VINTERRIKET - Gebirgshöhenstille (Displeased/Season of Mist) - 12/06/2008 @ 09h16
Beaucoup le savent: je ne suis pas un amateur d'ambient. Les albums remplis de "bruits de micro-ondes et d'aspirateurs" (copyright Wasted) ne répondent pas à ma croisade personnelle en matière de musique. Toutefois, je ne crache pas sur quelques projets heavenly, indus ou même tribal. Quel que soit le style d'ambient, on peut constater une recherche constante du genre pour le travail des sonorités pour s'ouvrir à une autre dimension musicale, principalement sur la base d'instruments électroniques.

Et Vinterriket s'inscrit tout à fait dans cette démarche, inondant le marché depuis le début du siècle avec une tétra-chiée d'albums qui se ressemblent tous, avec le même visuel et avec la même musique. S'il est très difficile de posséder toute la discographie du projet (toujours limitée, évidemment), il est quasiment impossible de ne pas trouver du Vinterriket dans toute bonne distro metal. Cela ne va pas s'arranger avec la signature du projet chez Displeased, qui va probablement se faire un plaisir de rééditer tout le bazar, comme pour Striborg. Et cela ne peut qu'interroger sur le lien qui unit Christoph Ziegler au monde du métal extrême, et surtout sur sa popularité dans la faune black metal. Pourquoi Vinterriket et pas Vangelis (exemple fortuit, vous pensez bien)?

Peut-être parce que Ziegler s'occupe également des plages de transition chez les Grecs de Nocternity. Officiellement, du moins, car Nocternity n'a pas sorti grand-chose avec lui. Non, car le succès du one-man band allemand est antérieur à cette embauche. Le bonhomme fut également guitariste dans Graven, ce qui ajoute six cordes à son arc mais ne répond toujours pas à notre question. Peut-être parce que Vinterriket a commis de nombreux splits, sauf qu'il ne l'a pas fait avec des groupes assez connus pour répandre autant sa réputation. Peut-être alors parce que Ziegler a tenu le label Neodawn Productions, bien qu'il se soit principalement contenté de s'autoproduire. Peut-être parce que Ziegler fait masteriser ses productions en Norvège, là où il fait froid. Peut-être pour tout ça, ce qui est déjà pas mal pour attirer l'attention. Peut-être aussi tout simplement parce que Vinterriket exprime dans les longues nappes de son ambient minimaliste toute la mélancolie qui habite le black métalleux en quête d'atmosphères funestes, en quête d'un voyage dans un monde brumeux et fantastique.

Usant essentiellement de son synthé, le royaume de l'hiver étend son ombre le long de très longues pistes qu'il faut suivre les yeux fermés. Sur les six nouvelles pistes de près de dix minutes chacune, le chemin est facile à suivre. Il reste même fortement balisé comme sur une piste verte, car Vinterriket écrit toujours un peu le même morceau, avec les mêmes sonorités (piano, le son mystique qu'on retrouve chez Nocternity). On peut faire ce reproche à d'autres groupes évidemment. Comme Summoning par exemple. Sauf que même Summoning s'impose plus de variations de sonorités, plus de variations de tempo. Vinterriket reste droit dans ses bottes. Imperturbable dans son élan. Ca peut paraître parfois très long. Très.
Vinterriket, c'est surtout le royaume de la ronde jouée à tempo 80. Même en voulant se laisser bercer, c'est un peu pénible d'avoir l'impression de tourner en rond dans un titre qui n'en finit pas. Sur le temps, comme un métronome. Tac tac tac tac.

Et quand la guitare électrique s'en mêle, c'est dans un semblant de black dépressif, au début salvateur puis finalement assez peu convaincant. La prédominance du clavier et les riffs me donnent furieusement envie d'écouter mes vieux Paradise Lost. Le dernier titre me fait même penser à une mélodie d'Orphanage (je vous jure). Seule la batterie place quelques contre-temps de double dans des compos rigides et froides, où chaque intervention de piano ou de guitare acoustique vient se caler sur la lente procession du synthé. Sur le temps. Imperturbablement. Tac tac tac tac.

Du coup, je m'interroge toujours sur le lien qui unit Vinterriket à l'ambient et au metal. Sans réellement travailler sur les sonorités ou proposer une recherche musicale approfondie, Vinterriket peut-il séduire un pur amateur d'ambient, genre qu'on croit à tort dénué de rythme et d'énergie? En proposant quelques titres black assez mornes, Vinterriket peut-il réellement séduire l'amateur d'art noir? Apparemment, oui. Il est probable que cet amateur trouverait bien mieux en fouillant au plus sombre de l'ambient. Mais il est aussi fort probable qu'il n'en prend pas la peine. Et Vinterriket profite bien de son originalité à ce niveau-là. Imperturbable. Tac tac tac tac.

http://www.vinterriket.com - 282 visite(s)

Gipfelpforte (extrait) - 197 téléchargements


Rédigé par : Prince de Lu | 08/20 | Nb de lectures : 10768




Auteur
Commentaire
DARK RABBIT
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2008 à 10h07 - (58140)
Un peu court l'extrait pour se faire une idée !! ça à l'air très zen !!!

tetragrammaton
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2008 à 10h08 - (58141)
avec Striborg...il sont médailles d'argent de la scène ! un disque hyper faible sans travail ni création.



...
IP:90.0.154.191
Invité
Posté le: 12/06/2008 à 10h55 - (58146)
Pourquoi le chroniqueur chronique ce style de musique si il ne l'apprécie pas ????

Y a un truc qu'est pas logique chez VS...

Prince de Lu
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2008 à 11h09 - (58148)
Parce que j'en écoute un peu (c'est écrit, hein) et parce que personne d'autre ne voudrait écouter ce bidule. Maintenant, il y a suffisamment d'éléments dans la chronique pour te faire une idée.

neurosien
IP:79.83.233.159
Invité
Posté le: 12/06/2008 à 12h35 - (58151)
Bas moi , j'adore Vinterriket . Cette ambiance de paysage froid , j'apprecie . C'est sur que ça va pas plaire à tout le monde . Donc je te comprend " Prince de Lu " . Donc je metterais 15/20 .



neurosien
IP:79.83.233.159
Invité
Posté le: 12/06/2008 à 12h35 - (58152)
Bas moi , j'adore Vinterriket . Cette ambiance de paysage froid , j'apprecie . C'est sur que ça va pas plaire à tout le monde . Donc je te comprend " Prince de Lu " . Donc je metterais 15/20 .



neurosien
IP:79.83.233.159
Invité
Posté le: 12/06/2008 à 12h35 - (58153)
Bas moi , j'adore Vinterriket . Cette ambiance de paysage froid , j'apprecie . C'est sur que ça va pas plaire à tout le monde . Donc je te comprend " Prince de Lu " . Donc je metterais 15/20 .



neurosien
IP:79.83.233.159
Invité
Posté le: 12/06/2008 à 12h36 - (58154)
Bas moi , j'adore Vinterriket . Cette ambiance de paysage froid , j'apprecie . C'est sur que ça va pas plaire à tout le monde . Donc je te comprend " Prince de Lu " . Donc je metterais 15/20 .



neurosien
IP:79.83.233.159
Invité
Posté le: 12/06/2008 à 12h36 - (58155)
Bas moi , j'adore Vinterriket . Cette ambiance de paysage froid , j'apprecie . C'est sur que ça va pas plaire à tout le monde . Donc je te comprend " Prince de Lu " . Donc je metterais 15/20 .



Jean Kulasek
IP:81.252.163.181
Invité
Posté le: 12/06/2008 à 14h27 - (58160)
@ Neurosien : comment ?

Ca c'est le genre de groupes pour lesquels certains mecs sont prêts à payer 150 € pour avoir la cassette enregistrée de la démo 1985 (enfin 2006) sur eBay.

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2008 à 14h42 - (58162)
@... c'est toi qui est pas logique !
Pourquoi un chroniqueur non habitué à un genre de musique bien précise ne pourrait pas donner son avis donnant ainsi à reconsidérer une oeuvre sous un oeil nouveau ?
Avec un raisonnement comme le tien, ça finit vite en république bananière.

Sinon, disque inutile !



ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2008 à 16h41 - (58170)
j'aime bien les passages Black, mais alors le reste est looooooooooong...

il pourrait pas nous ressortir un disque 90% Black comme "Der Letzte Winter - Der Ewigkeit Entgegen"?



Skeksis
Membre enregistré
Posté le: 15/06/2008 à 17h32 - (58332)
Youpimatin -> n'exagérons rien... perso si c'était shaka qui chroniquait les disques de mes groupes préférés de black ça fait longtemps que j'aurais banni vs de mes consultations quasi-quotidiennes...
De plus l'avis de quelqu'un qui s'y connaît un minimum est bien plus éclairant pour celui qui s'y connaît également, car le chroniqueur peut établir des comparaisons avec d'autres groupes/albums et pas seulement donner son avis sur le genre pratiqué, ce qui n'aurait strictement aucun intérêt.

Bien sûr, on en est loin ici et il m'a semblé au fil de mes lectures que PdL avait toute légitimité à chroniquer ce genre de disques.

Sinon, j'avais pas mal aimé un vieil album de vinterriket, mais il me semble que c'est de plus en plus abscons et minimaliste, en tous cas l'extrait proposé ressemble à une blague... mais j'essaierai quand même.

...
IP:90.57.94.121
Invité
Posté le: 15/06/2008 à 17h41 - (58334)
A youpimatin;

Avec ce genre d'attitude, on serait capable de coller un 5/20 au dernier Darkspace.

Donnez des chroniques a ceux qui en sont le plus apte me semble normal, si PdL était le plus apte a chroniquer cela autant pour moi mais bon...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker