TYRANT OF DEATH - The Forthcoming / Parasite (Autoproduction) - 20/01/2011 @ 08h27
The Forthcoming :

La scène Djent est bien en pleine bourre en cette année (charnière ?) 2010. Les projets typiques du genre commencent sérieusement à émerger, et TYRANT OF DEATH (bien que très discret) en fait partie. Typique du genre car réunissant quelques caractéristiques propres aux projets du style (et j’en profite pour redéfinir le terme « Djent » pour éviter les « keskec’estkoiest-cedonckele Djent ?? ») : MESHUGGAH-Metal plus moderne, one-man band à guitariste 7/8 cordes, productivité élevée. Productivité est le maître mot de TYRANT OF DEATH (one-man band d’Alex, un Canadien), qui nous propose ici sa 6ème sortie en quelques mois seulement (3 albums et 3 EP), toujours librement téléchargeable sur son MySpace.

J’aurais pu vous parler de l’album précédent, Blood Lust, mais Alex ne semblait pas encore être tout à fait à maturité. La progression du projet depuis le premier EP est intéressante à suivre, et The Forthcoming dont il va être question ici s’avère être le premier album véritablement convaincant de TYRANT OF DEATH (bien que l’EP Signal Of No Origin, constitué d’un unique morceau de 14 minutes, était déjà très bien ficelé et prometteur).

Il y a quelques temps, un VSeur déplorait sur une news consacrée au premier concert de PERIPHERY en France (fer de lance de la scène Djent, pour rappel), que les groupes de Djent « essaient de faire du MESHUGGAH en retirant tout ce qui fait la radicalité de ce dernier ». Eh bien TYRANT OF DEATH tombe à point nommé. Alors que d’autres projets partent vers quelque chose de plus éthéré et accessible, TYRANT OF DEATH prend le chemin inverse et repart vers le côté sombre, brutal et écrasant de MESHUGGAH. Néanmoins le projet canadien ne tombe pas dans le clonage de MESHUGGAH tant répandu, et reste suffisamment moderne et axé sur la performance polyrythmique pour rester classé dans la scène Djent. Quelques petits éléments font toute la différence, comme un côté Indus plus prononcé (à la FEAR FACTORY) et des ambiances plus personnelles, à la fois futuristes et apocalyptiques, évoquant un film SF bien sombre et oppressant (comme Event Horizon qu’Alex cite d’ailleurs dans ses influences cinématographiques).

Alors certes, Alex balance et rebalance ses nouvelles compos et The Forthcoming semble être, tout comme les précédents disques, une simple collection de ses nouvelles œuvres (surtout que le tout est instrumental, pas de chant ici). Sauf qu’on sent une évolution vers quelque chose de plus construit, de plus travaillé dans les structures. Déjà le disque dure 46 minutes alors que les 2 précédents atteignaient péniblement la demi-heure de Djent. TYRANT OF DEATH envoie donc sur The Forthcoming une très bonne salve de riffs polyrythmiques et cybernétiques très maîtrisés et écrasants à souhait. Le disque démarre d’ailleurs par 3 titres (sans compter l’interlude "Cold Steel") très directs et accrocheurs, sans surprise mais excellents (dont le plutôt furieux "Korona"), et particulièrement prenants grâce aux ambiances dont Alex a le secret (notamment dans les interludes ambiants très bien placés). L’évolution du projet vers quelque chose de plus fignolé se fait nettement sentir sur cette somptueuse pièce de 7 minutes qu’est "Final Legacy", avec des variations de sonorités de guitare et des changements de plans cohérents et rondement menés, et des montées épiques de grâce entrecoupées par des breaks ambiants futuristes superbes, le tout porté par une atmosphère cybernétique et lumineuse de toute beauté. Une preuve que TYRANT OF DEATH peut faire des choses particulièrement réussies. Après un interlude mystique "Ω" de 7 minutes, la machine TYRANT OF DEATH se remet en route en nous livrant toujours son riffing MESSHUGGesque classique mais maîtrisé, multipliant les changements de tempo et de plans ("Mechanical Intervals") et les passages rapides et percutants comme il faut ("Apex") ou les montées très subtiles ("Dislocated"), toujours dans une ambiance apocalyptique magnifique (appuyée par quelques samples ici et là).

The Forthcoming est donc à prendre tel qu’il est : un excellent album de Djent Indus Ambiant Instrumental, sans grosse révolution mais faisant preuve d’une maîtrise imparable et d’une originalité plus qu’intéressante dans certaines sonorités et atmosphères. Certes, les influences sont encore très présentes (MESHUGGAH bien sûr, et le solo à la Thordendal de "Dislocated" est là pour le rappeler ; mais surtout FEAR FACTORY, influence flagrante au début de "Apex" et dans pas mal de passages rapides du disque ainsi que dans les choix de son), la production n’est pas encore parfaite (elle envoie bien mais à tendance à vouloir en foutre partout, en faisant crisser les oreilles au passage, peut-être dû à la compression mp3 ?), mais au niveau de sa performance instrumentale Alex fait mouche et n’est pas loin de son apogée, et c’est tout ce qui compte. A réserver aux fans d’atermoiements polyrythmiques uniquement, mais TYRANT OF DEATH est un petit projet véritablement excellent qui mérite d’être un peu plus connu. Reste plus qu’à espérer une sortie physique (donc pas de note pour le moment), pour que ce projet ne reste pas cantonné dans la chambre d’Alex et dans le disque dur de fans de Djent…

Parasite :

Eh bien décidemment, Alex ne chôme pas. Il n'atteint pas encore la cadence de SENMUTH mais, faisant fi des délais de publication des kros de VS, il nous rebalance un nouvel album intitulé Parasite en ce début de 2011, soit son 7ème stuff en un peu plus de 7 mois. Tant qu'a faire, je procède donc à un update de ma chronique de The Forthcoming pour dire quelques mots sur ce nouvel opus.

Sans grande surprise, Alex nous renvoie (encore) ses nouvelles compos à la gueule, toujours dans le style MESHUGGO-FEAR FACTORien pour Parasite. Mais point de lassitude car son travail polyrythmique est toujours très maîtrisé et convaincant. Sur ce 4ème album longue-durée (44 minutes cette fois-ci), TYRANT OF DEATH délaisse un peu son côté Ambient-SF et refait un nouveau pas vers le côté torturé et chaotique de MESHUGGAH. Parasite est donc son album le plus sombre, très axé sur les riffs syncopés lours et écrasants à souhait. Les ambiances futuristes sont toujours là ("Commence", "The Gates") mais ne sont plus la principale attraction de TYRANT OF DEATH. Parasite enchaîne donc les assauts polyrythmiques à toute berzingue, le côté technique est ici souvent bluffant (notamment pour le morceau-titre très véloce, mais également "Liberation Out of Chaos" avec un jeu de BAR très travaillé), et on retrouve aussi d'excellents titres directs et très percutants ("HyperSpace" avec des parties électro très bien intégrées, "Spirometra" avec des riffs rapides très entraînants). Mais le côté lourd et lancinant fait ici une apparition remarquable, avec quelques morceaux rampants et très sombres, comme "Sealed Eyes" avec ses riffs en rouleau-compresseur mixés à des montées épiques, mais surtout "Scorching Icon" avec son ambiance apocalyptique quasi-Doom par moments. Parasite est donc un album plutôt varié, plus axé sur le riffing même si l'atmosphère futuriste subsiste, et toujours très efficace bien que classique dans la forme.

Avec ces deux albums, Alex nous montre donc décidemment tout son talent en tant que musicien de Djent. Son travail sur les ambiances demeure remarquable, bien qu'il soit un peu mis de côté sur Parasite. Mais son sens de la polyrythmie subtile a de quoi titiller les oreilles des amateurs du genre, et sa productivité effrénée n'est pas un défaut, bien au contraire. Un projet qui monte, qui monte... et qui je l'espère, explosera vraiment un jour à la face du monde du metal et pas seulement pour ceux qui surfent sur got-djent.com.


Rédigé par : ZeSnake | Djent classieux/ | Nb de lectures : 12561




Auteur
Commentaire
Destroyer
Membre enregistré
Posté le: 20/01/2011 à 20h06 - (90800)
Oh putain le pavé !! Désolé, j'ai pas envie de le lire..

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 20/01/2011 à 20h15 - (90801)
c'est parce que c'est une double chronique, la seconde a été rajoutée avant publication.
mais sinon tu peux écouter, ou passer ton chemin si ça ne t'intérèsse pas.

charly69
Membre enregistré
Posté le: 21/01/2011 à 12h20 - (90825)
Ce gars est vraiment étonnant et ça musique détonante ! Moi je dis chapeau ! Et quelle productivité et tout ça en téléchargement libre ! Que dire de plus sinon bravo !
P.S : je ne savais pas ce qu'était le "djent", maintenant je sais, mais bon dieu, vous les sortez d'où tous ces noms ? On pourrait pas juste dire "musique industrielle/electro/metal", au moins on utilise des termes que tout le monde comprend !

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 21/01/2011 à 12h32 - (90827)
@ Charly : le terme "djent" à été inventé pour désigner le son syncopé des guitares polyrythmiques, après est-ce que ça vient de musiciens ou de fans je ne sais pas...
le terme est "nouveau" mais est très explicite du moment qu'on sait ce que ça désigne :)

charly69
Membre enregistré
Posté le: 21/01/2011 à 13h03 - (90832)
Merci à toi ZeSnake pour toutes ces précisions !

jeune ravioli
IP:83.22.37.114
Invité
Posté le: 21/01/2011 à 22h21 - (90846)
très bon ça !

en espérant que ça fasse chier les Meshuggayatollahs :)

John Henry
IP:173.0.1.170
Invité
Posté le: 21/01/2011 à 22h43 - (90847)
Une chose à dire après avoir écouté quelques titres : Meshuggah va devoir placer la barre très haut parce que la relève arrive à vitesse grand V et avec pas mal d'imagination.

J'espère pour les pères Thordendal et Haake qu'ils ont jeté une oreille là-dessus.

Murderworks
Membre enregistré
Posté le: 22/01/2011 à 00h13 - (90849)
De ce que j'en ai entendu sur son Myspace ça a vraiment l'air bon, mais j'ai voulu dl la totale et apparemment plus aucun lien ne fonctionne.

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 22/01/2011 à 13h39 - (90855)
@ Murder : c'est peut-être parce que Myspace bloque les liens vers MU en les transformant en "msplinks". essaie en copiant-collant les liens :)

Murderworks
Membre enregistré
Posté le: 22/01/2011 à 14h14 - (90858)
Effectivement ça marche, merci je vais pouvoir jeter une oreille attentive là dessus du coup.

carnioxus
Membre enregistré
Posté le: 25/01/2011 à 11h11 - (90907)
Il m'a fallut quelques écoutes, mais je commence à réellement apprécié ce que fait le bonhomme, surtout les ambiances bien misent en place. La Drum'n'Bass doit faire partie de ces influences, des passages sont frappants d'inspiration à ce style. Bon!



carnioxus
Membre enregistré
Posté le: 25/01/2011 à 11h14 - (90908)
OULAH! "mises en place" , "apprécier" pardon!
Pas encore bien réveillé!!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker