VLAD IN TEARS - Vlad in Tears (Golden Core/ZYX) - 09/04/2015 @ 07h35
Les mecs de VLAD IN TEARS se rappellent à notre bon souvenir. Sept ans après la sortie de leur premier album ils ont retrouvé notre adresse et ils nous font profiter de leur dernière oeuvre, leur quatrième album après "Seed of an Ancient Pain" dont on vous parlait donc dans ces mêmes colonnes en 2008, "Underskin" sorti en 2010 et "Welcome to Vladyland" en 2012. Si on ajoute à cela deux EPs sorti respectivement en 2009 et 2012, voilà la discographie d'un groupe qui ne chôme pas.

N'ayant jamais écouté la moindre note de ce groupe avant de recevoir ce skeud et n'ayant pas plus que ça l'envie de m'y attarder plus que nécessaire, je ne saurais vous dire si celle-ci à connu une grosse évolution depuis la sortie du premier album. La kronik de Shaka de l'époque évoquait un love metal à la HIM / TO DIE FOR / ENTWINE. A l'écoute de cette cuvée 2014, deux choses sont sûres : le groupe n'a pas radicalement changé son fusil d'épaule, le style pratiqué peut toujours s'apparenter aux groupes cités plus haut. VLAD IN TEARS n'a pas non plus durci le ton, la part du metal dans sa musique aurait même sans doute encore un peu rétréci au profit d'une musique un peu plus pop ou lorgnant parfois un peu du côté de MARILYN MANSON. Les changements de line-up qu'a subi le groupe avec notamment le départ d'un des trois frangins Vlad, l'intégration d'un batteur roumain et d'un guitariste australien et la relocalisation du groupe, originellement italien à Berlin, sans doute pour profiter d'une scène gothique rock plus active, ne sont sans doute pas étrangers à tout cela.

Je ne sais pas si cela toujours été le cas mais sur cet album, l'accent est mis sur l'efficacité. Le groupe essaye sur chaque titre de nous sortir, une mélodie, un refrain ou un riff catchy et ça marche pas trop mal. Dès la seconde écoute certaines mélodies nous reviennent immédiatement en tête. Cependant ça ne vole pas très haut. Le groupe a beau essayer d'apporter quelques petites touches originales comme par exemple les sonorités orientales sur "Die Today", ou des variations dans le chant avec ici ou là des effets sur la voix, tout cela sent le réchauffé, le déjà entendu cent fois et n'apporte rien de bien neuf à une musique qui sonne ici vraiment désuète. Ce n'est pas la présence de la reprise de "Comme d'habitude" de Claude François ou plus exactement de "My Way" en version Frank Sinatra qui risque de dépoussiérer ce skeud dans lequel il n'y à vraiment pas grand chose à sauver même pas la pochette, vraiment moche.

Je ne sais pas qui cet album peut vraiment intéresser... Les amateurs de gothic metal trouveront bien mieux à se mettre sous la dent, d'autant que la part de metal n'est pas bien lourde dans cet album que je qualifierais plus de gothic rock voire même de gothic pop. En gothic rock, on trouve également bien mieux à commencer par l'excellent album de SOROR DOLOROSA qui commence certes un peu à dater mais dont je ne me suis toujours pas remis. Bref ne perdez pas votre temps avec ce truc.




Rédigé par : Sheb | 07/20 | Nb de lectures : 8304




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker