UNDERWELL - The Chant Of Husks (WormHoleDeath) - 05/03/2015 @ 09h02
Après (enfin, presque en même temps que) SIX DAYS OF MAY, WormHoleDeath continue l’exploration du Metalcore italien avec UNDERWELL, groupe qui signe déjà son second album après Plan Your Rebirth (2012 et chroniqué ici par Velvet Kevorkian). Et si WormHoleDeath est le label italien de tous les paradoxes (groupes gothiques moisis, bons groupes français, surprises venues de nulle part…), ses deux « découvertes » de Metalcore local le sont tout autant. Si SIX DAYS OF MAY ne revendiquait rien d’autre qu’un « Metal moderne » pour son Metalcore mélodique, il penchait légèrement vers le Post-Hardcore (attention, encore une fois pas celui de CULT OF LUNA, celui de la définition américaine du style avec ses mèches, ses chants vocodés et ses breaks trance, ne me demandez pas comment on est arrivé à deux définitions je n’en sais rien). Par contre, UNDERWELL se revendique du Post-Hardocre, mais n’en a pas spécialement ses particularités… à part le style vestimentaire des musiciens, les chants clairs, et encore. Pas d’excentricités Crabcore ici, UNDERWELL pratique plutôt un Metalcore classique, mais surprenant car musclé et assez varié. Plan Your Rebirth donnait pourtant dans un Metalcore mélodique hyper générique et répétitif, deux ans plus tard le groupe va connaître une évolution assez fracassante. Une nouvelle surprise chez WormHoleDeath dans un style pourtant galvaudé ? Tout arrive en ce bas monde…

"Easy Escape" qui ouvre ce The Chant Of Husks démarre alors dans une certaine folie avec des riffs sautillants qui envoient le pâté grâce à une production qui cogne et un hurleur motivé. Une tension qui baisse hélas assez vite à causes des mélodies assez niaises, du refrain rose bonbon et du break acoustique de lover. Mais UNDERWELL surprend de par son côté rythmé et rentre-dedans lorsqu’il envoie les riffs. Entre bons gros riffs musclés ("Long Lost Photograph", "Charging Darkness" avec un chant à l’avenant, "Chant of the Husks") et cavalcades metalcore entraînantes ("Long Lost Photograph", "Dark Soul" et son côté « urgent », "Shotgun Diplomacy"), UNDERWELL mise sur l’efficacité et se permet même de lorgner vers le Power-Thrash de LAMB OF GOD ("Chipotle"). On retrouve même quelques breakdowns et des simili-growls ("Dark Soul", "The Arsonist"), le chant hurlé est d’ailleurs très convaincant. Ce qui n’est absolument pas le cas du chant clair assez moyen, cassant la dynamique de certains morceaux en nous abreuvant de refrains ou de breaks niaiseux ("Long Lost Photograph", "Dark Soul", "Chipotle", "Shotgun Diplomacy"), quand il ne mène pas complètement la danse (le plus cool "Path of Fire" qui en devient imbuvable malgré des mélodies sympathiques). Cela passe mieux lorsque le chant clair se met en mode plus « alternatif », pas toujours avec de la réussite car si "Chant of the Husks" fonctionne bien, ce n’est pas le cas de "The Arsonist" qui est vainement relevé par des écarts de metalcore punchy… En revanche, la surprise de The Chant Of Husks se nomme "Deformation of the Social Scale" où le côté plus groovy et le chant rappé font mouche.

UNDERWELL a donc osé après le linéaire Plan Your Rebirth, mais à l’image de SIX DAYS OF MAY c’est juste suffisant pour en faire un album de Metalcore correct, même si à l’échelle de WormHoleDeath et de la « scène » italienne The Chant Of Husks pourrait presque être considéré comme une révélation… Bien produit et un minimum efficace, UNDERWELL sait faire du Metalcore qui tient la route. Au prix d’une certaine stérilité de l’ensemble et surtout, de fautes de goût au niveau du chant clair. Mais comme le groupe dit faire du « Post-Hardcore », c’est à prendre ou à laisser… On échappe aux blips-blips électro et à l’autotune et on gagne pas mal de riffs burnés, c’est toujours ça de pris même s’il en faudra bien plus à ce groupe pour rivaliser avec les grands noms américains, ne serait-ce qu’au niveau de l’originalité. The Chant Of Husks est un énième album de Metalcore, de seconde division car italien, qui se laisse écouter mais sera vite oublié, bien que se situant dans une moyenne globalement acceptable.



http://www.underwell.it/ - 115 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 13.5/20 | Nb de lectures : 8465




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker