UNLEASHING THE BEAST - Jusqu'aux Dernières Heures (M&O Music) - 15/01/2016 @ 07h29
Tout droit sorti du pays de la rillette, UNLEASHING THE BEAST libère enfin la bête à 12 titres après nous avoir accouché d'un split-album en 2011 et d'un EP en 2012. Si j'avais eu, et le temps, et la motivation, j'aurais dû m'écouter ce premier album avant de pondre mon Best Of/Worst Of de l'année. Parce que, mine de rien, avec cette première rondelle, les mecs méritaient de figurer dans mon classement « découverte 2015 » à l'aise.

La bête est de race metalcore. Mais metalcore velu hein. Nos sarthois se sont permis de nous pondre une chose véritablement puissante et bourrée de bonnes idées. On est loin du premier opus un peu bancal et fourre-tout. Là, la maîtrise est bien présente et la capacité à composé des morceaux accrocheurs clairement établie. « Jusqu'aux Dernières Heures » est donc une bonne surprise. Le style y est, certes, assez classique à certains moments, il n'en demeure pas moins que le groupe a cherché à rendre ses compositions plus attrayantes, et puissante, avec quelques touches empruntées au djent et au deathcore, afin que sa bête se fasse plus maline que les autres.

Déjà, la voilà recouverte d'une carapace indestructible, signée NDSE Recordings, lui apportant un effet impressionnant. Combinés ensembles, toutes les caractéristiques misent à sa disposition nous offrent 12 pistes résolument prenantes et vernies d'une ambiance assez spéciale. Les sonorités prédominantes, chaudes et rugueuses, se frottent à des arpèges froids et mélancoliques se révélant comme un plus non-négligeable, et posent direct une ambiance morose aux compos. Le petit plus péreglioni quoi.

En bref, ça bastonne sévère, avec vivacité et détermination, pour un rendu homogène et carré jusqu’au-boutiste. La bête a droit à la traditionnelle alternance entre chant guttural et clair, si chère au genre, mais là encore UNLEASHING THE BEAST arrive à sortir son épingle du jeu avec un placement intelligent, et une interprétation sans faille, misant sur l’effet d'ambiancer toute cette violence sonore avec des moments d’accalmie aérés. Le résultat est on ne peut plus au poil, et apporte un plus indéniable à sa bête.

Souffrant tout de même de quelques instants de facilité (riffs redondants), cette bête se découvre, de long en large, comme une très agréable surprise. On ressent un vrai travail de perfectionnement, mettant tout en œuvre pour apporter un résultat puissant et assez personnel, qui nous indique que nous avons affaire à une formation à suivre de très près. Du tout bon, on attend la suite !




Rédigé par : Velvet Kevorkian | 15/20 | Nb de lectures : 7148




Auteur
Commentaire
sceptique
IP:89.92.70.235
Invité
Posté le: 15/01/2016 à 16h02 - (119163)
En live, ça bastonne bien comme il faut, par contre j'ai un peu de mal sur album entier, trop homogène, ça en devient redondant.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker