VISIGOTH - The Revenant King (Metal Blade) - 10/04/2015 @ 07h38
La première fois que j'ai entendu parler de Visigoth c'était il y a de cela quelques mois au moment de l'annonce de la sortie de leur premier album, chez Metal Blade. Un label qui n'est pas passé à côté de la vague de revival heavy metal en ayant signé les Portrait, RAM et autre Noctum ; comme son nom et le visuel de « The Revenant King » peuvent le suggérer (sans oublier évidemment les titres des morceaux et par extension les paroles), Visigoth donne dans le heavy/power metal épique, conseillé aux fans de Manilla Road, Manowar, Grand Magus et même Iced Earth.

Bien qu'il est fort probable que ces groupes soient des influences pour la formation originaire de Salt Lake City, Visigoth ne possède pas l'approche brute et unique d'un Manilla Road ou le côté purement fédérateur de Manowar (même si ce premier album est loin de manquer de passages mémorables). Avec « The Revenant King », le groupe n'hésite pas à dévoiler un album tutoyant l'heure de musique, à l'aide de 'seulement' 9 titres dont une reprise de... Manilla Road, le très célèbre « Necropolis » n’excédant pas les 3'30. Une cover que je trouve relativement fidèle à l'originale, autant énergique mais un poil plus 'propre'. Il s'agit peut être là d'un des aspects sur lesquels j'aurais des choses à redire concernant Visigoth, le côté un peu trop clean, m'évoquant les derniers Grand Magus. Les tonalités de la voix de Jake Rogers (qui physiquement me rappelle en plus un peu le père JB avec 10/15 années en moins) ne sont d'ailleurs pas étrangères à ce ressenti. Son chant est très bon, évocateur et appuyant les mots avec précision ; il ne paraît pas du tout décalé avec le reste des instruments, je lui trouve cependant un léger manque de puissance et de profondeur. Toutefois, en étant à plusieurs reprises rehaussé de chœurs guerriers -plus de douze personnes sont créditées aux backing vocaux !-, avantagés par le mixage ou en prenant des chemins plus mélodieux (« Blood Sacrifice »), le chant de Jake trouve toujours sa place au sein de Visigoth, par sa clarté et sa justesse.

Et si la production ne me paraît pas toujours très organique (malgré l'association Andy Patterson/Alan Douches derrière les manettes), les compositions tiennent largement la baraque, malgré quelques longueurs évitables (les compos allant de 5min à près de 10', excepté la reprise citée plus haut). « The Revenant King » se veut fort heureusement être un album riche dans ses approches musicales, exprimant un heavy mid-tempo viril de bonne tenue (ce « Mammoth Rider » particulièrement entraînant doté d'un break succulent à partir des 3'10, qui doit déjà cartonner en live) ou un heavy/power bourré d'énergie, plein de bravoure (« Dungeon Master », « Creature of Desire »). Le non moins guerrier « Iron Brotherhood » dont Manowar serait assez fier et autre « Vengeance » sont des compositions plus alambiquées qu'elles ne laissent paraître, offrant notamment plusieurs changements de rythme tout en gardant en permanence un 'esprit' heavy metal. Très juste musicalement, Visigoth ne déçoit pas dans la teneur des riffs, souvent catchy, ou dans des soli privilégiant une rapidité d'exécution agréable à l'oreille (« Blood Sacrifice »). Preuve 'ultime' de l'implication du groupe dans le processus de composition, reste sans doute le long final « From the Arcane Mists of Prophecy », pas à un rebondissement près ; l'apparition de violons tenus par les charmantes Kim Pack et Sarah Pendleton de SubRosa, le gros riff dégainé peu avant 5'00 entraînant tout le monde sur le sentier d'un heavy conquérant, progressivement suivi par des arpèges assez classiques idéalement délivrées, laissant ensuite place à une ultime solo bien 'manché' et enfin une conclusion 100% doom amenée sur un plateau. Peut être pas la pièce épique la plus excitante qu'il soit, son déroulement n'en reste pas moins très réussi et témoigne d'une qualité d'écriture indéniable.

En définitive, si vous voulez du heavy/power metal épique dans la veine de Battleroar et Grand Magus plutôt que Manilla Road, Visigoth présente plus d'un argument convaincant ; un groupe qu'il va falloir définitivement suivre de près et ça ne me surprendrait pas de les voir décrocher une première partie d'un prestigieux groupe, qui tournerait en Europe dans les prochains mois.




Rédigé par : gardian666 | 15,5/20 | Nb de lectures : 9085




Auteur
Commentaire
onenagros
IP:78.198.76.15
Invité
Posté le: 10/04/2015 à 19h55 - (116481)
Dans le genre, rien entendu d'aussi bon depuis un bout de temps !!!! Assurément dans mon top 10 2015 !!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker