VERBAL RAZORS - Misleading Innocence (Dirty Guys) - 15/04/2016 @ 07h32
En 2014, Verbal Razors avait conquis bien du monde à l'aide d'un self-titled album, joli condensé de crossover thrash pas original pour un caillou mais foutrement entraînant sur tous les plans.

Environ deux années plus tard, les tourangeaux remettent le couvert dans des proportions encore plus concises, 10 titres au lieu de 13, et ainsi 10 minutes de musique en moins au compteur, "Misleading Innocence" n'atteignant pas les 25 au total ! Exceptée la piste finale, toutes les nouvelles compos tournent entre 2'00 et 2'30 ; Verbal Razors n'est donc clairement pas là pour perdre du temps en route et nous le fait bien comprendre.

Riffs plus appuyés et saignants ('Dendrobate' et 'Plastic Preacher' ont un petit côté Slayer pas déplaisant, sur certaines phases), tempos fonceurs toutefois dotés de nuances et lignes vocales qui voient inlassablement Simon (ex-Nine Eleven) distiller hargneusement ses propos, le groupe affiche une recette attendue où l'exécution a son importance.

Difficile de s'ennuyer sur "Misleading Innocence", d'autant que Verbal ne se contente pas de jouer 10 fois le même titre. Avec un minimum d'attention, son écoute écarte tout sentiment de monotonie. A l'image du feeling rock'n'roll de l'excellent 'Contradiction' (je lui trouve un air motörheadien), du tubesque 'No Escape' (qui se permet un break instrumental presque surprenant par la façon dont il arrive) ou encore d'un 'The Answer to Everything' pas vraiment linéaire dans sa construction et le choix des tempos. Mention au batteur particulièrement en vue ici (de même que durant le hit 'Plastic Preacher'). L'intro mid-tempo du final 'This is not my World' vient à 'surprendre' légèrement, tellement l'on finissait par s'habituer aux rythmiques explosives. Mais Verbal offre par la suite une phase crescendo attendue, nous poussant une ultime fois à headbanguer (ou au moins faire mine de bouger).

Et puis il y a vraiment pas à dire, qu'est ce que les riffs sont bons ! Consistants, vifs, catchy, tout cela à la fois rendant l'ensemble bien attractif et surtout efficace ('Of Mass and Men', 'Fashion Way of Lies'). Les plans d'inspiration hardcore/punk se marient et se fondent au ressenti thrash ('V.I.P.' ici pour Very Idle Person) de manière très naturelle, histoire de pimenter convenablement le résultat.

A mes oreilles, Verbal poursuit sans soucis son bonhomme de chemin, assénant un 'thrashcore' savoureux dans son genre et tellement pas prise de tête.



Facebook Verbal Razors - 89 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 15,5/20 | Nb de lectures : 6085




Auteur
Commentaire
Francis Hallal
IP:82.225.147.60
Invité
Posté le: 15/04/2016 à 09h20 - (119842)
Franchement mortel à tout point de vue. Il y a une vraie fraicheur dans le travail sur les compos, qui met leur classicisme au second plan.
Et le chant keupon est parfait !!! Bravo



Gus
IP:82.248.137.167
Invité
Posté le: 15/04/2016 à 16h13 - (119849)
Excellent album, gros coup de frais dans le crossover thrash.

Et groupe absolument génial en live !

chemikill
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2016 à 00h01 - (119870)
J'aurais adoré vous voir ouvrir pour Coroner à chauny le week-end prochain! Excellent album, merci les aminches, vous dechirez tout.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker