TRIALS - In the Shadow of Swords (Autoproduction) - Selection VS du 26/07/2013 @ 09h01
Ah TRIALS ! Gros coup de coeur pour moi. Découvert il y a quelques années sur le net au hasard d'une visite de forum (le forum Andy Sneap pour les connaisseurs) où le guitariste/chanteur/leader/compositeur principal/cofondateur du groupe, Mark Sugar, basé à Chicago postait les 1res préprods du groupe auxquelles j'ai direct accroché. Un genre de rencontre entre MACHINE HEAD, HATESPHERE, GOJIRA. Bref un groove metal thrash très rentre-dedans mais non dénué d'émotions et de parties épiques, et qui aurait en plus bouffé du metal extrême au petit-déjeuner. Les préprods postées au fur et à mesure sur le net étaient plus énormes les unes que les autres. Des morceaux de plus en complexes, faisant apparaître la patte progressive, extrême et sombre du groupe.

Ne trouvant pas les prises assez pro pour en faire un album, le groupe a décidé de tout réenregistrer puis de faire mixer ça chez Lasse Lammert (LSD Studios en Allemagne) pour donner naissance à un "Witness to the downfall" qui a donc mis 3 plombes à sortir mais qui était selon moi une superbe entrée en matière (adopté et chroniqué par le sieur VSGreg en personne). Néanmoins un album à la production un peu mitigée à mon goût, un peu trop clean et aseptisée alors que les preprods avaient un son plus organique, "in your face" et parfait pour le groupe selon moi (si l'on met de côté le fait que les prises n'étaient pas assez pro). Certains reprochaient également au groupe son manque d'originalité, là où je trouvais qu'il faisait mieux que ce que faisaient ses "modèles" à l'époque.

Quelques années plus tard, après quelques concerts aux States le groupe nous sort sa 2e galette. Deux changements de line-up sont à signaler : le batteur/fondateur Sasha Horn (NOVEMBER'S DOOM) a rejoint FORBIDDEN (qui s'est remis en pause récemment) et le 2e guitariste a été remplacé lui aussi. "In the shadow of swords" a cette fois été enregistré chez eux à Chicago avec Lasse Lammert aux manettes histoire de faire de bonnes prises dès le 1er coup et de ne pas se retaper le calvaire du 1er album.

Parlons donc tout d'abord de la production : le son se veut un poil plus organique, très Jens Bogrens pour ceux qui connaissent (je pense beaucoup aux derniers GOD FORBID et SOILWORK en termes de son). C'est pas mal produit mais perso je n'aime pas ce son de batterie et ce son de gratte, surtout quand je sais que le groupe a un son énorme quand il fait des préprods maison ! Bref la prod' est mieux que sur le 1er album (qui sonnait très "remix" et artificielle) et colle bien aux compos mais je trouve qu'ils n'ont pas encore le son qui les mettrait totalement en valeur (il leur faudrait un truc plus brut et moins poli).

Passons maintenant au plus important : la musique. Clairement, le groupe reprend les choses là où il les avait laissées sur les morceaux les plus récents du 1er album et pousse son délire un peu plus loin. Et on sent l'apport des 2 nouveaux membres : la musique du groupe se veut encore plus progressive, sombre, variée et surtout personnelle. Plus personnelle car même si les influences se font toujours sentir, on entend bien qu'il y a un style TRIALS assez identifiable, que l'on doit en majorité à la patte de Mark Sugar sur ses riffs et ses lignes de chant.

On navigue pas mal dans des assauts thrash moderne inspirés aussi bien par TESTAMENT et SLAYER que par HATESPHERE et THE HAUNTED. Le chant ultra énervé appuie l'ensemble, tantôt dans des registres extrêmes et parfois épiques, qui ne sont pas sans rappeler GOJIRA ou DEVIN TOWNSEND : en gros, on passe de plans qui blastent, un peu black metal à des passages plus lourds et majestueux, voire assez émouvants. Au milieu de tout ça, se cachent des riffs clairs en arpèges, bien intégrés aux morceaux. Arpèges que n'aurait pas renié un Robb Flynn ultra-dépressif et pessimiste.

On sent également que le groupe aime les classiques du metal technico-progressif mais catchy comme DEATH, mais aussi des combos extrêmes mélo comme CARCASS, avec de nombreux plans plus ou moins techniques et mélodiques... mais qui ne sont jamais pompeux ni chiants. On sent aussi une influence OPETH par moments, avec des passages plus posés mais placés finement et d'une tristesse assez élégante si je puis dire. Cette atmosphère triste et pessimiste règne sur tout l'album, en particulier sur le titre 'With only sorrow now' (portant très bien son nom), qui sonne très CROWBAR sur les couplets qui se conclue justement sur un solo très OPETH. Ce titre me donne vraiment envie de sortir mes Kleenex, surtout sur le refrain ou encore sur le fameux lead de fin qui est très entêtant.

En fait TRIALS m'épate par sa capacité à faire le pont entre metal old-school (fin des 80's/tout début 90's) et les trucs plus new school, comme sait aussi le faire un groupe comme SYLOSIS par exemple, dans un style pourtant différent. Ce pont est fait de façon totalement naturelle et ne laisse pas une impression de bricolage. Le titre 'Embracing nothing', sans être non plus mon préféré, est une bonne synthèse de ce fameux style TRIALS, mêlant riffs mélo, parties thrash speed et assassines, refrain chant clair très Robb Flynnien, un petit riff arpège qui va bien, une partie black blastée au milieu et des leads guitars très tristes pour finir... Ben oui, parce qu'il faudrait pas qu'on devienne trop optimistes et joyeux, faut pas déconner non plus. Le monde part en vrille et on va tous mourir, et ça Marc Sucre le sait bien. "...la mort ? Tu connais pas ? On t'a pas expliqué ? T'as quel âge ? 5 ans ? Bah renseigne-toi !".

Le chant est lui ultra convaincant sur les parties agressives, un des points forts du groupe selon moi, et Mark a définitivement pris de l'assurance sur les refrains en chant clair, plutôt inspirés qui font moins "Robb Flynn du pauvre" qu'auparavant. Je préfère ses refrains à ceux de Robb sur les derniers MACHINE HEAD en fait. Beaucoup moins cucu et pompeux, et beaucoup plus inspiré à mes oreilles. Enfin, le chant s'aventure aussi parfois dans un quasi growl death metal, comme sur les couplets de l'excellent 'Ancestor', qui sur sa fin se relance sur une partie blastée des plus assassines.

Une des forces de TRIALS, déjà présente sur le 1er album, c'est l'art de trouver les riffs qui tuent sur lesquels il est impossible de ne pas headbanger ou de résister à l'envie de foncer dans le pit. Ces riffs sont habilement utilisés notamment comme relances sur des morceaux bien entamés. A la différence près que sur ce 2e album, on sent que le groupe pond davantage de vraies compos singulières, plutôt qu'un simple très bon enchaînement de riffs. L'album se veut au final bien moins immédiat que le précédent qui était très facile d'accès. Il faut vraiment de nombreuses écoutes avant de bien rentrer dedans. Passé un certain cap, cet album révèle toutes ses pépites, et dieu sait qu'il y en a à foison ! Un de mes moments préférés est la partie épique et mélodique ultra-bien torchée et assez inattendue sur 'In the misery machine', qui est dans la grande tradition TRIALS, suivie d'un riff groovy bien rentre-dedans qui rend dingue.

Pour conclure, TRIALS nous offre avec ce 2e album une excellente offrande et continue à faire son petit bonhomme de chemin, malgré toutes les embûches classiques (changements de line-up, réenregistrement de l'album, démarchage de label,...) qu'on connaît. Le groupe a énormément gagné en maturité depuis le 1er album, sans pour autant donner l'impression que ce dernier est obsolète. Le 1er plus direct se réécoute très bien et complète bien le 2e, et le mélange des titres des 2 albums doit faire un bon melting-pot en live !

Bref, je vous encourage si ce n'est pas déjà fait à écouter leur musique et à les soutenir si ça vous plaît (l'achat de leur album sur Bandcamp étant un des meilleurs moyens). Et avec un peu de chance on aura bientôt un 3e album d'une aussi bonne qualité qui ne sonnera pas redondant et une prod enfin à la hauteur (non que jusqu'ici elle soit mauvaise, mais pas au poil non plus). Et qui sait peut-être, des concerts en Europe ?

L’album est en libre-écoute intégrale et disponible à l’achat au format digital (avec reprise de « Jawbreaker » de Judas Priest en bonus ou physique (CD digipack avec bonus track inédit) sur BandCamp

Bandcamp - 193 téléchargements


Rédigé par : djabtrash | 17/20 | Nb de lectures : 12060




Auteur
Commentaire
ennemi juré
IP:93.14.83.119
Invité
Posté le: 26/07/2013 à 10h54 - (108357)
Bonne chro.
Les influences citées sont tout à fait exactes.

Mais je trouve cet album un peu plat. Les compositions et structures des titres sont à mon goût peu inspirées.
Quelques bons riffs par ci par là, mais il manque un important ingrédient pour donner un peu plus de puissance et pour que cet album intègre ma collection.
Un bon groupe avec deux albums juste sympathique.
14/20


djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 26/07/2013 à 11h20 - (108358)
@ennemi : merci pour ton avis Zoubir !

JoeMan
IP:82.254.253.66
Invité
Posté le: 26/07/2013 à 12h08 - (108360)
Super groupe, découvert avec le 1er album grâce à VS !
Merci

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 26/07/2013 à 12h37 - (108361)
Une chro très complète !



cava76
Membre enregistré
Posté le: 26/07/2013 à 17h49 - (108368)
Excellent même si j'ai peut être une petite préférence pour le 1er album



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker