VREID - Solverv (Indie) - 22/12/2015 @ 07h43
Vreid est un vieux de la vieille. Je ne vais pas te faire l’insulte de te retracer sa bio complète. Sache seulement qu’en matière de BM mélodique, on est ici en division Elite et que Solverv ne devrait pas les faire descendre en Ligue 2.

Solverv est le (déjà) septième album du combo norvégien et d’entrée, le son organique très chaud vous happe sans crier gare. "Haust", ses petits arrangements à la batterie et sa basse rondouillarde qui enluminent le titre, démarre sous les meilleurs auspices. Le ton est guerrier, comme toujours chez Vreid, la voix déchirée et le tempo plutôt épique. Et, comme toujours là encore, le titre se développe tel un mille-feuilles, soit en plusieurs couches d’ambiances diverses : épiques donc, atmosphériques, mélodiques (la basse apporte une vraie plus-value) et brutales. Complexe, chargée, la structure n’en demeure pas moins accessible grâce, d’une part, à un son qui met en valeur chaque instrument et, d’autre part, à des envolées heavy (vers les 5’50) qui aèrent le titre et relancent sa dynamique.

Cette architecture – où la basse est omniprésente ("Geitaskadl" encore) – se retrouve dès "Solverv", le second titre, magnifique, où les accélérations brutales se succèdent à des leads entêtants, tournoyants, véritables moteurs du titre et constituant autant d’aspérités où l’oreille s’arrête. Les soli heavy (vers les 3’) confèrent une dynamique incroyable au titre, une vraie profondeur aussi. Tête de proue de ce nouvel album, ce second titre éponyme marque aussi une rupture. Dès la 4’, le morceau se meut vers d’autres sphères, plus rondes et plus guerrières aussi. Plus rock. Armé d’un groove omniprésent, qui traverse le titre comme un rai de lumière, ce titre sert de repère, cette marque de fabrique se retrouvant dans les compos suivantes, comme les rythmiques martiales viking à la Windir au demeurant ("Geitaskadl", "Ætti sitt fjedl").

Si les plans viking typiques du groupe sont un peu en retrait, les vocaux haineux mêlés aux passages mélodiques demeurent l’identité essentielle du groupe ("Ætti sitt fjedl"). Le dosage est parfait et l’équilibre entre passages violents et accalmies salutaires est très naturel. Les chœurs guerriers propres au style sont bien présents mais restent malgré tout relativement bien intégrés aux structures.

Les trois derniers titres font basculer l’auditeur dans un autre monde. Dans le passé, à la fois du groupe avec la résurgence de Windir ("Når byane brenn" tout entier fondé sur des accords martiaux, des passages viking/épiques et des accélérations brutales), et historique avec la charge des Vikings ("Storm frå vest" et ses accords thrash mêlés d’envolées guitaristiques foudroyantes et épiques, "Fridom med daudens klang" et sa basse grondante).

Amateur de BM mélodique, guerrier et racé, le dernier Vreid devrait vous ravir. Sans temps faible, il comblera ceux qui recherchent autant l’odeur du sang que le confort de la peau de bête devant la cheminée.



http://www.vreid.no - 95 visite(s)


Rédigé par : Raziel | 15/20 | Nb de lectures : 7923




Auteur
Commentaire
onenagros
IP:78.198.76.15
Invité
Posté le: 25/12/2015 à 02h43 - (119024)
Superbe album...dans mon top 10 2015 sans problème !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker