UNCOFFINED - Ritual Death and Funeral Rites (Memento Mori) - 10/02/2014 @ 07h51
Aaaaah, le crust. Alias la seule bonne musique affiliée ‘hardcore/punk’ si l’on écoute certains métalleux pur jus, ce machin nourri au D-beat à la DISCHARGE et aux riffs en forme de parpaings avec des clous rouillés dessus. Et ben lorsque le dit crust se la joue doom tout en se baignant avec complaisance dans un bain de satanisme et de références cinématographiques de la fin des 60’s que n’auraient pas renié CATHEDRAL ou ELECTRIC WIZARD, cela donne UNCOFFINED.

A la base, le tout a commencé presque comme une blague à la fin d’une répétition de WINDS OF GENOCIDE, pur groupe de crust assez furieux dont on attend d’ailleurs depuis trois ans le premier album sur PULVERIZED RECORDS dont deux des membres ont, d’après eux, spontanément lors d’une pause commencé à balancer la purée en option ‘bulldozer au ralenti’, plantant une graine dont on voit aujourd’hui le fruit. A la fois à la batterie et au chant, on retrouve ici Kat Gillham – alias Kat Shevil, figure de la scène underground anglaise et collègue au sein du magazine TERRORIZER qui a en commun avec Marissa Martinez de CRETIN d’être l’un des rares musiciens de metal à avoir publiquement assumé d’avoir changé de sexe au début des années 2000. Lorsqu’elle était un ‘il’, il faisait donc partie de BLESSED REALM, qui n’a laissé derrière lui que des démos mais aussi une certaine renommée dans le alors petit milieu du doom UG. D’ailleurs, l’ambiance digne des films d’horreur de série B de la Hammer (dont deux des films ont servis ici à réservoir à samples) de ce premier album aurait tout à fait pu être celui d’un disque de BLESSED REALM ou d’une production signée MISKATONIC, le feu label de Rich Walker de SOLSTICE.

Mais là où le crust intervient, c’est dans le côté très rustre des arrangements et surtout, bien sûr, du chant, limite death-metal avec quelques cris haut perchés par ci et là. Bien que les morceaux fassent tous entre cinq minutes trente et sept minutes, UNCOFFINED se la joue volontairement simpliste, misant tout sur sa lourdeur et son ambiance de caveau humide. Dans sa façon abrupte de balancer ses (gros) riffs et de mettre très avant ses basses fréquences, on pense pas mal à un WINTER autant pris d’admiration pour la scène death-metal de la fin des années 80 que pour CELTIC FROST, voire par moments à AUTOPSY. Même lorsque le groupe reprend en fin de parcours le morceau « Frustrations » des doomsters old-school de REVELATION (titre que l’on retrouvait à l’origine sur l’album ‘Never Comes Silence’ sorti en 1992), le résultat sonne très cru, primitif, poisseux et désespéré. Et c’est justement cette façade pleine d’aspérité et foncièrement ‘evil’ qui donne tout son sel à ce qui ne devait n’être qu’une démo enregistrée en seulement trois jours mais améliorée pour devenir un album à part entière suite à l’enthousiasme du patron de MEMENTO MORI. D’ailleurs, pas besoin d’être forcément fan de doom pour plonger dans cette grotte la torche à la main, ceux qui adorent sentir petit-à-petit la main glacée de la Grande Faucheuse les étrangler par l’intermédiaire de la frange la plus sombre de la scène death actuelle (GRAVE MIASMA, NECROS CHRISTOS et leurs copains) auraient tort de ne pas se laisser tenter aussi…


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 16/20 | Nb de lectures : 11497




Auteur
Commentaire
capitaine croute
IP:213.251.189.203
Invité
Posté le: 10/02/2014 à 14h53 - (110932)
du crust?
arrête la moquette, écoute du warcollapse et peut être que tu pourras exposer ta science.
c'est du doom-death un peu sludgy.

zozo
Membre enregistré
Posté le: 10/02/2014 à 22h12 - (110939)
Aye aye mon capitaine! je persiste et signe: l'idée était de passer à la moulinette doom/death la simplicité crust. Ce n'est pas moi qui le dit d'ailleurs mais le groupe... D'ailleurs, si tu écoutes régulièrement du doom/death, tu verras assez rapidement (si tu écoutes le disque en entier) que niveau riff, c'est ici assez différent, bcq plus simpliste, bcq plus direct et primitif.

cacao
IP:88.179.76.127
Invité
Posté le: 10/02/2014 à 22h33 - (110940)
Pareil je vois pas le rapport avec le crust, et c'est pas mentionné comme influ sur leur bio. Néanmoins merci VS pour la découverte car j'aime beaucoup.

..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 11/02/2014 à 21h32 - (110950)
Atypique comme truc ..!
Perso, j'écoute beaucoup de Crust (et pas de doom), et je trouve effectivement qu'il y a un côté Crust qui émane du titre en écoute... Léger, mais perceptible.
Pas le Crust des années 2000, plutôt celui du début des années 90.
Le crust, ce n'est pas que la vitesse et la croute sonore des guitares... c'est aussi un côté cru et crados...

Sinon, ben, je suis pas super fan en fait, c'est trop lent pour moi tout ça..... :)
Par contre, WINDS OF GENOCIDE ça ouais, ça serait chouette qu'ils sortent un truc..!!


(et sinon, oui c'est vrai que Warcollapse c'est chouette)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker