VOIVOD - Voivod (Chophouse Records) - Selection VS du 05/04/2003 @ 15h49

Après plus de 20 ans de carrière, Voivod sort son nouvel album en se retrouvant dans l'étrange position d'avoir toute l'attention des médias braquée sur eux... la raison principale de ce nouvel intérêt n'est malheureusement pas la reconnaissance par une presse unanime du talent du groupe mais uniquement l'arrivée en tant que bassiste de Jason Newsted dans le line up de Voivod (on en oublierait presque que ce disque est surtout le premier enregistrement en 10 ans avec Snake le chanteur original de groupe).
Jason Newsted ne cesse de faire des déclarations provocatrices et virulentes à la presse opposant Metallica et Voivod, afin de créer un buzz autour de la sortie de "Voivod", album représentant sans doute un rêve de gosse pour l'ex-bassiste de METALLICA qui n'a jamais cessé de faire part de son admiration pour le groupe québécois.
Qu'en est il donc de ce nouveau disque ?
Les fans de Voivod qui étaient inquiet de l'influence qu'allait avoir Jason Newsted sur ce CD peuvent être rassurer, il n'y a pas de titres dans la veine de "M-Body" (composition co-écrite par Voivod et Newsted parue sur "Phobos"), il semble que tout comme dans Metallica, Jason a du se tenir au role d'interprète bassiste, pas plus et ... c'est tant mieux !
La première bonne surprise de cet album réside dans le son heavy de guitares de Piggy possédant une densité assez importante et une distorsion épaisse, c'est plutot rassurant car "Voivod" sera bien un album Metal avec un son au croisement de "Nothingface" et "Angel Rat". Le jeu et le style de Piggy sont immédiatement reconnaissable avec ses accordages étranges et ses effets personnels.
Il m'en a falu du temps pour pouvoir parler de cet album, l'impatience, l'exigence et l'espoir d'entendre un nouveau "Dimension Hatross" ont altéré mon jugement qui est passé d'un "putain c'est pas terrible" initial pour aboutir aujourd'hui à un "quel plaisir de les retrouver".
Une fois accoutumé à cette petite nouveauté, on pénètre dans l'univers de Voivod retrouvant ici et la de nombreux éléments familiers rappelant principalement les albums "The Outer Limits" et "Nothingface".
Les chansons conservent des structures assez classiques pour la grande majorité d'entre elle; on pourra ainsi séparer les titres en 3 catégories. La première comprend des hits "radio" qui feront sûrement office de singles ("We Carry on", "Gasmask Revival"... ). Il s'agit ici de titres aux structures rock possédant un refrain facile à mémoriser et une facette de Voivod un peu commerciale.
La seconde catégorie regroupe des titres un peu plus étranges, moins assimilable où l'atmosphère de Voviod se repend en vous ("Les cigares volants", "Real Again", "Rebel Robot" ou "Reactor"). L'utilisation de riffs melodiques, courts et répétitifs où harmonies et dissonances se melent vous hypnotise alors totalement. La troisième catégorie rassemble les joyaux de l'album représentés par des compositions comme "The Multiverse", "I don't wanna wake up" ou "Divine sun". Ces quelques titres possèdent toute la force, le talent et les ambiances qui font que "Voivod" se rapproche des climats aeriens de "Nothingface".
La voix de Snake est fidèle à elle-même, il n'est définitivement pas un grand chanteur avec sa nonchalance vocale et son timbre nasal plaintif, mais Voivod sonne encore mieux avec son chanteur original qui se trouve à son aise comme si il n'avait jamais quitté Voivod.
La musique de Voivod se situe ici au croisement de "Nothingface" et "The Outer Limits" avec quelques réminiscences de "Dimension hatross" et "The Angel Rat", si Voivod donne l'image d'un groupe qui essaye de se rendre accessible aux "grand public métal" par quelques titres, son véritable visage se dévoile sur le reste de l'album.
"Voivod" est une nouvelle tentative pour le groupe de décrocher le gros lot comme les albums "The Outer Limits" et "Angel Rat" l'étaient déjà... mais cette fois ci la conjoncture leur est favorable avec un vrai label qui croit en eux, des tournées en prévision (la Ozzfest + une tournee avec Sepultura) et un moral au beau fixe sans soucis de line-up.
Cet album est ainsi du 100 % pur Voivod avec leur patte et le jeu unique plein de dissonances de Piggy véritable cerveau du groupe .... un album incontournable pour 2003, et le cd idéal pour découvrir le groupe ou le redécouvrir.
De toute façon, Voivod je ne peux qu'en dire du bien, alors Achetez ce disque !!! Sinon mon groupe favori risque de ne plus exister dans quelques années... il est peu envisageable de voir Voivod continuer si cet album était un échec commercial... transformons le en succès ... "Voivod Lives !".


Rédigé par : VsGreg | 17.5/20 | Nb de lectures : 8221




Auteur
Commentaire
DD
Invité
Posté le: 05/04/2003 à 16h52 - (2932)
pourquoi tu dis qu ils risquent de plus exister?
c est comme ca, parce que ca fait deja longtemps qu ils existent? ou ils l ont dit?

VsGreg
Invité
Posté le: 05/04/2003 à 23h19 - (2935)
Je dis ca simplement car je ne crois pas que Voivod puissent survivre après un nouvel echec commercial ...

Avec jason Newsted, ils ont quand même le support le plus important qu'il soit possible .... et si avec jason ca marche pas (au nivreau des $$$ - pas au niveau de la qualité musicale) ... je pense que le groupe splitera au final...

The trooper
Invité
Posté le: 06/04/2003 à 09h58 - (2939)
En ce qui me concerne , je n'ai jamais douté de VOIVOD. Je savais qu'avec l'arrivée de Jason , et surtout le grand retour de Snake , ils repartiraient du bon pied.
Contrairement a VSGREG ;-) , cet album m'a convaincu dès la première écoute .Je ne l'avais pas assimilé de suite , mais je savais qu'il etait genial , excellent (le meme genre d'impression que lorsque j'ai entendu "the outer limits" ou "dimention hatross" , la premiere fois )
Il est aussi vrai ,qu'il ne devrait pas decevoir le moindre fan ,et en dénicher de nouveaux, car on retrouve ce melange des albums précédents . Le coté "progressif" de "the outer limits" et "angel rat" , et ce "retour aux sources" dans la veine "dimention hatross" avec une petite touche de "nothingface" , qui n'est pas pour déplaire.
Ce qui est aussi rassurant , c'est que l'on retrouve nos musiciens comme ils etaient auparavant : PIGGY est toujours aussi reconnaissable et talentueux dans son jeu de guitare distordu et "space" , en 3 mots : IL EST UNIQUE !! AWAY toujours aussi l'egal de lui meme dans son jeu , et surtout dans le style ses artworks de genie ,tres influencé science-fiction(ce sont les livrets de CDs qui me fascinent le plus ) . Mais dites moi monsieur LANGEVIN !!! Vous n'avez jamais pensé a faire éditer toutes vos oeuvres en un recueil ? Quel plaisir ce serait de le feuilleter ;-)
SNAKE est de retour !!! Meme si j'apprécie beaucoup Eric FORREST ( c'est un peu comme dans MAIDEN :Blaze c'est bien , mais Bruce c'est mieux !!!!) ,SNAKE EST la voix de VOIVOD.
Concernant JASON , il leur permettra d'etre au moins médiatisé ,et puis on connait la qualité de cet excellent bassiste , je trouve que c'est une bonne chose pour VOIVOD.
Pour conclure , si vous etes fan : vous devriez ne pas etre decu , et si vous les découvez : l'essayer , c'est l'adopter !!!!

VOIVOD LIVES !!!!!!!

Blacksun
Invité
Posté le: 08/04/2003 à 15h21 - (2975)
VOIVOD est de retour avec un criss'd'album en titi d'tabarnak !! Comme pour chacun de leurs chefs-d'oeuvres, il m'aura fallu deux ou trois écoutes pour à nouveau admettre que ce groupe est géant. Avec ou sans Newsted (qui à mes oreilles ne remplacera jamais Blacky), mais surtout avec un Snake qui nous a bien manqué, VOIVOD arrive toujours à me surprendre plus de 15 ans après...en ne faisant que du pur VOIVOD !!! Toutes les facettes de leur talent et toutes leurs périodes sont habilement représentées sur ce disque crucial commercialement (celui de la dernière chance ?), même leurs restes hardcore de "Killing Technology" ("Reactor"). Rien à redire, les textes, l'artwork et la musique sont identifiables entre mille. Rarement copiée, encore moins égalée, la musique de VOIVOD navigue largement au dessus des productions métal et rock contemporraines. Reste à savoir si le public suivra. Personnellement je doute, l'étincelle aurait déjà enflammé les masses depuis bien longtemps...VOIVOD n'est définitivement pas de notre monde.

David
Invité
Posté le: 01/05/2003 à 20h30 - (3291)
J'ai été un peu déçu au début par ce disque car il n'est pas créatif et n'apporte rien de nouveau au groupe... contrairement aux albums précédents !
Mais au bout de quelques écoutes, j'ai été tout de suite conquis, le style n'a pas bougé d'un iota et l'ensemble est très bon. Toutefois, on ne retrouve pas tout à fait le niveau et la magie des albums des années 80, mais bon, je ne suis pas déçu pour autant. Très bon mais pas le chef-d'oeuvre que j'attendais donc !

heavy devy
Invité
Posté le: 27/06/2003 à 14h21 - (4230)
ouais pareil , impression mitigée au debut et puis apres quelques ecoutes la conclusion qu'il s'agit d'un bon album avec je trouve un coté rock'n'roll qui donne un coté chaud et embalant a la musique...15/20 mais je pense qu'ils ont fait mieux voire bien mieux ds le passé avec outer limits (que j'adore!!) ou rooaaarrr pour ne citer qu'eux.

VOIVOD
Invité
Posté le: 15/04/2004 à 22h41 - (8215)
ON NE S'EN LASSE JAMAIS...JE SUIS LE SEUL POUTR TEMOIGNER!

Morbid Tankard
Invité
Posté le: 07/07/2004 à 20h46 - (9421)
Groupe si parfait... Album si fantastique... Pas leur meilleur mais quel chef-d'oeuvre tout de même.

ribomaster
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2007 à 11h43 - (50298)
Très décevant...

Le Chef
Membre enregistré
Posté le: 01/01/2010 à 17h26 - (79207)
"Un peu tard" pour un avis mais pareil, album vraiment moyen. Presque pas bon.
Snake chante parfois faux. On est loin d'un album comme "Insect" qui je trouve est bien plus puissant et surtout Eric Forest est à mon avis nettement meilleur au chant. Avis d'un simple auditeur et non d'un fan du groupe.



Le Chef
Membre enregistré
Posté le: 02/01/2010 à 17h02 - (79219)
"Negatron" et non "Insect"



kenlesurvivant
Membre enregistré
Posté le: 12/02/2017 à 02h11 - (120544)
Avis pas neutre du tout puisqu'il s'agit de l'album qui m'a fait decouvrir le groupe a sa sortie.
Tant de soirees de pre-ado a pogoter sur "We Carry On" , "I Don't Wanna Wake Up" et
autres "Les Cigares Volants". Et pas loin de 20 ans apres ca n'a pas tellement change.

Merci messieurs pour vos albums.
RIP Piggy.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker