VERTIGO STEPS - Surface/Light (Ethereal Sound) - 10/07/2012 @ 07h14
Marre du Metal de bourrins ? Faisons une petite pause le temps d’une chronique d’un disque un peu plus atmosphérique. Surface/Light est le troisième album du groupe portugais VERTIGO STEPS formé en 2007. Groupe possédant une structure particulière vu qu’il s’agit d’un duo (Bruno A. pour tous les instruments, Niko Mankinen pour le chant) accompagné sur album de nombreux guests, ce qui fait de VERTIGO STEPS un groupe à l’envergure internationale. Au programme, pas de Metal qui tache mais plutôt un Rock à la fois progressif, atmosphérique et Post. Une sorte de croisement entre du KATATONIA période Last Fair Deal Gone Down, des groupes type ANATHEMA ou GREEN CARNATION ou PORCUPINE TREE, ou encore du Post-Rock de facture plus classique. Du chant clair à gogo, des envolées mélodiques, des claviers, des grattes acoustiques, et toute la panoplie du genre se retrouve au sein de Surface/Light, avec juste quelques riffs plus durs ici et là.

VERTIGO STEPS se montre bien gourmand et nous livre un Surface/Light qui allonge 13 morceaux pour 55 minutes au total. C’est à mon goût un peu trop pour un genre assez coolos, surtout que nous n’avons pas droit à de longues plages atmosphériques mais plutôt à une suite de titres voulus digestes et faciles à aborder. Les structures et arrangements sont variés mais Surface/Light s’essouffle assez vite, avec quelques morceaux qui sont de trop, comme "Disappear Here" et "Helsinki" qui d’ailleurs se ressemblent assez. Il y a pourtant quelques plages qui retiennent l’attention dès la première écoute. On flashera donc sur le plus dynamique et accrocheur "The Hollow", l’épique "Tonight I Died, Tomorrow I’ll Live" avec un chant clair superbe et des ambiances pouvant évoquer ATOMA, ou encore le final "The Porcupine Dilemma". Le groupe sait varier son propos, avec des incursions d’éléments originaux tout au long de Surface/Light, comme du chant féminin ("Vertigo Dawn") ou des passages IDM/dub bizarres accompagnés de chants enfantins ("Schadenfreude"). VERTIGO STEPS nous propose également une reprise de "Nothing At All" de ROB DOUGAN avec un chant à la MUSE, et un single très atmosphérique et prenant avec "Someone (Like You)", bardé de grattes très lourdes après une intro plutôt ambiante.

Si vous appréciez ce genre de Metal plus Rock que Metal, avec une forte emphase sur l’aspect atmosphérique et les passages Post-Rock, cet album de VERTIGO STEPS sera fait pour vous. Rien de révolutionnaire ici, juste un petit album pour les amateurs de ce style « calme » qui garde pourtant une filiation évidente avec le Metal. Quelques morceaux sont particulièrement bien torchés, mais dans l’ensemble Surface/Light devient vite lassant, avec des chants clairs assez inégaux en fin de compte, malgré une prod parfaite. Un album sympathique et rafraîchissant pour l’été caniculaire qui s’annonce (ou pas), mais sans plus à moins d’être mordu de ce style de Rock/Metal atmosphérique, ou de se faire un petit plaisir coupable entre deux skeuds de Slam Death…

http://www.facebook.com/vertigosteps - 273 visite(s)

Chaîne YouTube - 78 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 13.5/20 | Nb de lectures : 11240




Auteur
Commentaire
XXuK
Membre enregistré
Posté le: 12/07/2012 à 11h27 - (102942)
Sans être mauvais, je ne suis pas convaincu par cet album...



jean
IP:91.44.75.37
Invité
Posté le: 24/10/2013 à 17h59 - (109635)
album simplement fantastique... comme tout les autres Reviews remarque!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker