TYSKE LUDDER - Evolution (Golden Core/ZYX) - 13/01/2016 @ 07h41
Oui je sais, vous n’avez pas le temps, alors je préviens tout de suite : ceci est une chronique d’un album d’« électro », pourquoi figure-t-elle sur VS parce que comme d’habitude on a reçu le CD, que c’est bien, que je connais le genre et qu’il y a aussi quelques lecteurs qui connaissent. Si ça ne vous parle pas, il suffit de cliquer sur une autre chronique. Merci et bonne journée.

Voilà donc le 6ème album du groupe allemand TYSKE LUDDER, pas né de la dernière pluie vu qu’il existe tout de même depuis 1989 ! Après deux excellents premiers albums, Bombt Die Mörder? (1994) et Dalmarnock (1995), le trio n’avait plus donné signe de vie pendant pas moins de 11 ans, qui séparent Dalmarnock de Sojus (2006). Pas spécialement productif, TYSKE LUDDER est pourtant un nom suffisamment connu des amateurs d’« électro-indus » au sens large. Au sens large car le groupe a, quasiment depuis ses débuts, su mixer tous les éléments de différents sous-genres de l’Electro-Indus, se situant parfaitement à la croisée des chemins entre vraie EBM, Dark-Electro et pure Electro-Indus qui descend de FRONT LINE ASSEMBLY. C’est d’ailleurs dans l’esprit des canadiens qu’évoluait le groupe pour Dalmarnock, après un Bombt Die Mörder? qui lui était plus typé EBM allemande. Deux albums peut-être oubliés par le temps mais deux albums de grande qualité et sans prétention. Le grand retour de TYSKE LUDDER pour Sojus ne se fera pourtant pas sous de meilleurs auspices, même si au fond le groupe est resté assez « old-school » ses aspirations Dark-Electro donneront naissance à des albums un peu mous du bulbe, un peu à la HOCICO post-Signos De Aberracion. Malgré quelques bons morceaux, Sojus et son successeur Anonymous (2009) ne sont pas donc pas franchement mémorables, bien que tout à fait corrects pour qui aime le(s) genre(s).

Le vrai grand retour du grand vrai TYSKE LUDDER se fera surtout pour Diaspora (2011), un putain d’album de Dark-EBM-Indus d’une efficacité rare, blindé de grosses tueries ("Tempelberg", "Eugenix", "Der Androgyne Held"…). Un TYSKE LUDDER en très, très grande forme, à l’image de son chanteur Claus Albers qui a toujours été le moteur du groupe grâce à sa voix typiquement EBM hyper hargneuse. 4 ans après cette bombe, TYSKE LUDDER qui évolue désormais en quatuor nous propose son 6ème album, Evolution. Une évolution qui se fera pourtant en sens inverse, car si Diaspora penchait plus vers de l’EBM « à l’ancienne » bien que fortement ancrée dans une Electro-Indus moderne, Evolution va lui revenir vers le son globalement plus Dark-Electro de Sojus et Anonymous. Les sonorités nous renvoient donc de nouveau vers HOCICO même si TYSKE LUDDER reste hors du temps et privilégie toujours vocaux et rythmes résolument EBM. Bien évidemment, il va être dur d’égaler Diaspora et c’est une mission que Evolution ne va pas réussir, hélas. Le départ sur l’éthéré (et même un peu kitsch, il faut l’avouer) "Pactum" et "Kompass" n’est pas spécialement mémorable, bien qu’encore une fois correct, mais on est loin de la puissance de l’album précédent, jusqu’au niveau du son d’ailleurs. Le single "Meskalin" fait tout de même bien son office et ensuite, TYSKE LUDDER parvient sans mal à proposer quelques petits hits : le bien EBM "Narziss", le classique mais efficace "Triage", le sympathique "Hierophilie" et surtout l’excellent "Alles in Ordnung?".

Mais encore une fois cela ne suffit pas pour rivaliser avec Diaspora, on se retrouve juste au même niveau que Anonymous, sans plus. On notera toutefois les originaux "Ohlalala" (reprise de… T.C. MATIC) et l’autre single "Bambule" qui se distingue par la présence de grattes. Enfin, reste 3 remixes en bout de course, remixes qui comme tout remix figurant en bonus sur un album estampillé Dark-Electro, sont parfaitement inutiles (quand bien même ROTERSAND est de la partie). Sans prétention ni déviances putassières (pas de Brostep opportuniste ici), et toujours avec ce goût pour l’old-schoolerie en matière de Dark-Electro et d’Electro-Indus (sans rentrer dans un trip passéiste), en plus de l’habituelle efficacité EBM et de la présence de quelques tubes potentiels, TYSKE LUDDER poursuit donc son chemin avec un « nouvel album » correct dans l’ensemble, susceptible de plaire à n’importe quel amateur des sous-genres cités, qui ne cherche pas de révolution ou d’originalité. Dommage que le groupe allemand n’ait pas réussi à retrouver la verve de Diaspora, ce qui est finalement le principal défaut de Evolution, mais on espère que ce n’est que partie remise et TYSKE LUDDER ne serait ni le premier ni le dernier groupe d’« Electro-Indus » à avoir une carrière en dents de scie en ayant la capacité, au détour d’un album, de revenir de nulle part.



Voilà, on peut reparler Metaaaaaal maintenant. Désolé du dérangement.


Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 6909




Auteur
Commentaire
excelwhite
Membre enregistré
Posté le: 14/01/2016 à 01h57 - (119151)
"mous du bulbe" je sais pas ce que tu veux dire précisément par là, mais pour Hocico sur leurs albums y'a toujours eu de l'excellent et du moins bon ,mais de là à dire que c'est rendu de la musique d'attardés , je sais que je radote mais ça revient tout le temps au débat old school vs new school,parce que la bass est plus forte et que ça sonne un peu plus club, que c'est obligatoirement mauvais,non pas d'accord du tout ,pour moi ça sonne quand même le truc post-apo , même le dernier finalement je commence à bien l'aimer ^^

Dodo la saumure
IP:83.196.190.82
Invité
Posté le: 14/01/2016 à 09h42 - (119154)
Le dernier Hocico est une merde (presque autant que l'avant-dernier d'ailleurs)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker