TYRANNY - Aeons In Tectonic Interment (Dark Descent) - 11/12/2015 @ 07h15
En voilà un retour qui était attendu dans le petit monde du Funeral Doom. Dix ans que Tides Of Awakening attendait son successeur. Pourtant, et étonnamment, TYRANNY n’est ni le groupe le plus en vue de la scène Funeral Doom, ni le plus original. Dans la pure tradition de EVOKEN, SKEPTICISM et DISEMBOWELMENT, ce duo finlandais reste assez commun. Mais peut-être s’est-il tout simplement fait un nom pour les amateurs du genre grâce à la grande qualité de ce qu’il propose, même si personnellement l’EP Bleak Vistae (2004) m’avait plus soufflé que Tides Of Awakening. Classique, le Funeral Doom du combo de Järvenpää s’en sort peut-être grâce à des leads astraux, une utilisation plus parcimonieuse des claviers et aussi une voix particulièrement caverneuse, comme l’ensemble de ce qui est proposé d’ailleurs. TYRANNY est donc un des plus illustres représentants du Funeral Doom bien noir et apocalyptique qui ne sourit pas, développé au sein de morceaux approchant ou dépassant le quart d’heure au rythme forcément bien soutenu. L’alpha et l’oméga du genre et 10 ans après Tides Of Awakening, voilà Aeons In Tectonic Interment, qui débarque chez le spécialiste actuel des formations bien ténébreuses, Dark Descent Records.

Est-ce qu’en 10 ans d’absence et alors que Matti Mäkelä a pu s’éclater dans CORPSESSED et PROFETUS (ainsi que WORMPHLEGM avec Lauri Lindqvist, l’autre M. TYRANNY ainsi que l’unique membre de l’obscur HAIL), TYRANNY a-t-il évolué ? Soyons sérieux, on parle quand même de Funeral Doom. Non, Aeons In Tectonic Interment reprend clairement les choses là où elles s’étaient arrêtées avec Tides Of Awakening, et va même retrouver la verve de Bleak Vistae. On notera tout de même que les morceaux sont moins longs qu’à l’accoutumée (entre 7 minutes trente et un peu plus de 12) et que les claviers sont moins présents. Mais pour le reste, rien n’a vraiment bougé, jusqu’à la production et en passant par les riffs bien sinistres et les vocaux toujours aussi profonds. Et bien sûr, les leads somptueux sont toujours de la partie, posant l’ambiance si particulière propre à toute référence du Funeral Doom. TYRANNY sonne donc parfois comme une version Funeral Doom de DARKSPACE, ce qui lui va à ravir. Il ne faut rien espérer d’autre que de la noirceur, de l’absence de lumière et d’espoir pendant les 51 minutes que durent Aeons In Tectonic Interment. Fuuuuuuneeeeeeraaaaaal Doooooom.

Aeons In Tectonic Interment se déguste d’une traite sans vraiment d’aspérités très singulières mais ce n’est pas ça qui compte, finalement. En tout cas, on se laisse très vite prendre au jeu tant "Sunless Deluge" nous plonge dans les abysses en quelques secondes de riffs appuyés et de lignes vocales terrassantes. Des moments plus ambiants sont tout de même remarquables, et que dire de ces splendides leads astraux, encore et toujours… Le tout atteint son paroxysme sur "The Stygian Enclave" et surtout le magnifique "Bells of the Black Basilica" de clôture, seul morceau qui laisse apercevoir quelques petits filets de lumière, mais qui vient tout de même après des monuments de noirceur comme "A Voice Given Unto Ruin" ou encore le bien glaireux "Preparation of A Vessel". Vous l’aurez compris, TYRANNY a encore livré un grand album de Funeral Doom, particulièrement négatif et apocalyptique. Sans aucune surprise ni vraiment d’originalité certes, mais ce que propose le duo finlandais, c’est pour ainsi dire LE Funeral Doom. Tout fan du genre s’y retrouvera sans problème, je n’ai pas assez creusé les autres sorties du style pour savoir si c’est l’album du genre pour cette année (à vrai dire, TYRANNY est un des seuls groupes de « vrai » Funeral Doom que j’apprécie), mais il ne doit pas en être loin (avant ou après le SKEPTICISM qui n’a pas énormément fait parler de lui…). Soyons donc concis, Aeons In Tectonic Interment signe donc un excellent retour pour les excellents finlandais de TYRANNY et pour tout aficionado de Funeral Doom qui se respecte, cet album d’une noirceur à toute épreuve est tout simplement indispensable.




Rédigé par : ZeSnake | 16/20 | Nb de lectures : 7921




Auteur
Commentaire
Sagal
Membre enregistré
Posté le: 11/12/2015 à 10h28 - (118930)
OK avec la chro. Pour ce qui est des sorties du style cette année, je pense qu'il se classe en tête sans difficulté. A ma grande surprise, je trouve même qu'ils ont coiffé Shape of Despair au poteau, qui m'ont moins ébloui que par le passé.
C'est aussi "marrant" de constater ici et là comme on retrouve des petites ambiances à la Corpsessed en mode Funeral... A moins que Corpsessed ne soit un Tyranny en mode Death...
Un grief et un seul: Morceaux et album trop courts. Et oui, quand on aime... ;-)

Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 12/12/2015 à 22h09 - (118940)
Jamais compris l'engouement autour de ce combo, somme toute tres classique. J'avais pas du tout aime le precedent, celui ci, apres seulement 3-4 ecoutes, je le trouve quelconque.

gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 14/12/2015 à 10h10 - (118947)
Groupe toujours irréprochable... avec cette fois tout de même un lointain arrière-goût de vent.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker