sa route dans les méandres d’un black metal moderne mais respectueux des valeurs et des codes du genre. Un groupe qui propose une musique froide, dure et misanthropique mérite notre attention, surtout quand tout cela est fait avec beaucoup de qualité et de talent.

Avec « Incinerated Gods », ils montent le niveau d’un cran. Les titres sont plus glaciaux, plus agressifs, l’atmosphère sent bon la Norvège et l’Europe du Nord avec toutefois, une inspiration USBM et quelques riffs d’orientation postcore sur « Infected Water » notamment. Le disque propose tout ce qu’on aime dans le Black. Des riffs qui sentent la mort, une basse réduite la plupart du temps a sa plus simple expression : un grondement sourd des fûts qui appelle au combat contre les fidèles et surtout une voix spectrale perdue là-bas tout au bout du bout du mix comme si le groupe avait joué dans le studio tandis que le vocaliste est relégué au fond d’une grotte à l’extérieur du local. La production aussi file des frissons, les conditions live de l’enregistrement apportent de la fraîcheur, ou plutôt de la froideur, aux morceaux. Ça sonne raw et roots comme le black metal des années 90. En gros VUYVR sont des suisses qui se prennent pour des norvégiens sans oublier qu’ils sont suisses. Et ça fonctionne parfaitement.

« Spring Of The Jordan » déboule directement sans prévenir sur un riff montagneux tout droit sorti des fjords. La batterie fait la guerre et le mec derrière le micro hurle comme un dément tout en sachant très bien qu’on ne l’entendra pas. Je défie quiconque de me dire que ce n’est pas du black metal. Le titre file tout droit et envoie ses trémolos désenchantés à la face du monde avant de partir sur des influences plus USBM, orthodoxes avant de revenir sur un riff puissamment congelé. Du grand art. Très grand. « Hate is a Black Hole » emprunte la même voie mais avec des guitares un poil moins percutantes et une touche de Mayhem planquée là dedans. Il ressort de cet e.p un vrai désespoir, une désespérance qui sied parfaitement au genre de sonorités proposés par VUYVR.

Le dernier morceau « Devoured » est différent du reste, de par sa production d’abord, il a été enregistré avec l’ancien batteur et ça s’entend puis par son style, beaucoup moins froid, avec une basse bien en avant plus orientée hardcore façon Deathwish records. Un riff d’entrée faussement thrash à la Ringworm, une moshpart qui groove, le seul passage groovy de cet e.p d’ailleurs, et tout de même des traces de musique satanique, une influence DsO au niveau du jeu de guitares, mais beaucoup moins percutantes que sur les trois premier titres. Un bon morceau dans la lignée de ce que le groupe proposait sur « Eiskalt » mais qui brise un peu la cohérence globale du disque. « Incinerated Gods » est un excellent disque de black metal qui sait évoluer, s’adapter à l’époque tout en restant fidèle aux origines du style. Grosse, grosse saveur.



Ecouter VUYVR - 97 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 8/10 | Nb de lectures : 9795




Auteur
Commentaire
TarGhost
Membre enregistré
Posté le: 04/11/2014 à 08h19 - (114500)
Autant le premier album m'avait laissé de glace, autant cet EP me colle la trique grave !

En effet, VUYVR va maintenant bien au delà du blackened HxC. Il se réapproprie les enseignements obscurs des anciens du grand nord pour leur redonner un coup de fouet résolument plus moderne, qui tape notamment chez les copains ricains, dans l'approche métallique.

C'est sauvage, c'est vil, c'est bon, c'est suisse ;)



daminoux
Membre enregistré
Posté le: 04/11/2014 à 12h12 - (114504)
trés bonnne évoluton. aprés un premier album plutot moyen.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker