VIKINGORE - Wolves in the Battlefront (Noisehead) - 12/06/2014 @ 08h01
Passé jusqu’alors au travers de mon radar détecteur de metal, Vikingore est… espagnol. Son thème de prédilection (culture viking, croix celtique…) peut surprendre mais passons. On peut parfaitement admettre que les scandinaves n’ont pas le monopole de la culture viking et des sentiments sombres. Pour son premier album, Vikingore nous emmène à l’aventure.

Le death de Vikingore est atypique. Mâtiné de pagan, il accouche d’un résultat étonnant mais guère enthousiasmant. Si le son est chaud, plutôt rond, si la voix est relativement agressive, plutôt typée death mais sans être particulièrement brutale ou remarquable, la musique ici proposée lorgne souvent également vers le heavy et vers le thrash. Vers Amon Amarth aussi et dans ma bouche, ce n’est pas un compliment.

"The Wrath", le premier titre, regorge ainsi de solis heavy, de ponts aériens tout en étant fondé sur une dynamique relativement intéressante. Cette construction se retrouve sur le second morceau – "Ymmir’s disembowelment". La voix y prend alors des intonations typiques des grandes heures scandinaves, l’attaque des guitares se fait plus death, plus lourde. Seule la batterie, qui sonne parfois comme un assemblage aléatoire de cartons usagés et de boîtes en plastique, déçoit (sur "Feasting upon the butchered" également).

Les arrangements ne sont pas légion, la musique est plutôt basique, mais ils existent comme en témoigne le début de "Justice’s fall". Le mid-tempo n’est pas non plus très fréquent, ce que l’on peut regretter tant le groupe propose alors, dans ce rythme, des choses souvent plus intéressantes que lorsqu’il cherche à bastonner. L’insertion de mélodies permet au titre de respirer, lui offre plus de contrastes et l’impression de ne pas ressembler comme deux gouttes de chouchen à son petit frère (par exemple également, "The witchery").

Car là est, à mon sens, le problème majeur de Vikingore. Aucun morceau ne ressort vraiment, rien n’affleure qui n’est déjà été entendu mille fois. Les structures sont basiques et sans trop d’inspiration, la voix n’est guère originale et le mélange pagan/death est trop homéopathique pour qu’il en ressorte quoi que ce soit de remarquable. Plus généralement, on a l’impression d’entendre un générique d’Amon Amarth.

Quant à l’artwork, horrible, il ne va pas arranger les choses… Un album à réserver aux curieux de la scène espagnole mais qui confirme, pour ma part, qu’en death comme en black, elle ne propose décidément pas grand-chose de pertinent…



http://www.vikingore.es/ - 134 visite(s)


Rédigé par : raziel | 10/20 | Nb de lectures : 10970




Auteur
Commentaire
Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 12/06/2014 à 13h58 - (112520)
En plus d'Amon Amarth, je trouve qu'il y a un petit quelque chose de Transylvanian Hunger de Darkthrone dans le morceau en écoute. Pour ce qui est de l'artwork, sans être exceptionnel, je ne le trouve pas si horrible que cela...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker