VORTEX OF END - Fvlgvr Lvx Terror (Deadlight) - 20/11/2015 @ 07h40
Attention mon ami. Si tu es amateur de prog’, de djent ou de quelque autre musique joyeuse à écouter une calculatrice atomique à la main, tu risques gros. Ne t’attarde pas à cette pochette trompeuse qui te rappellera Tesseract et consorts et qui risque de t’entraîner – par suite de l’écoute du contenu – dans des abîmes de violence et de perplexité, toi qui ne jure que par le tricot, une maille à l’envers, une maille à l’endroit, toi que les nuages et l’orage effraient, toi qui n’aime que la volupté, les paradis artificiels et les champs de blé. Les verres de tes petites lunettes cerclées de fer vont tomber, je le crains.

Car Vortex of End nous revient avec Fulgur Lux Terror sous des habits trompeurs. Loin de l’hostilité affichée par le EP rouge sang Fanatik Spiritual Devotion, les circonvolutions graphiques de la pochette de ce nouvel album n’induisent en erreur que quelques instants, ceux de mettre le CD dans la platine. Et aussitôt, le doute est balayé.

Les ambiances mortifères, guerrières et perverses resurgissent. Le black death du groupe décolle littéralement au travers de 9 titres courts, puissants, d’une durée ramassée (38 minutes en tout) qui en renforce considérablement l’impact. Le son est très profond, organique et surpuissant. "Hammer of revelation" démarre sur des samples de films angoissants puis embraie de suite sur un black très death et très doomisant également ("Atomeaters" également). La sensation d’écrasement est réelle, de rouleau-compresseur aussi dès que la rythmique s’emballe en relents quasi sludge (la transition avec le second titre "Fulgur Lux Terror" et le départ de celui-ci), appuyée par une basse très présente qui balance ses leads rondouillards à intervalles réguliers répétitifs. La frontière entre black guerrier et gros death/sludge est presque brouillée, ce qui apporte une vraie pertinence aux titres. Une originalité évidente également que la basse omniprésente, encore une fois, enrichit continuellement (le départ presque slappé d’"Atomeaters" comme ses breaks puissants, les passages presque slappés là encore sur "Stellartrance", qui propulsent le morceau).

Si l’on retrouve un peu ici ce qui faisait la marque de fabrique de Vortex of End, soit des structures un poil brouillonnes et chaotiques, l’architecture des titres me paraît bien plus claire, plus accessible, précisément en raison – me semble-t-il – de la touche sludge nettement plus présente que sur les essais antérieurs.

Toutefois, à compter de la moitié de l’album, dès "Goat Phalanx" quasiment, on retrouve la patte death metal plus présente, comme occupant davantage l’espace des morceaux ("Goat Phalanx", "Black Blood Kapala", "Subconscious Stygmata"). Si la rythmique reste majoritairement sludge, la construction se rapproche plutôt du black/death traditionnel (la puissance dévastatrice de "Stellartrance" par exemple), notamment dans les accélérations ou la vitesse d’exécution en général (voire du thrash sur "Winds of Adversity").

Cet album est une réussite. Puissant, écrasant, dopé par une basse du meilleur effet, Vortex of End ne lésine ni sur les accélérations meurtrières propres au black et au death, ni sur la puissance issue du sludge pour nous livrer un album racé, au son profond et puissant, le tout en 38 minutes bien compactes.



http://www.facebook.com/vortexofend/timeline/ - 104 visite(s)

myspace - 52 téléchargements


Rédigé par : Raziel | 15/20 | Nb de lectures : 7962




Auteur
Commentaire
AC/JC
IP:86.192.30.19
Invité
Posté le: 21/11/2015 à 16h28 - (118755)
C'est fin , délicat , on ne s'en lasse pas

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker