TRIOSPHERE - The Heart of the Matter (AFM) - 20/01/2015 @ 07h48
Les norvégiens de Triosphere ne sont pas du genre à enchaîner les productions à un gros rythme. 10 ans après sa formation, la quatuor emmené par la charmante Ida Haukland est en effet à une moyenne d'un album tous les 4 ans depuis 2006. Un délai plutôt long, bien heureusement après le très bon « The Road Less Travelled » chroniqué en ces pages, Triosphere resté fidèle à AFM Records, nous a publié dans les derniers mois de 2014, « The Heart of the Matter », un 3ème album tout aussi intéressant, où la principale différence avec il y a 4 ans, est le gain de maturité.

Cette fois pas d'intro ou outro aux extrémités de l'album, mais tout de même 12 titres (contre 9 réels sur le précédent) donnant une durée totale légèrement supérieure à celle de « Road Less Travelled ». Si « My Fortress » permet de retrouver un Triosphere fidèle à son power légèrement progressif, porté par une Ida déjà très en voix (m'évoquant toujours une sorte de croisement entre Blackie de Wasp et Dio, avec une bonne touche personnelle), c'est l'efficace single « Steal Away the Light » qui lance réellement pour moi l'album. Je reprochais -légèrement- il y a 4 ans, à Ida de ne parfois, pas assez varier son chant, aujourd'hui je la sens plus versatile, capable de sortir de très bonnes mélodies (le refrain de « The Sphere », et surtout le mélancolique et très posé « Virgin Ground ») et en même temps toujours faire preuve d'un grand caractère, de par des paroles distinctes et des envolées vocales maîtrisées (« Breathless » est un modèle du genre, les parties lyriques y sont superbes).

Outre des lignes de chant convaincantes, il faut bien avouer que les autres musiciens de Triosphere déroulent à merveille et usent de nombreuses possibilités offertes par leurs instruments. Ainsi « The Sentinel » et « The Heart's Dominion » possèdent les riffings parfaits, dynamiques, enjoués et propices pour faire un malheur en live. Et je ne parle pas de celui de « Relentless » (compo dont l'intro nous fait croire à la ballade), dès plus explosifs, limite façon speed metal. Parmi les autres temps forts, je citerai le break (à 3'15) limite rock progressif sur « Breathless », tout en subtilité, l'excellent solo de « Relentless » (encore), joué par Jørn Viggo Lofstad (Pagan's Mind, ex-Jorn) qui fait là tout sauf de la figuration (celui de « As I Call » n'a pas à rougir, dans le genre vif et fluide), et de nombreux autres passages qui enrichissent chaque titre. Pour étayer ce dernier point, je dois évoquer la présence sur les 3 quarts des titres, d'instruments à corde (tous joués par Chris Pettersen) outils idéaux pour nous servir des nappes orchestrales, qui si elles sont parfois discrètes, peuvent donner une plus grande dimension en terme d'ambiances (« Departure »). Les quelques notes de piano, orgue Hammond et mellotron entendues (notamment sur le beau final « Virgin Ground »), sont elles l’œuvre de Espen Warankov Godø de Lumsk.

En 2010, le jeu du batteur Ørjan Aare Jørgensen était un sacré plus, et si il n'est plus membre du groupe, c'est tout de même lui qui tient les fûts sur « The Heart of the Matter » ; sa prestation y est encore carrée et variée, le morceau « Remedy » en tête (quelle démonstration de savoir-faire !), harmonisée avec une basse ma foi audible, à défaut d'être très à l'avenant. Compositions marquantes, qualité d'écriture souvent remarquable, musiciens dosant idéalement technicité et efficacité, ça valait bien le coup d'attendre tout ce temps pour retrouver Triosphere, qui mérite plus que jamais davantage de reconnaissance parmi les fans de heavy metal au sens large. Plus qu'une confirmation, « The Heart of the Matter » est en quelque sorte l'album que j'attendais de la part des norvégiens. Pourvu qu'ils puissent nous régaler sur scène dans un avenir proche.




Rédigé par : gardian666 | 16,5/20 | Nb de lectures : 9933




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker