VESEN - Goat Carcass Rising (Axiis) - 25/01/2012 @ 08h29
Encore de nos jours, il est épuisant de voir à quel point tout est black. Je ne saurai dire si le black est vendeur ou porteur d'une image de rébellion auprès d'un certain auditoire, mais le genre est foulé aux pieds avec toutes les semelles possibles. Dès qu'un groupe pousse un peu la disto, se met à vociférer de manière rocailleuse ou porte une cartouchière, ça devient "black metal". Comme si le black metal avait l'apanage exclusif du trémolo, du hurlement ou du mauvais goût vestimentaire. Le groupe de rock/metal Djerv se retrouve coloré de black sans la moindre raison. Le moindre coreux qui joue un riff en aller-retour fait du black. Le groupe de thrash qui se considère plus violent que son voisin de palier se revendique black. Je me souviens que même le groupe de pagan metôôôl russe Arkona avait été étiqueté black à cause des vocaux de Masha. Misère...

Vesen est dans la catégorie thrash avec un vocaliste un peu guttural (genre Vreid). Pour un amateur de thrash qui saurait discerner les subtilités entre deux albums du genre, ça pourrait passer. Avec leur ânerie d'étiquette black sur toute la promo, le CD du troisième album des Scandinaves a atterri sur l'espace anarchique que j'ai encore l'affront d'appeler un bureau et ça va beaucoup moins bien se passer pour eux.

Les Norvégiens de Vesen partent avec un bonus de blackisation de par leurs origines. Ils auraient peut-être pu proposer un thrash à tendance black. Mais Vesen donne dans le thrash old school, ce "thrash à papa" qui fait vibrer les quadragénaires biberonnés musicalement pendant les années 80 et les boutonneux qui s'intéressent au revival à la mode. Ce n'est pas du tout un défaut de faire du thrash à papa, hein. C'est simplement un constat pour tenter de vous guider. M'étant lassé du thrash il y a presque vingt ans, je ne connais hélas que mes classiques. C'est toutefois suffisant pour vous dire que Vesen fait simplement du sous-Slayer. Même pas de l'énergique à s'arracher les boyaux, juste du sous-Slayer tout plat. Il est possible que les titres soient explosifs sur scène, mais sur album c'est téléphoné et chiant. En plus, je déteste les refrains avec les chœurs de supporters comme sur le premier Meshuggah, là je suis servi. Vesen a rameuté trois mecs pour l'occasion, c'est la fête de la bière. L'enregistrement est bien fichu, le groupe maîtrise ses compos (bien que "AK-47" me fait saigner des oreilles à chaque écoute) mais le contenu est finalement aussi cheap que le livret et la pochette le laisse augurer.


Rédigé par : Prince de Lu | -/ | Nb de lectures : 10959




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker