VAMPIRE - Vampire (Century Media) - 14/08/2014 @ 08h29
Découvert via une démo caverneuse il y a un peu plus de deux ans, les Suédois de VAMPIRE nous proposent aujourd'hui leur premier album éponyme via Century Media. Formé en 2011, ce groupe Death/Thrash old School et décomplexé, affirme néanmoins un certain désamour envers la scène Death Suédoise des années 90's, les combo type IN FLAMES et consorts ne trouvant pas résonance dans le cœur de ses musiciens aux patronymes improbables... mais pas si inconnus que ça.
Hand of Doom, Black String, Command et Ratwing vous proposent donc un petit agglomérat de Death horrifique (selon leur propre appellation) assaisonné d'une bonne dose d'énergie limite Crust. Miam...

J'étais assez impatient à l'idée d'écouter ce disque, les divers extraits que j'avais pu écouter à droite et à gauche (et tout particulièrement l'excellent "The fen") m'ayant donné de bons espoirs quand à la qualité supposée de la galette. Alors même si au final, ce premier album n'est pas aussi bon et caverneux que ce à quoi je m'attendais, il remplit largement le cahier des charges et augure d'un avenir radieux pour l'avenir du groupe. Envoyez vous un petit "Orexis", vous devriez rapidement comprendre...
J'ai cru lors des premières écoutes que cet album serait rapide à digérer et à assimiler. Mais plus j'accumulais les écoutes et plus je découvrais de petits détails qui chatouillaient mes zygomatiques et aiguisaient mon attention. Bien sûr, nous n'avons pas affaire à un CYNIC, mais le travail efficace des musiciens, et tout particulièrement du guitariste BLACK STRING (quel nom mes amis !), revêt un petit côté addictif assez surprenant au fil des écoutes.
Le bougre mêlent en effet les mélodies plaintives et déliquescentes du Black à la lourdeur d'un Thrash/Death plus massif et solide. Porté sur le gore, l'horreur et le sang, VAMPIRE propose des ambiances morbides et noires où rien n'est cependant sacrifié à l'énergie et l'efficacité des chansons. Durant entre 3 et 5 minutes, les cantiques filent à l'essentiel, et même si elles n'ont pas toutes la même force de frappe, l'album passe vraiment bien.

Ce qu'il y a peut être de plus gênant dans l'écoute de ce premier album, c'est cet espèce de Ronron répétitif qui à tendance à squatter lorsque le groupe n'est pas au meilleur de son inspiration. En effet, si certains titres sont excellents de bout en bout, d'autres ressemblent davantage à des montagnes russes où le bon côtoie le moyen et où on finit par bailler aux corneilles en attendant qu'une Vampire un peu plus cochonne fasse son apparition.
Toujours au rayon des reproches, je regrette un peu aussi que le son général ne soit pas plus crade (comme sur la démo...) et que la guitare ne soit pas mise un peu plus en avant (Sur l'intro de "The fen" les accords soutenant les arpèges en sont le malheureux exemple). Soulignons cependant que si le son n'est pas parfait, il possède un vrai cachet "musique extrême 80's" où se mêle le coté éthéré du Black Metal originel, l'énergie du Thrash et la méchanceté du Death. Avec sa guitare accordée standard (fait de plus en plus rare dans les musiques brutales), sa batterie dynamique et son chant black vaporeux mixé très en avant, la machine à voyager dans le temps VAMPIRE nous transporte à une époque où VENOM, BATHORY régnaient en maîtres sur le metal extrême (pourquoi je dis "régnaient" ? c'est toujours les rois !) et où les frontières étaient un peu plus floues entre toutes les écoles stylistiques.
Le premier morceau "Orexis" montre à lui tout seul cette foire d'empoigne virile où les références se succèdent dans une baston sonore ne révélant pas une originalité manifeste mais un savoir faire efficient directement hérité des anciens. De la débilo/jouissive "At midnight i'll will possessed your corpse" à la pachydermique "Howl from the coffin", VAMPIRE ose le piano sur "Under the grudge", pose une superbe mélodie arpégée sur "The fen", et distille quelques solos "à la papa", notamment sur la furieuse "Jaws of the unknow". Super efficace sur ces dernières chansons, VAMPIRE démontre toute sa conviction et son cœur démoniaque grâce à une interprétation habitée... il suffit d'entendre Hand Of Doom brailler sur "Black deserts" pour s'en convaincre...

L'ambiance sonore étant renforcée par de rugueuses sonorités lucifériennes, les paysages inquiétants et horrifiques agencés par VAMPIRE ne manquent au final ni de pèche, ni de cohérence par rapport au concept du groupe.
De l'artwork au visuel du groupe, et du nom des musiciens aux paroles des chansons, tout colle à merveille dans ce groupe un peu "rococo" qui assume pleinement son statut rétro quitte à déraper un peu sur les plates bandes du "Kitsch", l'horreur générale nous arrachant alors un petit sourire, comme dans bon nombre de production de série Z des Eigthies. Jouissif et bien écrit, ce premier album bien old School de VAMPIRE ravira les amateurs de "jeunes" qui font du vieux son quand il laissera froid ceux qui regrettent que le metal ne soit pas plus novateur.




Rédigé par : Pamalach | 14,5/20 | Nb de lectures : 11313




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2014 à 10h59 - (113211)
Un album qui sent bon les 80's, sans aucune prétention mais qui se laisse écouter avec plaisir même si certains passages sont un peu plus faibles que les autres.

Une bonne sortie bien agréable malgré un petit manque d'homogénéité



Skay
Membre enregistré
Posté le: 15/08/2014 à 16h29 - (113236)
Ce que j'avais écouté m'avait semblé trop basique. A trop vouloir faire du old school, on peut se casser les dents. A réécouter donc, et à tester en live au Fall of Summer.

Mickey
IP:90.33.78.206
Invité
Posté le: 17/08/2014 à 13h25 - (113239)
Quelques relents de Dissection, non ? Sympa.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker