VENGEANCE - Démo (Autoproduction) - 13/05/2013 @ 08h20
VENGEANCE, groupe angoumoisin, est né en 2010 des cendres de KILL YOURSELF AND DIE. Suite au départ du bassiste Sam, le groupe a recruté le bassiste de GRÜNT GRÜNT et a décidé de changer de nom, pour devenir VENGEANCE. Le quintet nous propose sa première démo, un concentré de rage et d’impulsivité, pour une démo qui sent bon l’underground.

Je vais être honnête : cette démo est une réussite. De la hargne, de la rugosité et des hurlements : VENGEANCE propose une zik agressive, honnête, compacte, viscérale.

VENGEANCE œuvre dans une sorte de FastCore, un truc qui sent bon le début des années 90, lorsque le powerviolence n’existait pas encore, et que le HardCore et le Punk fricottaient ensemble ; ils créeront un sale rejeton qui partira en couille dans l’une des meilleures voies possibles, que certains appelleront alors FastCore.
VENGEANCE évoque DESPISE YOU, INFEST (les ricains)ou CAPITALIST CASUALTIES, avec des notes plus Grind rappelant LYCANTHROPHY ou AGORAPHOBIC NOISEBLEED.

Guidé par les hurlements arrachés de Marie et de Thomas, VENGEANCE balance ses 12 titres en 10 minutes. Les morceaux sont courts et expéditifs, et mettent en avant l’urgence musicale. Tibo, le batteur (qui hurle aussi), se complait dans des rythmiques assez simples, mais outrageusement efficaces. Les temps oscillent avant tout du rapide au très rapide, entre blast, blast-beats et rythmes Thrash.
On sent une légère couche D-beat par-dessus certains morceaux, même si on ne peut pas franchement y voir de réels liens musicaux.

Niveau gratte, Romain met en avant le bon vieux Punk/Hardcore des familles, avec un résultat percutant, mais qui pourrait l’être à mon avis encore plus. Facile à dire, mais je pense vraiment que VENGEANCE gagnerait à rendre ses riffs un peu plus accrocheurs encore, à la façon d’un DISRUPT ; cela décuplerait l’impact de leur zik.
En attendant, et couplé avec la basse grondante du nouveau venu Bert, l’énergie directe prédomine, et produit 12 morceaux vraiment dévastateurs.

Une couche Powerviolence se greffe par-dessus les aspirations Fastcore, et rend cette démo bien plus violente et rageuse qu’un hommage à la scène des années 90. VENGEANCE n’est pas sans rappeler les excellents YATTAÏ, originaire du même bled ; mais avec pour YATTAÏ une nette préférence pour le côté Grind, tandis que VENGEANCE reste ancré dans un FastCore virulent.

J’ai beaucoup aimé cette démo, car j’y ai ressenti un gros feeling Punk/Hardcore, musicalement et conceptuellement. On sent que VENGEANCE se contrefout des tendances et des aprioris, et qu’ils ne cherchent pas spécialement à être carré ou pro. Ils aspirent avant tout à retranscrire l’urgence et l’impulsivité qui les anime, et le résultat est sur ce point totalement à la hauteur.

Certes, le groupe en est encore au stade de la démo. Mais l’expérience des membres est palpable, et cela s’en ressent, jusque dans le son, qui reste très UG, avec toutefois un équilibre réel. Le son est agressif, cru, mais puissant pour en prendre plein la gueule.

Séduisant avant tout grâce à son authenticité, et pourvu d’une rage sublimée par le trio vocal, cette démo renoue avec les instincts primaires qui sommeillent en nous ; c’est un appel à la révolte, une incitation à bouger son cul et secouer sa crinière en rythme.
Vraiment, j’ai été séduit, et j’attends avec impatience la suite des aventures discographiques de VENGEANCE.

Démo en ECOUTE INTEGRALE - 205 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 4/5 | Nb de lectures : 12849




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker