UNSILENCE - A walk through oceans (Golden Lake Productions) - 22/06/2003 @ 00h28
Quand j'ai lu la biographie jointe à ce CD, je n'ai pas pu m'empêcher de verser une larme. Alors que ce groupe existe depuis plus de 10 ans, il sont souffert de tellement de galères, de contretemps et de déceptions que l'on ne peut pas s'empêcher de les prendre en pitié. Escroqués par les maisons de disques, délaissés au dernier moment par les tourneurs, lachés par le matériel, rien n'a épargné la carrière des anglais de Unsilence. Pourtant, ils avaient été chapeautés par Jamie Cavanagh (le troisième frère) à leurs débuts mais rien n'y à changé. Résultat des courses : 10 ans de métier, deux démos, deux mini-cd, point à la ligne. Que les musiciens qui lisent cette kronik ne viennent plus se plaindre, on trouve toujours plus malheureux qu'eux.
Ce mini-cd est en tout ca une offrande intéressante car, s'il ne comprend que quatre titres, sa durée dépasse quand même les 30 minutes et le contenu mérite également qu'on s'y plonge. A la croisée de My Dying Bride pour la musique et de Lacrimas Profundere pour les vocaux, cette traversée de l'océan se fait de façon assez harmonieuse et sans véritables vagues. Même s'ils n'ont pas la capacité de MDB à rendre leur musique extrèmement sombre, leur métal oscillant entre doom et mid-tempo est agréable à plus d'un point. Avant tout, la production, sobre mais parfaite pour le style, accompagne harmonieusement l'écriture souvent assez simple des morceaux. Il est juste un peu dommage que les vocaux soient un chouia trop mis en avant. Ensuite, les quatre morceaux possèdent chacun des structures assez mémorisables malgré leur longueur assez imposante. Même si c'est anecdotique, je trouve également que Unsilence a fait preuve d'une grande honnêteté en ne truffant pas artificiellement ce disque d'intros dispensables, d'outros inutiles ou des transitions banales comme on a trop souvent l'habitude d'en voir. Les 30 minutes présentées ici sont véritablement 30 minutes de musique pure et, de ce fait, on peut considérer "A walk through oceans" comme un véritable album. J'ai une petite préférence pour le dernier titre qui donne son nom à l'album où quelques vocaux plus death viennent faire leur apparition et, même si le parallèle avec MDB devient plus flagrant, force est de constater que les 10 années d'expérience (et de misères...) ont apporté un niveau de maîtrise non négligeable à leur musique. Ce petit disque souvent enchanteur peut donc s'avérer être un investissement de bon aloi et j'ai hâte d'entendre la suite des opérations, maintenant que le groupe semble avoir trouvé une maison de disques qui croit en leur talent. Il est à noter qu'un album complet "Choirs of memory" jamais sorti avait été enregistré en 1998 et que Unsilence envisage dans un futur proche de le mettre entièrement à la disposition des internautes sur leur site officiel. Cette initiative est louable et je vous invite fortement à leur rendre une petite visite ici : http://www.unsilence.co.uk/


Rédigé par : Loufi | 14/20 | Nb de lectures : 6671




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker