TRIOSCAPES - Digital Dream Sequence (Metal Blade) - 31/10/2014 @ 08h46
Je vais être honnête, quand on me cause de Jazz, je pense en premier lieu au pote de Will Smith qui se faisait botter le cul par Oncle Phil qu’au style de musique. Pourtant c’est dans ce style qu’officie TRIOSCAPES, side project de Dan Briggs de BTBAM. Un style de jazz couplé évidemment au rock et au Metal mais tout de même, il ne faut pas être allergique au saxo et aux structures alambiquées pour se jeter dans ce disque sans quoi, on risque vite de se retrouver comme perdu, tout seul, dans une petite barcasse, en plein milieu d’une mer démontée. Ça surprend. Si on a un tant soit peu l’esprit aventureux, on peut se lancer et voir de quoi il en retourne. En gros, ça donne un grand moment de technicité musicale mais on ne peut s’empêcher de trouver ça un peu chiant, comme regarder un type se faire du bien tout seul.

Bon au départ, c’est très surprenant, comme si chaque musicien sa propre partition dans son coin sans vraiment s’inquiéter de ce que joue ses petits copains. En découle une espèce de cacophonie de basse, batterie et saxophone qui peut rappeler les travaux solos de Mike Patton ou de John Zorn. Puis petit à petit, peu à peu, la basse de Dan Briggs montre la voie et ses deux comparses semblent bien décidés à le suivre même si le saxophone reste imprévisible et s’emballe lors d’envolées totalement libres propres à la musique free jazz. Maintenant, on ne va pas se mentir tout ça peut sembler vraiment totalement bordélique pour les oreilles qui ne sont pas du tout habituées à ce genre de sonorités et d’expérimentations musicales. Sur « Stab Wound » on voit apparaître une flûte qui vient balancer quelques notes avant que le saxo ne reprenne ses droits pour balancer ses complaintes déchirantes. « From Earth To The Moon » est plus structuré dans sa déstructure si je puis m’exprimer ainsi ou alors c’est simplement dû au fait qu’on s’habitue à la musique du groupe et qu’on finit par s’y retrouver un peu, par comprendre ce qui se passe. Un petit intermède de piano (ou de glockenspiel je ne sais pas trop) permet de prendre se respiration, de se recentrer pour aborder la suite avant que tout ne reparte en quenouilles à base de basse saturée et de roulements épileptiques de batterie. On retrouve quelques structures metal passées à la sauce jazz qui permettent aux metalleux de base de s’y retrouver et de s’accrocher aux branches.

Malgré la technicité hors pair des trois musiciens, l’excellente qualité de son et la rigueur de la production, sur la longueur, « Digital Dream Sequence » s’avère bien difficile d’accès et on se retrouve dépassé par tout ça surtout lorsque le dernier morceau « The Jungle » dure une bonne quinzaine de minutes tout en changements de structures et de tempos comme si le groupe partait en totale improvisation alors qu’à l’évidence tout cela est finement travaillé. Pour ma part, je trouve tout cela très plaisant sur deux ou trois titres mais j’ai du mal à n’enquiller l’album en entier, je décroche au bout de vingt ou vingt-cinq minutes certainement parce qu’on y trouve pas de moshparts ou de riffs de guitares plein de trémolos. A conseiller à tous ceux qui aiment le jazz, la musique libre, les improvisations et l’expérimentation. C’est intéressant à écouter, les trois musiciens sont tout d’un niveau incroyable mais je préfère largement Dan Briggs au sein de BTBAM qu’ici.



Trioscapes FB - 77 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 13/20 | Nb de lectures : 10615




Auteur
Commentaire
Floyderz
Membre enregistré
Posté le: 31/10/2014 à 10h12 - (114445)
J'ai pas encore écouté, mais rien que le nom+le titre+la pochette, je savais que ce serait ce genre du zic...

crawlingchaos
Membre enregistré
Posté le: 31/10/2014 à 12h06 - (114450)
J'ai adoré l'album précédent, celui-ci ne devrait donc pas me décevoir.

Jean Girard
IP:92.149.50.73
Invité
Posté le: 31/10/2014 à 22h33 - (114461)
Salut, il manque des mots dans la chronique ( si, si relisez attentivement ) et la première phrase ne veut rien dire. Ou alors c'est fait exprès pour coller au style pratiqué par le trio...Merci quand même de chroniquer ce genre de disque ici !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker