Timo Tolkki's AVALON - Land of New Hope (Frontiers) - 22/10/2013 @ 07h30
Aahhh, Stratovarius! Comme j'ai pu aimer ce groupe dans la deuxième moitié des années 90. Ils étaient pour moi les dignes héritiers d'Helloween, avec la touche scandinave en plus. Des albums comme Dreamspace ou Visions sont de véritables pierres angulaires du speed-metal (ne cherchez pas, c'est comme ça qu'on appelait ça à l'époque, je n'utiliserai donc jamais le terme "power" que je trouve immonde...).
L'homme qui se cache derrière tout ça, tout le monde le connait, c'est ce bon vieux Timo Tolkki, guitariste ennemi des tortues ninja et fondateur de Stratovarius. Bon, il est désormais plus connu pour être un connard schizo, mais il paraît que ça va mieux.
En tout cas, personne ne peut dire qu'après son départ, Stratovarius s'est bonnifié. C'est même aberrant de voir qu'un groupe peut continuer à porter le même nom quand son fondateur et principal compositeur n'est plus dans le groupe, mais passons, on est pas ici pour parler de Stratovarius mais du nouveau projet de son papa, Timo "t'es tellement con que je te pisse physiquement dessus en plein concert" Tolkki.

Alors méfiez-vous.

Avalon n'est pas du tout le premier projet du guitariste. Non, en fait, ça fait presque une décennie que le gars essaie de retrouver la flamme avec divers groupes ou projets... On a eu l'immonde Symfonia par exemple. Ou bien l'horrible Revolution Renaissance (bon, j'exagère un peu, mais ça n'avait rien de fameux comparé au passé du mec). Le seul avantage de tous ces projets étaient finalement de nous aider à orthographier correctement le nom de leur leader en nous rappelant que dans "Tolkki", y'a kk.
Ce n'est donc pas avec une confiance débordante que j'attendais ce nouveau projet, Avalon. D'ailleurs, je ne l'attendais pas du tout pour tout vous dire. D'où une chronique qui arrive 6 mois après la sortie de l'album.

Alors qu'est-ce qu'Avalon? Quel stratégie notre bon Timo va-t-il employer pour essayer de redorer son blason?
Ooooooh, quelle énorme surprise! Un opera-metal! Alors là, on tombe de très haut! A une époque où tout le monde y va de son operette à patch! C'est pas du tout opportuniste hein, pas du tout. Il y avait sûrement pensé avant tout le monde. J'en suis personnellement persuadé.
Je sais pas pour vous, mais moi ça commence à me casser les burnes les opera-metal. On se croirait à la Stac-Ac' là, vas-y que je t'embauche les plus gros noms du metal, et les guitaristes les plus à la mode, etc, etc...
Mais allez-y les gars, embauchez carrément Matt Pokora hein, on n'est pus à ça près. Et je vous promets, il est super à la mode, et il a des tatouages, metal non?

Bref.

Ne nous laissons pas aller à de trop grosses disgressions extra-musicales, après tout, on s'en tape de savoir si Tolkki fait ça pour rameuter le max de pucelles. Soyons pro, jugeons donc la musique!
Cela dit, commençons par le casting de l'album puisque c'est la première chose qui intéresse tout le monde. Alors... Rob Rock. Connais pas. Elize Ryd. Connais pas, mais je lui écrirais bien une lettre. Russen Allen. Ah, enfin un que je connais, pas mal! Tony Kakko. Encore un "kk"! Mais je connais aussi, yes! Sharon den Adel, normal, pas d'album d'opera-metal sans elle hein, ça serait comme un hamburger sans viande de rat. Et enfin, le meilleur pour la fin (eh oui, puisqu'il ne chante que sur le dernier morceau) Michael Kiske! Woohoo mon chanteur préféré! C'est déjà ça de gagné!
Au final, un casting passable, assez restreint comparé à un Avantasia. Mais bon, pour le moment, ça sent pas trop mauvais!
Le reste des zicos, tout le monde s'en tape. Y'a des mecs de Rhapsody et de Strato en gros. On sait que ça jouera bien.

Alors voyons voir un peu ce que cet album a dans le ventre!
Jouons pour cela à un petit jeu! Timo Tolkki est connu pour son amour de Nostradamus (l'album et le morceau-titre "Visions").
Je vais faire mon petit Nostradamus musical, vous allez voir, c'est très facile!
Je prends ma boule de crystal, et je mets le CD dans la platine. Hop. Je mets play. Et je regarde ma boule (celle en crystal hein!)
Et je voiiiiis... Hummmmmm... Je vois... Des thèmes de guitares harmonisées ultra-déjà-entendu! Et hop! Voici un thème de guitare harmonisée!
Je voiiiiis... Maaaaaaaaaaaahhhhhhh, oui, je vois ensuite un couplet avec juste basse-batterie, comme dans 50 chansons sur les anciens albums de Strato. Et bingo!! Encore une bonne prédiction! Je deviens un vrai charlat... voyant!
Je vois ensuite, et là ça s'assombrit un peu... Je vois... Hum... Un pré-refrain avec un autre chanteur? Ouiiii, c'est ça! Et après, je vois le refrain. Bien bateau, du genre gros paquebot même!
Et pour finir, hummmmm, je vois ta femme, elle est avec un autre homme... Riche... Oupsss, pardon, ça c'était une prédiction pour Ennemi.
Je vois pour aller après le refrain... Allez, je ne dis rien, à vous de devenir devin.
Alors?
Bien-sûr!!! Le retour du thème de guitare harmonisée!! Hahaha, bien joué les gars! Maintenant, reposez un peu vos boules. Merci.

Eh oui, voilà un peu l'impression qu'on a quand on écoute cet album. On sait déjà tout ce qui va arriver. C'est même plus du pilotage automatique là. On en est au point où Tolkki a dû embaucher des singes pour composer à sa place. Le néant total de l'originalité, le zéro absolu de la prise de risque.
Et heureusement qu'on ne s'intéresse qu'à la musique dans cette chronique, car quoi de mieux pour illustrer une musique aussi peu originale qu'un thème rabâché depuis plus de 20 ans? Et par le même bonhomme hein! Le coup du paradis accessible aux coeurs purs qui sont gentils et pas méchants, les méchants qui détruisent la planète et qui...ZZZZzzzZZZZZZZ, pardon, je me suis endormi. Mais c'est pas grave, je pense que j'ai deviné la fin.

Vous allez me dire "mais alors c'est de la merde ce truc!"
Eh bien, ce n'est pas si simple hein! Heureusement d'ailleurs! Parlons quand-même des réussites de l'album, car il y en a.
Tout d'abord, eh bien le plus important dans ce genre d'album: le chant. Ca chante dur sur "The Land of New Hopes"! Chaque chanteur/se se la donne grave, même ceux qui ne sont pas les plus connus. On aura quand-même quelques regrets: tout d'abord, cette bizarre impression qu'il n'y a que deux chanteurs sur l'album (hormis le morceau final, mais j'y reviendrais). En effet, il est très difficile de différencier les différents participants sur l'album. Avec une oreille distraite, vous n'y verrez que du feu. "Ah bon, y'avait deux chanteurs différents sur cette chanson??" C'est assez étonnant vu le casting, mais c'est mon impression! La deuxième déception est une des causes de la première: il y a peu d'interventions de chanteurs autre que les deux principaux, à savoir Rob Rock et Elize Ryd. Ces deux-là se partage 80% de l'album, et les miettes sont pour les autres. Ceci n'aidant donc pas à donner un caractère à tous les acteurs du disque. Mais bon, mis à part ces deux remarques, rien à dire, c'est impressionnant vocalement parlant.
D'ailleurs, on sent bien que tout a été mis dans le chant sur cet album. Le reste des musiciens est particulièrement discret, exceptées quelques petites branlettes de manche de notre guitariste préféré (eh oui, Tolkki branle son manche, alors Avalon! Merci, merci, j'ai trouvé cette vanne le jour au j'ai appris que je faisais la chronique.)
(C'est-à-dire il y a quelques centaines d'années, désolé Greg!)

On peut également aussi mettre dans la partie réussite la production de l'album. Vous allez me dire, dur de rater une prod ces derniers temps, mais si Metallica y arrive, pourquoi pas les autres? Heureusement, Tolkki reste fidèle à ses habitudes prises avec Stratovarius, et le son est vraiment réussi, même si une fois encore, on aura bien évidemment déjà entendu ce genre de prod. Faut pas non plus pousser!

Et enfin, on conspue, on critique, on se moque, mais bon, on a pas affaire ici au premier venu. Alors oui, l'album en est presque risible d'inoriginalité, mais il faut bien admettre que malgré tout cela, certains morceaux font mouche! J'en suis le premier surpris. On a beau se dire "ah la la, nan, mais ça c'est un morceau de Stratovarius à peine modifié (voir le solo de "To The Edge Of The World", copie carbone du solo de "Forever Free")" au final, on se dit que le morceau est quand-même bien sympa. Les refrains sont du déjà entendu 1000 fois, mais on ne peut leur enlever qu'ils sont catchy et restent dans la tête!
Alors on n'écoutera pas cet album pendant 10 ans, c'est entendu, mais au final, il passe assez facilement, comme ça, ni vu ni connu. En tout cas, à mon humble avis, il passe mieux que les précédents efforts solo de Tolkki.

Et puis il y a le dernier morceau.
Ah oui, celui-là, oui.
Rassurez-vous tout de suite: c'est en grande partie le même morceau que la partie finale de "Destiny" de Stratovarius.
Mais même.
Tout d'abord, c'est le seul morceau où la voix se démarque du reste. Evidemment, car c'est le morceau où Michael Kiske donne de l'organe. On ne présente plus le gaillard! Et purée, l'énergumène est en forme, l'acolyte ne sent pas le poids des années peser sur ses cordes vocales. Le chant est somptueux sur ce morceau, et ça tombe bien, car c'est à la fois le morceau le moins stéréotypé (toute proportion gardée hein) et également le mieux composé. Impossible de ne pas s'extasier sur le refrain! Mélodie imparable couplée à la prouesse vocale de Kiske, c'est vraiment une réussite. Comme quoi, malgré tout ce que j'ai dit précédemment, le sieur Tolkki peut encore nous sortir quelques hymnes! Bon certes, comme je l'ai dit, ça sent grandement l'autoplagiat (et d'ailleurs, comme pour nous montrer qu'il en est conscient, l'ex leader de Strato cale pratiquement à la note près le solo final de "Destiny" à la fin de ce morceau! Faute avouée à moitié pardonnée non?), mais ne boudons pas notre plaisir, ce morceau vaut quasiment à lui tout seul le télécharg... l'achat de l'album.

En conclusion, c'est très simple, si vous connaissez la discographie de Stratovarius par coeur, vous allez vraiment halluciner de la redite musicale qui compose cet album.
En revanche, si vous êtes un petit jeune pour qui Strato est d'ores et déjà un dinosaure du metal et dont vous n'avez jamais entendu une note, vous allez découvrir une (petite) partie du talent de Tomi Tolkki.
L'album se tient, est bien réalisé, mais s'adresse clairement à des die-hard fan du genre ou des néophytes. Si vous êtes entre les deux, vous n'y verrez qu'un album insipide de titres qui ressacent la même vieille recette, et ceci malgré quelques morceaux sympathiques.
Il reste donc le morceau avec Kiske qui prend facilement la moitié de la note finale et qui mérite vraiment le coup d'oreille.
Il faut vraiment espérer que Timo Tolkki prenne plus de risques sur son prochain projet (qui sera un concept sur la cuisine et la déco d'intérieur j'imagine, vu que c'est à la mode), et arrive à faire évoluer un style qu'il a contribué à démocratiser à l'époque des premiers albums de Stratovarius.

Et maintenant, une page de pub:
Si vous aimez le symphonique, échangez deux barils de Avalon contre un baril d'Operadyse!
Fin de la page de pub.


Rédigé par : Stickskiller | 12/20 | Nb de lectures : 11769




Auteur
Commentaire
JTDP
Membre enregistré
Posté le: 22/10/2013 à 10h11 - (109591)
Excellente chronique !!!!

Du coup m'en vais écouter le dernier morceau ;-)

Gruik
IP:92.103.157.29
Invité
Posté le: 22/10/2013 à 15h40 - (109597)
D'accord sur le peu d'intérêt musical de la chose...

Et sinon, petite précision, cet album est en fait une commande du label, donc on ne peut pas tellement en vouloir à Tolkki de s’engouffrer dans la mode de l'opera-metal, on lui a un peu forcé la main quoi.

Carpe Diem
IP:88.179.157.83
Invité
Posté le: 24/10/2013 à 17h07 - (109632)
Une belle surprise pour ma part! Je l'ai pas mal écouté celui-ci alors que j'avais pas aimé les derniers projets de Tolkki et aucun Strato depuis "Elements Pt.1". Un must du genre, vraiment!!!

walkingbedd
IP:194.254.117.28
Invité
Posté le: 28/10/2013 à 17h43 - (109706)
Le coup du manche : Bravo
ça m en bouche un coin!
j ai bien ri, merci. mais je l ecouterai pas c sur

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker