UNSAFE - Evilution (Send The Wood) - 08/10/2013 @ 07h53
Mine de rien le groupe Limougeaud UNSAFE commence à avoir une certaine longévité. Malgré sa formation en 1998 (souvenez-vous, c’était lorsque l’équipe de France gagnait des trophées…) le groupe ne compte pourtant que 3 full-length dont le premier, Manipulative Progress, ne date que de 2009. On pourra louer la persévérance du groupe, qui a d’ailleurs depuis 2010 un line-up presque tout neuf, autour des deux membres fondateurs Lionel et Stéphanie. Stéphanie qui est d’ailleurs le moteur du groupe, occupant le poste de chanteuse, de bassiste en studio (ainsi que la plupart des parties de guitares) et ayant composé l’intégralité des morceaux de Evilution avec l’aide de Lionel ! Stéphanie marque aussi l’identité de UNSAFE depuis Masterpiece Of The Absurd (2011), avec son chant étonnant, très masculin finalement, que je trouve plus proche de l’école Martin Van Drunen/Patrick Mameli que des nombreux growleurs et même hurleurs du genre Thrash/Death. On est même loin d’un ARCH ENEMY et de tous ses clones. UNSAFE a donc un atout de taille, qui va lui permettre d’essayer de s’extirper de la masse.

Ce qui ne va pas être évident car pour le reste, UNSAFE pratique toujours un Thrash/Death à l’ancienne, mâtiné de Metalcore musclé et de mélodies. Si Masterpiece Of The Absurd était plaisant, Evilution applique la même recette, en un peu plus incisif et moins groovy toutefois. Et hélas, le Thrash/Death de UNSAFE est assez commun, dans l’ensemble très banal. Typiquement le genre de groupe que l’on voit en concert, qu’on trouve que ça défonce, qu’on achète l’album au merch, puis qu’on remise sur l’étagère après deux écoutes pour le mettre sur sa liste de vente à 4€ un an plus tard. Nantie d’une production assez sèche, la musique de UNSAFE doit vraiment prendre tout son sens sur scène, car en studio ça ne dépasse pas le cadre de l’album sympathique sans plus. Quelques riffs efficaces se font entendre, mais rien qui ne dégomme les esgourdes de façon durable. Les mélodies sont bien amenées et les solos sont très appréciables ("Integrity", "Evilution", "Stange Obsession"), mais on s’en lasse assez vite surtout que l’album, composé de 12 morceaux pour 48 minutes, est assez linéaire.

Au bout de quelques écoutes on parvient à extirper quelques morceaux remarquables (le très mélodique "Integrity", le GOJIResque "Hand in Hand", le tube "Evilution", l’agressif "Dreadful Existence", le plus mystique "Lost Soul", le plus groovy "Strange Obsession", le final à fond "Twist of Fate"), mais Evilution est un album trop vite oublié. Fait pour sûr avec sincérité et passion, mais il n’y a rien ici qui est réellement accrocheur pour que le disque squatte les platines. Reste la voix de Stéphanie, assez unique en son genre, qui se lâche parfois (notamment le morceau-titre), mais les compositions sont finalement assez légères malgré quelques passages couillus. Il en ressort un album correct, loin d’être mauvais, mais qui ne parvient pas à sortir du lot Thrash/Death, il s’agit juste d’un « petit » album du genre. Après toutes ces années UNSAFE doit pouvoir faire mieux, et je leur souhaite de rebondir avec un album plus ambitieux pour la suite. En attendant, j’aimerai bien avoir l’occasion de voir ce que les morceaux d’Evilution donnent sur scène, car à mon avis ça doit passer bien mieux !

http://unsafe.metal.pagesperso-orange.fr - 123 visite(s)

Evilution (clip) - 65 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 13.5/20 | Nb de lectures : 11470




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker