ULCER - Grant Us Death (Pulverised/Season of Mist) - 30/05/2013 @ 08h22
Que ce soit le nom de l'album ou la pochette (la Mort armée de sa faux qui semble vouloir s'occuper à sa manière du globe terrestre), on sait tout de suite qu'avec les polonais d'ULCER, on ne va pas rigoler des genoux bien longtemps.
Après un split avec les espagnols de GRAVEYARD (auteur d'un fabuleux nouvel album, "The Sea Grave", que je vous conseille vivement) sorti en tout début d'année, les compatriotes de Nergal reviennent avec leur deuxième album après "Serpent Trinity", autoproduit et sorti en 2007. Et si sur cette première offrande, la musique donnait dans le Brutal Death à la sauce U.S., le groupe - qui se verra certainement taxer de suiveur - a aujourd'hui pris le train en marche direction Suède et s'est jeté la tête la première et les deux pieds en avant dans le wagon Death Old School.

Vous ne vous êtes jamais vraiment remis du split de DISMEMBER et ENTOMBED vous en touche sans faire bouger l'autre depuis bien trop longtemps ? Ne bougez pas car, jouez hautbois, résonnez musettes, cet album est juste ce qu'il vous faut !
Une écoute matin, midi et soir pendant une semaine et vous verrez déjà les bienfaits de ce Death Metal biberonné à la BOSS HM-2 ©. Sourire, joie de vivre, retour de l'être aimé et bonne grosse mandale dans la face sont prévus au programme.
Et, gage de qualité suprême, le groupe est signé sur le label singapourien Pulverised Records à qui l'on doit notamment la toute première sortie de AMON AMARTH.

Le disque débute par une porte qui grince puis viennent des arpèges accoustiques et enfin un son et des riffs d'une lourdeur toute suédoise. Et dès l'entame, tout est dit. On est replongé vingt ans en arrière pour notre plus grand plaisir car ULCER réussit à éviter le piège de la simple copie pour proposer sa version du "Clandestine", plusieurs éléments y faisant référence (riffs et autres breaks, ce feeling punk à la batterie, le chant plus proche de L.G. Petrov bien que celui-ci n'officie pas sur cet album). Et si le gros point noir de cet album est un manque flagrant de soli, quand ceux-ci font leur apparition, on se retrouve carrément chez SLAYER ("Bloodpainted Solutions").

A l'occasion, le groupe ne rechigne pas à taquiner les mélodies chères à DISMEMBER lors de parties simples mais toujours efficaces comme peut en attester "Devitalized".

La production se veut avant tout au service de ce Death Metal pesant et brut issus des fonderies SKOGSBERG : lourde, grasse mais néanmoins brutale. Bref, pile dans la lignée des grands classiques du genre.
Certes, cet album ne se verra pas décerner un quelconque prix pour son originalité mais ses 40 minutes passent comme une lettre à la Poste et c'est finalement tout ce que l'on attend d'un tel disque.

Si les amateurs (et ils sont légions, d'ailleurs qu'en pense Maître Zoltar du fond de se caverne ?) de Death Old School à la sauce suédoise ne bouderont pas leur plaisir, il ne reste plus qu'à espérer qu'ULCER persiste dans ce son et évite de retourner sa veste pour suivre un courant plus en adéquation avec les tendances du moment.




Rédigé par : Youpimatin | 14/20 | Nb de lectures : 11298




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker