USURPRESS / BENT SEA - Split (SelfMadeGod) - 13/05/2014 @ 07h54
BENT SEA, c’est quand même un line-up de fou, quand on y réfléchit... Le même genre de projet parallèle que LOCK-UP, monté par des mecs talentueux et pourtant déjà bien occupés avec leurs groupes respectifs.
Le même genre de groupe qui te balance un Grind instinctif et primaire, un truc simple et direct, à l’ancienne. La bande à Dirk Verbeuren (Soilwork, Scarve, Anatomy Of I) n’a pas la même expérience que celle de Shane, mais il émane de ces 8 titres une désinvolture fort plaisante.

Premier Ep du groupe gravé sur vinyle et cd (Tankcrimes avait sorti Noisetalgia en K7 uniquement), "Animalist" et ses 10 grosses minutes est une explosion de violence extrêmement intéressante.
SelfMadeGod nous propose donc de découvrir ces nouveaux morceaux de BENT SEA, associé sur ce split avec le Death / Crust à l’ancienne de USURPRESS.

Deux faces, deux groupes, deux identités forts distinctes, pour un résultat très contrasté, où BENT SEA se détache très clairement du lot, sans aucun patriotisme.

Premier groupe à s’exprimer, les suédois de USURPRESS.
Le groupe officie dans un style opaque et grinçant, sorte d’équilibre en un Death Metal rampant et un Crust primitif.
Une fois passée l’intro instrumentale, le groupe balance d’emblée son titre central, ‘A tidal Wave of Fire’, 7 minutes découpé en trois sous-titres distincts. On y retrouve les deux facettes du groupe, avec une nette dominante Crust sur les premières et troisièmes parties du titre (‘Empty Triumphalism’ et ‘The Styx Runs Dry’), tempérés par un morceau intermédiaire beaucoup plus lourd et gras (‘Carved in Filth’), aux mélodies lancinantes et sombre.
Le groupe affectionne le côté Old-school, qui se manifeste à la fois dans le style (riffs typiques, aspect oppressant et crade du Death) et dans le son (merci Erik Sundström pour cette prod’ équilibrée et crasseuse).

Si les passages Crust/Punk s’associent assez bien avec les riffs et hurlements Death, toute la partie du milieu est en revanche beaucoup moins bien branlée. La construction du titre est très intéressante, mais le résultat pèche par un manque complet d’harmonie ou d’osmose entre les différentes facettes.
Le troisième titre ‘City of The Nomads’ est plus basique, mais mieux construit : l’alternance de la facette Crust/Punk est nettement mieux agencée avec les growls et les mid-tempos Death, ce qui lui confère un côté beaucoup plus percutant.

Je dois avouer malheureusement que je m’emmerde un peu à l’écoute de ces 2 titres... Les idées sont présentes, les imbrications stylistiques intéressantes, mais le résultat manque d’âme et de cohérence à mon goût. J'ai l'impression d'écouter des enchaînements stylistiques sans liens entre eux, comme un patchwork désarticulé ; dommage, car il y a de bonnes choses tout de même.

Deuxième groupe de ce split, BENT SEA.
On ne va pas se la raconter, BENT SEA et son line-up d’enculé (Dirk Verbeuren + Sven de Caluwé + Shane Embury !) a tout pour (me) plaire.
Et contrairement à d’autres projets parallèles franchement douteux (qui a dit KILLER BE KILLED ?), ici, le seul mot d’ordre est d’en foutre plein la gueule aux auditeurs, par le biais d’un GrindCore expéditif et vigoureux.
C’est l’essence même de BENT SEA : se faire plaisir et nous faire plaisir, grâce à une musique directe, efficace et surtout totalement honnête.

Toujours porté par l’envie de jouer sans trop réfléchir, Dirk et ses acolytes nous proposent leur vision du Grind, joué avec les tripes, à l’ancienne.
Titres ultra efficaces et percutants, son carré et puissant, riffs basiques et entraînants : le Grind des anglo-belges est simple, mais plaisant.
A l’exception du titre ‘I Am Become Lust’, dont la cassure au milieu du titre rompt le dynamisme extrême de l’Ep, tout n’est que violence et défoulement, porté par des riffs typiques évoquant Napalm Death ou Repulsion.

N’espérez pas de recherche musicale particulière, d’expérimentation ou d’innovation : BENT SEA joue du Grindcore simple, et direct. Les morceaux sont tous percutants, grâce à cette espèce de parfum Old-School qui plane sur ces 8 morceaux. Le parallèle avec Lock-Up est tentant, mais BENT SEA œuvre dans un Grind légèrement plus varié.
Et cette légèreté, cette sensation d’abandon béatifiante, se manifeste totalement.

Comparativement à ‘Noisetalagia’, on ressent d’emblée une plus grande maturité, qui se matérialise par constance dans la qualité, générant une putain d'efficacité (là où le premier enregistrement du groupe semblant encore un peu trop bancal).

Le style de frappe de Dirk participe également à la réussite de cet Ep ; non en raison de son talent (indéniable), mais plutôt en raison de son jeu. On sent que le gaillard est plus technique que bourrin, et malgré tout, la violence se manifeste parfaitement.
Et paradoxalement, même si son jeu avec BENT SEA est assez simple et direct (Grind, quoi…), il subsiste toujours un touché particulier, une violence et une forme de subtilité bien plus ‘Death’ que Grind. On est bien loin du style de Brian Fajardo (PHOBIA) ou de Nico de BLOCKHEADS, pour ne citer qu’eux… Et c’est justement ce qui participe à donner une identité à BENT SEA…

Le chant de Sven quant à lui colle vraiment bien à du Grind, y'a pas à dire ! On le savait, avec ses performances en compagnie de LENG T’CHE, ses cris et growls typiques s’associent terriblement bien avec cette brutalité frontale et rugueuse.

On ne retrouve pas dans BENT SEA la rage suédoise d’un ROTTEN SOUND ou d’un FEASTEM, ni la violence Grindcore de PHOBIA.
BENT SEA, c’est du Grind plus chaud, plus ‘rond’ dans le son, et plus varié. Mais du Grind tout de même.
La perfection n’est pas à l’ordre du jour, et c’est tant mieux pour nous. Seule l’impulsivité compte, et le Grind de BENT SEA en est une manifestation ultra convaincante. J’attends avec impatience de voir ce que pourrais donner un album du groupe, tant ces 8 titres sont furieusement cool !



http://selfmadegod.com/ - 131 visite(s)


Rédigé par : ..::Ju::.. | 7/10 | Nb de lectures : 11481




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker